Prunes : à chaque variété ses utilisations gourmandes

Le 1er juin 2016 par Clémentine Desfemmes

Quetsche, mirabelle, reine-claude, prune d'Ente, ou prunes américaines ou japonaises jaunes, noires ou rouges : chacune de ces variétés a ses atouts. Lesquelles se croquent nature, lesquelles se prêtent aux pâtisseries ou aux confitures ? Petit tour d'horizon pour bien choisir !

La prune : d'innombrables variétés !

Si toutes les prunes, fruits du prunier (Prunus domestica), appartiennent à une seule et même espèce, il en existe en revanche plus de 2000 variétés dans le monde. Une bonne dizaine d'entre elles sont assez courantes en France, tant sur les étals des marchés que dans les jardineries, sous forme de jeunes arbres fruitiers à planter au jardin. Selon l'utilisation que vous aurez des prunes (êtes-vous plutôt salade de fruits, confiture, tarte ?) et en fonction de votre climat, choisissez la variété la mieux adaptée parmi celles les plus cultivées en France !

Prune quetsche
Prune quetscheAgrandir l'image

Les principales variétés de prunes européennes

Prune 'Quetsche d'Alsace'

La 'Questche d'Alsace' est une prune violet foncé de forme oblongue, à chair ferme et juteuse, vert orangé, à noyau libre. Sucrée et moyennement acide, elle se déguste le plus souvent nature, mais on peut aussi l'utiliser dans les pâtisseries, les confitures ou la mettre en bocaux, au sirop.

Plutôt tardive, la quetsche d'Alsace se récolte de fin août à début septembre. Comme l'arbre fleurit tard (il est d'ailleurs autofertile), il est bien adapté aux régions froides ou humides. A planter en plein soleil ; tous les sols lui conviennent. L'arbre atteint 3 à 5 mètres de haut.

Prune 'Mirabelle de Nancy'

La 'Mirabelle de Nancy' est une jolie petite prune ronde jaune doré, parfois pigmentée de rouge, très sucrée et moyennement acide, à la chair jaune, fine, ferme et juteuse, à noyau libre. C'est l'une des meilleures prunes de bouche, elle fait d'ailleurs l'objet d'un Label Rouge ; elle se prête également à tous types de préparations culinaires, notamment aux confitures en raison de la finesse de sa peau.

La mirabelle de Nancy arrive à maturité entre fin juillet et début août ; l'arbre est vigoureux et très productif et atteint 3 à 4 m de haut. Il s'adapte à tous les types de sols mais demande une exposition ensoleillée. Il est autofertile mais produit mieux s'il est pollinisé par une autre variété de prunier.

Prune Mirabelle
Prune MirabelleAgrandir l'image

Prune 'Reine-Claude d'Oullins'

Cette variété ancienne donne en abondance des prunes rondes, jaunes à jaune verdâtre, bien sucrées et faiblement acides, assez juteuses, à noyau libre, excellentes en conserves ou en confitures, mais qui sont également délicieuses comme fruits de table.

Variété autofertile, l'arbre donne entre mi-juillet et août, il accepte tout type de sol et atteint 3 à 4 mètres de hauteur.

Prune 'Reine-Claude Verte' (aussi appelée 'Reine-Claude Dorée')

Assez comparable à celle d'Oullins, la reine-claude verte (ou dorée) diffère cependant de la précédente par sa couleur (jaune ou verte selon les stades de maturité). Elle est très sucrée, peu acide et bien juteuse ; pour preuve de ses exceptionnelles qualités gustatives, elle fait l'objet d'un Label Rouge ! On l'apprécie bien sûr nature, ou bien en pâtisserie, en confitures, en fruits au sirop ou à l'alcool.

Ce prunier accepte tous les sols, sauf ceux qui sont secs (un manque d'eau perturbe la maturation des fruits). Pour une bonne fructification (récolte en août), il doit être pollinisé par une autre variété (Prune d'Ente, Reine-Claude d'Oullins, Reine-Claude de Bavay, Quetsche Stanley). Il est vigoureux mais a une tendance à l'alternance (il produit bien une année sur deux).

