Rhipsalidopsis (cactus de Pâques)

Le 7 mars 2017 par Iris Makoto

Cette belle plante succulente égaye nos intérieurs durant les mois les plus sombres de l'hiver. De culture facile, elle refleurit plus abondamment chaque année, au printemps : une raison de plus pour l'adopter !

De multiples atouts

Rhipsalidopsis hybrideLe cactus de Pâques, ou Rhipsalidopsis (famille des cactacées), est souvent confondu, à tort, avec le cactus de Noël (Schumbergera). Ils diffèrent surtout par la forme de leurs fleurs et par leur époque de floraison : le cactus de Noël fleurit à Noël et le cactus de Pâques... à Pâques ! Le rhipsalidopsis a tout pour plaire :

  • Dépourvu d'épines acérées, il se manipule sans danger ;
  • Il est facile à cultiver ;
  • Il se couvre d'une profusion de fleurs aux coloris éclatants dès le début du printemps ;
  • Originaire des forêts tropicales d'Amérique du Sud, cette plante épiphyte se contente d'une luminosité moyenne, ce qui en fait un sujet facilement adaptable à nos appartements.

Où l'installer ?

Le Rhipsalidopsis est utilisé depuis des décennies comme plante d'intérieur. Posé sur une table ou un meuble, il orne habituellement le salon, mais avec lui, les possibilités sont multiples car il s’intègre à tous les styles de logement et peut servir d'élément de décoration là où on ne l'attend pas...

Rhipsalidopsis gaertneri - Suspension

Rhipsalidopsis gaertneri - Suspension

  • Dans les petits espaces, il peut être cultivé en corbeille suspendue : exploitant la verticalité, il ne prendra ainsi que peu de place et illuminera un angle de sa floraison surprenante ;
  • Dans les intérieurs contemporains, ce cactus exceptionnel, associé à d'autres plantes tendances comme les Tillandsias, se plaira dans des compositions très design, utilisant un support minéral, tel l'ardoise, ou naturel, comme le bois flotté ;
  • Les petits sujets feront merveille sur les tableaux et murs végétaux, apportant une touche de couleur non négligeable. Ils pourront y rester une année avant d'être rempotés dans un pot leur permettant un meilleur développement ;
  • Le cactus de Pâques trouvera également sa place dans une salle de bain, accompagné de fougères ou d'orchidées, amatrices comme lui d'humidité constante ;
  • Enfin, dans la véranda, il donnera une touche exotique, se contentant d'une température peu élevée, contrairement à la majorité des plantes de même origine qui ne se plaisent qu'en serres bien chauffées.

Une culture à la portée de tous

Le Rhipsalidopsis n'est pas une plante délicate, sa culture est simple et si vous suivez ces quelques conseils, vous le garderez de nombreuses années.

Luminosité

Le cactus de Pâques ne tolère pas les rayons directs du soleil. Une luminosité moyenne lui convient parfaitement, il peut donc tout à fait s'intégrer dans nos logements.

Substrat de culture

Un substrat composé de ¾ de terreau pour ¼ de perlite ou de sable grossier sera bien adapté à sa culture. Ne négligez pas la couche de drainage au fond du pot (5 cm de gros graviers ou tessons de pots).

Température et arrosage

Rhipsalidopsis en fleursLa température ne doit jamais descendre en-dessous de 10°C pour cette plante tropicale, et en-dessous de 16°C, mieux vaut espacer les apports d'eau et n'arroser que pour empêcher le flétrissement de la plante. En appartement normalement chauffé, les arrosages doivent être généreux avant et pendant la floraison. Une pulvérisation quotidienne est aussi bénéfique à ce curieux cactus, qui ne s'en portera que mieux et offrira alors une opulente floraison. Pour la stimuler, un apport d'engrais à tomate tous les quinze jours sera le bienvenu dès le mois de février et ce, jusqu'à la fin de la floraison.
Débute alors une période de repos végétatif où les arrosages devront être suspendus pendant environ un mois.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Séjour estival au grand air

Dès les beaux jours, lorsque tout risque de gelée est écarté, il est possible d'installer le rhipsalidopsis à l’extérieur, au pied d'un arbre s'il est en pot, ou carrément suspendu à une branche s'il se développe dans une corbeille.

>> Lire : Plantes d'intérieur : mettez-les dehors !

La multiplication du cactus de Pâques : un jeu d'enfant !

Peu de cactées se multiplient aussi facilement que celle-ci ! Au printemps ou en été, détachez deux ou trois articles en exécutant un mouvement de torsion. Laissez sécher deux jours, puis installez vos boutures dans le même mélange que celui préconisé ci-dessus. Installez les boutures à l'ombre et arrosez parcimonieusement jusqu'aux premiers signes de reprise. Ensuite, cultivez-les comme les plantes adultes.

>> Lire : Bouturer cactus et plantes grasses

En pratique

  • Exposition : mi-ombre ou ombre
  • Sol : drainé, riche.
  • Végétation : vivace
  • Floraison : avril à juillet
  • Rusticité : pas moins de 10°C
  • Maladies, parasites : cochenilles, araignées rouges si manque d'humidité.

Espèces et variétés

  • RhipsalidopsisRhipsalidopsis gaertneri (Hatiora gaertneri) : fleur rouge brillant, articles longs de 4 à 7 cm ;
  • Rhipsalidopsis rosea : articles plus petits, fleur étalée en étoile rose pâle ;
  • Hybrides : De nombreux hybrides de ces deux espèces aux couleurs diverses allant du blanc pur aux rouge panaché de blanc en passant par toutes les teintes de rose, et même d'orange se trouvent actuellement sur le marché.

>> Lire aussi : Cactus, plantes grasses, quelles différences ?

 

Crédit photos : enbodenumer (1, 4) / chausinho / Maggi_94

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Rhipsalidopsis (cactus de Pâques)

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les cactus et plantes grasses.

71 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Marie andrée
06/01/2017, à Bremes

Répondre

Pourqoui mes plantes n ont pas fleuri cette année