Protection des récoltes du potager

Le 15 juin 2017 par Isabelle C.

Toute l'année, le potager doit faire face aux « agressions » de la nature, que ce soit le gel, le soleil, les oiseaux, les insectes ou les limaces. Comment y faire barrage et protéger les futures récoltes ? Petit tour d'horizon des solutions qui s'offrent à vous.

Les intempéries

Chou d'hiver - Givre

Chou d'hiver - Givre

L'hiver, le froid est la principale menace pour vos cultures encore en place, comme les carottes, les choux, les navets ou les poireaux. Pour les garder le plus possible au chaud, deux possibilités :

>> Lire : Les légumes qui peuvent passer l'hiver en terre

 

Paillage de jeunes plants de chou rave

Paillage de jeunes plants de chou rave

L'été, c'est au tour du soleil et des hautes températures de devenir menaçants : les légumes ont soif et des brûlures peuvent apparaître.

Les oiseaux, insectes, rongeurs, gastéropodes...

Oiseaux

Filet anti-insectes

Filet anti-insectes

Les oiseaux viennent picorer tomates, fraises ou jeunes salades ? Tendez des fils au-dessus des futures récoltes, à quelques centimètres du sol, ou couvrez-les d'un filet à maille fine, dès que les légumes deviennent appétissants. Pensez à retirer les filets aussitôt que les récoltes sont effectuées pour ne pas blesser inutilement les oiseaux. Sachez également que les oiseaux viennent s'alimenter au potager lorsqu'ils ne trouvent pas d'autres sources d'eau : installez-leur donc des abreuvoirs. Des effaroucheurs peuvent être placés, mais pour une bonne efficacité, vous devrez les changer régulièrement.

Altises

Les altises grignotent vos navets, radis, roquette, choux... ? Gardez la terre toujours humide et bassinez régulièrement les feuilles ; les altises n'aiment pas l'eau ! Sinon, installez un voile anti-insectes dès la levée des plantules ou au moment du repiquage. Pour détecter la présence d'altises, vous pouvez placer, avant le semis, un ou deux pièges englués jaunes.

Mouche de la carotte

La mouche de la carotte vole entre avril et octobre. Installez, dès la mi-avril, une plaque engluée jaune ou orange et, dès les premières victimes collées, multipliez les pièges ou placez un voile anti-insectes. Enlevez les pièges après la récolte.

Mineuse du poireau

Récolte des dernières carottesLa mouche mineuse du poireau pond deux fois par an (printemps et automne) ; installez un voile anti-insectes durant les périodes de vol, à la fin de l'hiver puis en août et septembre. Veillez à ce que les feuilles ne touchent pas le filet. La mouche pond sur le haut des feuilles : en début d’attaque, coupez et brûlez la partie atteinte, avant que les larves ne descendent au cœur du poireau.

Teigne du poireau

Contre le ver du poireau (teigne), posez des pièges à phéromones pour détecter les vols, puis installez les filets avant les pontes. Les premiers vols ont lieu en mars-avril, mais ce sont les vols de juillet qui sont le plus à craindre (parfois, également en octobre, si la belle saison se prolonge).

Limaces

Les limaces sont les prédateurs qui ont le plus fait travailler l'imagination des jardiniers ! Pour protéger les jeunes plants repiqués ou quelques semis épars, utilisez les collerettes anti-limaces (vous pouvez en fabriquer en découpant le fond d'un pot de fleur en plastique). Placez-les dès le repiquage ou au moment de la sortie des plantules. Pour des semis en lignes, pensez aux pulvérisations de nématodes ; c'est la solution la plus "durable" !

>> Lire : Contre les limaces : ce qui marche vraiment

Rat taupier

Limace sur fraiseLe rat taupier (campagnol terrestre) s'attaque volontiers aux racines. Ainsi, vous pouvez voir disparaître carottes ou pommes de terre ; un pied de haricot, de poirée ou de chicorée peut vous rester dans les mains au moment de la récolte. Profitez de l'hiver, lorsque le jardin est presque "nu", pour repérer les galeries et les entrées et pour poser des pièges. Patience et longueur de temps... voilà un proverbe qui convient parfaitement à la "chasse" au rat taupier ! (Lire aussi : Piéger la taupe : conseils de pro)

Lapins

Les lapins s'intéressent à vos betteraves, vos choux ou vos pois ? Une solution : l'enclos ! Installez un grillage de 1 m de haut tout autour du potager, planté dans une tranchée de 15 à 20 cm de profondeur.

Et pour être encore plus efficace, pensez auxiliaires, plantes compagnes, purins et traitements !

>> A lire aussi :

Crédit photos : olympi / Jardins de l'Escapade / www.plantes-et-jardins.com / Chiot's Run / dervishe

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Protection des récoltes du potager

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

359 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Alain68
02/05/2015, à Colmar 68000

Répondre

Les oiseaux viennent picorer tomates, fraises ou jeunes salades, une seule méthode pour les faire fuirent c'est de mettre dans un rayon de 10 mètres un maquereau ou un hareng dans un petit filet à fruit. La raison est que l'oiseau a un odorat très développé, et quand un poisson sèche il dégage une odeur de cadavre, alors il ne s'approche pas. Le mettre à la hauteur 2 mètre du sol, avant que les fruits murissent. Cette méthode n'est pas connu car je l'ai mise au point en observant le comportement des oiseaux lors de mes nombreux voyages professionnel au bord de mer ou l'on sèche le poisson en plein air.