Prune Reine-Claude dorée
Prune Reine-Claude doréeAgrandir l'image

Prune 'Reine-Claude de Bavay'

Avec ses gros fruits vert orangé, ronds, légèrement asymétriques, la Reine-Claude de Bavay est une très bonne prune. La chair vert-jaune est ferme, juteuse et assez sucrée, peu acide ; le noyau est semi-adhérent. On la consomme comme fruit de bouche ou on l'utilise en pâtisserie, en confiture, au sirop...

Les fruits arrivent à maturité mi-septembre, ce qui en fait une variété tardive.

Prune d'Ente

La prune d'Ente est un fruit de taille moyenne, plutôt arrondi, orange à rouge violacé, à chair juteuse, fine et tendre, très sucrée, de couleur jaune vert. C'est elle qui donne le fameux pruneau d'Agen, qui n'est autre qu'une prune d'Ente séchée. Elle est donc excellente pour la préparation de fruits séchés (long séchage au four à basse température), mais aussi de confitures.

La prune d'Ente est autofertile (c'est aussi un bon pollinisateur) ; elle est mûre fin août. L'arbre tolère tous les sols, sauf ceux qui sont trop argileux.

Bon à savoir : pour bénéficier de l'IGP (Indication Géographique Protégée), elle doit être récoltée dans le bassin de production qui s’étend sur 118 cantons répartis sur 6 départements du Sud-Ouest : le Lot-et-Garonne (2/3 de la production), la Dordogne, la Gironde, le Tarn-et-Garonne, le Gers et le Lot.

Prune d'Ente
Prune d'EnteAgrandir l'image

Quelle prune sous quel climat ?

Quetsches et mirabelles sont bien adaptées au Nord-Est de la France. Les reines-claudes apprécient le climat du Sud-Ouest de la France et de la vallée de la Loire. Si le sol a peu d'importance, l'exposition, elle, doit être ensoleillée quelle que soit la variété.

Les prunes américano-japonaises

Prune 'Quetsche Stanley'

Cette prune, qui ressemble à notre quetsche d'Alsace, est la plus cultivée dans le monde. Elle offre de gros fruits bleu violacés, ovales, à chair jaune, peu juteuse, mais ferme et bien sucrée. Ses fruits, récoltés mi-septembre, se dégustent comme fruits de table ou s'utilisent pour l'élaboration de fruits séchés (pruneaux).

Autofertile, ce prunier est en outre un bon pollinisateur pour les autres variétés.

Prune 'Golden Japan'

Les fruits sont de belle taille, ronds, de couleur jaune, à chair jaune, juteuse, ferme et acidulée, et à noyau adhérent ; ce sont d'excellents fruits de bouche. Ces prunes sont parmi les premières à arriver à maturité sous nos climats, dès le mois de juillet. L'arbre est très productif et autofertile.

Prune 'Black Amber'

Les gros fruits, de couleur violette à noire, sont de forme ronde légèrement aplatie, et leur chair est jaunâtre à rouge ; le noyau est adhérent. Ferme et juteuse, la prune 'Black Amber' est moyennement sucrée et acidulée, et se déguste surtout comme fruit de bouche.

Elle arrive à maturité en août et l'arbre, parfait pour les petits jardins, reste compact : 1m50 de haut au maximum. On peut le cultiver en bac. Il est en outre adapté aux climats frais.

>> A lire aussi :

Prune 'Black Amber'
Prune 'Black Amber'Agrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Prunes : à chaque variété ses utilisations gourmandes

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1482 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Linda
14/08/2015, à Bueil

Répondre

J ai toujours un verre dans mes prunes que puis je faire?

Postmancb
02/12/2014, à Nouvion sur meuse

Répondre

Bonsoir, je viens de récupérer un rejet de prunier. Son nom est : pertrigon (sans garantie sur l'orthographe). Savez vous quelle sorte de prune cela peut être merci

Ruckert jean-luc
26/07/2014, à Saulxures les nancy

Répondre

J'ajouterais que pour les mirabelles et quetsches un sol très ferrugineux leur convient encore mieux, ce qui explique que la Lorraine et l'Alsace en soient les principaux producteurs.