Ramassez et utilisez les feuilles mortes

Le 12 octobre 2016 par Isabelle C.

Ramasser et se débarrasser des feuilles mortes : voilà deux corvées qui peuvent vite se transformer en casse-tête, mais que l'on peut facilement alléger et dont on peut tirer profit en recyclant ces fameuses feuilles mortes.

Pourquoi ramasser les feuilles mortes ?

Les feuilles mortes sont des déchets organiques qui, en se décomposant, enrichissent le sol. Dans ce cas, pourquoi les ramasser ?

Feuilles mortes sur une pelouse
Feuilles mortes sur une pelouseAgrandir l'image

Les raisons sont diverses :

  • En couche épaisse, elles peuvent « étouffer » la pelouse ou les plantes vivaces des massifs et des bordures en les privant d'air et de lumière ;
  • Etalées sur les allées, elles sont salissantes et peuvent être glissantes (notamment sur des dalles de pierre ou de bois) ;
  • Elles peuvent boucher les évacuations d'eau ;
  • Elles sont, tout simplement, inesthétiques et source de désordre visuel dans un jardin tenu par un jardinier méticuleux !

Malgré tout, s'il y a un endroit où vous pouvez laisser les feuilles mortes, c'est au pied des arbres et des arbustes, isolés ou en haie : elles joueront les rôles de manteau protecteur contre le froid, de réserve à nutriments et de refuge pour de nombreux auxiliaires (carabes, coccinelles, hérissons, staphylin odorant...).

Paillage de feuilles mortes au pied d'arbustes
Paillage de feuilles mortes au pied d'arbustesAgrandir l'image

Que faire des feuilles mortes ?

Alimenter le compost

De la même façon que les feuillages non consommés des légumes du potager ou les tontes de pelouse, les feuilles mortes sont les bienvenues dans le tas de compost, avec quelques précautions cependant :

  • Un bon compost doit avoir un bon équilibre carbone/azote. Or, les feuilles mortes sont des matériaux riches en carbone et pauvres en azote. Arrivant en nombre, il est possible que le tas de compost, ou le composteur, ne puisse pas toutes les recevoir.
  • Les feuilles dures des lauriers-cerises, photinias, ou autres chalefs (Eleagnus) mettent plus de temps à se dégrader. Si vous les ramassez séparément des autres feuilles vous pouvez, soit monter un deuxième tas compost dédié aux déchets organiques « durs »  (vous l'utiliserez au bout de deux ans), soit accélérer leur décomposition en les broyant à l'aide de la tondeuse.

>> Lire : Compostez les feuilles mortes

Compostage de feuilles mortes
Compostage de feuilles mortesAgrandir l'image

Faire du terreau de feuilles mortes

Le terreau de feuilles mortes est un substrat souple et léger, qui retient l’humidité et qui fournit des éléments minéraux assimilables, directement, par les plantes. On l'obtient par compostage des feuilles mortes.

A demi mûr (au bout d'un an de compostage), le terreau de feuilles est plutôt acide et peut être utilisé comme paillis au pied des arbustes d'ornement, dans les massifs de vivaces ou dans la fraiseraie. Au bout de 2 à 3 ans de maturation, il devient un très bon support de culture pour les semis, repiquages, bouturages, ou même comme substrat pour les plantes en pots, en mélange avec de la terre du jardin.

Humus généré par la décomposition de feuilles mortes
Humus généré par la décomposition de feuilles mortesAgrandir l'image

Pailler ses plantations

Les feuilles mortes sont le matériau le plus facile à utiliser en terme de paillage. Déjà éparpillées dans le jardin, il ne vous reste plus qu'à les ramener au pied de vos plantations ou en couche épaisse sur les planches libérées du potager ; elles auront tout l'hiver pour se dégrader et faire de l'humus, tout en empêchant la prolifération des mauvaises herbes. Quelques branches ou cannes de bambous posées au-dessus les empêcheront de s'éparpiller au premier coup de vent.

Pour obtenir un paillis plus fin, à installer au pied des plantes les plus petites, réunissez les feuilles en tas et passez-y la tondeuse.

Les feuilles les plus coriaces qui se décomposent lentement peuvent, quant à elles, être utilisées sur les planches libres du potager ou au pied des vivaces et des cultures qui restent longtemps en place : fraisiers, courges...

Paillage du potager avec des feuilles mortes
Paillage du potager avec des feuilles mortesAgrandir l'image

Quid des feuilles malades ?

Sauf maladie virulente, la propagation des maladies n'est pas à craindre (Source : « Composts et paillis - Pour un jardin sain, facile et productif », Denis Pépin, éditions Terre Vivante).

Comment ramasser les feuilles mortes ?

Si vous n'avez que quelques feuilles éparpillées sur la pelouse, vous pouvez juste passer la tondeuse. Soit vous utilisez la fonction mulching et, broyées, mélangées à l'herbe et laissées sur place, elles nourriront le sol, soit vous les récupérez avec le bac de ramassage et vous les ajoutez au tas de compost. Cette opération peut être réalisée lorsque les premières feuilles commencent à tomber au début de l'automne.

Passage de la tondeuse sur des feuilles mortes
Passage de la tondeuse sur des feuilles mortesAgrandir l'image

Si vous avez beaucoup de feuilles mortes au sol et que vous souhaitez les utiliser comme paillis, pour faire du terreau ou alimenter votre compost, il vous faut les ramasser et les transporter à l'endroit d'utilisation ou de stockage.

Conseil : pour ne pas avoir à répéter l'opération plusieurs fois, patientez le plus longtemps possible pour que la majorité des feuilles soient à terre.

Râteau à feuilles

Pour réunir les feuilles mortes en tas, vous pouvez utiliser le râteau/balai à gazon muni de nombreuses dents longues souples et recourbées à l'extrémité, pratique pour les feuilles dispersées sur une petite pelouse.

Déroulez une bâche sur le sol et formez votre tas de feuilles au-dessus. Vous n'avez plus qu'à déplacer la bâche sur le lieu d'utilisation ou de stockage.

Ramassage de feuilles mortes au râteau
Ramassage de feuilles mortes au râteauAgrandir l'image

Souffleur

Pour de grandes surfaces ou pour «nettoyer»  les massifs, le recours au souffleur sera plus utile. Il existe des souffleurs-aspirateurs qui stockent les feuilles aspirées dans un sac : cela évite la corvée de ramassage mais la contenance reste limitée (40L environ). Beaucoup de souffleurs-aspirateurs sont également dotés d'une fonction « broyeur », ce qui permet de réduire le volume des feuilles aspirées, mais le prix est plus élevé.

Souffleur à feuilles
Souffleur à feuillesAgrandir l'image

Balai-ramasseur

Un peu plus cher mais plus écologique, le balai-ramasseur à pousser permet également de ramasser les feuilles et de les transporter. Il s'agit d'un grand bac de ramassage sur roue, muni d'un balai rotatif, que l'on pousse devant soi pour ramasser les feuilles (ou l'herbe tondue). Pour de grandes surfaces de gazon et un budget plus conséquent, il existe la version à atteler sur la tondeuse auto-portée. À vous de voir si l'investissement en vaut la peine. Mais quelle que soit la taille du bac, si vous avez beaucoup de feuilles à ramasser, vous serez obligé de le vider souvent.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Ramassez et utilisez les feuilles mortes

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

217 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jiem
09/11/2016, à Boignée 5140 (b)

Répondre

J'ai déjà entendu dire que les feuilles de noyer étaient nocives et impropres au compost. Qu'en est-il réellement ?