Pourquoi tailler les végétaux ?

Le 14 février 2017 par Iris Makoto

Il est parfois difficile de se résoudre à tailler un bel arbuste encore couvert de fleurs, un rosier opulent ou encore un jeune arbre fruitier ! Pourtant, la taille des végétaux, qui impressionne tant le jardinier débutant, est souvent bénéfique pour la santé, la floraison ou les récoltes.

Pourquoi tailler les végétaux ?

Taille du chèvrefeuille au sécateurLa taille peut permettre de rendre les plantes plus vigoureuses, plus productives. Elle sert aussi à équilibrer leur silouette, à les rajeunir, et à les protéger d'éventuelles maladies. Voyons quels en sont les bienfaits :

  • Une taille bien effectuée permet de maintenir une plante en bonne santé en supprimant les parties mortes ou atteintes de maladies qui pourraient se propager ;
  • Elle permet d'aérer l'espace entre les branches qui, sans cela, deviendraient de véritables nids à parasites, et assure une bonne pénétration de la lumière au centre de la plante ;
  • Elle favorise la formation de nouvelles pousses plus fortes et la ramification des branches : la plante sera plus "fournie" et plus vigoureuse ;
  • Elle est nécessaire pour structurer les plantes et leur donner une forme particulière (haie, topiaire, palmette…) ;
  • Une taille raisonnée sur des plantes âgées qui végètent et s'étiolent leur donnera un petit coup de jeune et prolongera leur durée de vie ;
  • Supprimer les fleurs fanées permet de prolonger la floraison et d'induire la formation de nouveaux boutons ;
  • Enfin, la taille des fruitiers permet une récolte plus abondante et des fruits de meilleure qualité (lire : Les différentes formes des arbres fruitiers).

Les bons gestes et les bons outils

Vieux sécateurN'oubliez pas que lors de la taille, le choix des outils s'avère très important : un sécateur bien aiguisé sera employé pour les branches inférieures à 1 cm de diamètre, au-delà, un élagueur sera nécessaire.
Pour les plus grosses branches, une scie d'élagage (reportez-vous à notre fiche Tailler une branche à la scie), voire une tronçonneuse, permettront une coupe nette. Ne négligez jamais la sécurité et équipez-vous de gants, de lunettes et d'un harnais en cas de tronçonnage en hauteur.
Pensez à passer un coton imbibée d'alcool sur la lame après avoir taillé un sujet malade ou infesté de parasites afin de ne pas propager la maladie dans tout le jardin.
En cas "d'accident" lors de la taille (arrachage de la branche, coupe pas nette), vous pouvez avoir recours au mastic de cicatrisation qui protégera la blessure des attaques extérieures.

>> Lire aussi : Faut-il protéger les plaies de taille ?

Les différents types de tailles

Taille d'entretienLa taille d'entretien : une toilette annuelle

La taille d'entretien permet de maintenir une plante en bonne santé en éliminant les branches qui se croisent et qui se chevauchent au centre de la plante. Elle permet aussi de supprimer le bois mort inutile et les parties atteintes de maladies ou de parasites. Les rejets et les gourmands doivent aussi être coupés car ils nuisent à la vigueur du pied mère.
Une fois débarrassée de ce surplus de branchage, la plante sera mieux aérée et recevra plus de lumière ; elle sera moins sensible aux attaques parasitaires et cryptogamiques.
Après la floraison, un rabattage des touffes de vivaces les rendra plus fortes et plus belles d'une année sur l'autre.

La taille de rajeunissement : un lifting parfois nécessaire

Cette taille doit être pratiquée tous les 7 à 8 ans sur les arbustes qui la tolèrent. Il s'agira de rabattre les tiges principales à 40 cm du sol et de supprimer toutes les autres tiges. Sélectionnez les pousses les plus vigoureuses sur chaque tige pour créer une nouvelle charpente plus harmonieuse et n'hésitez pas à éliminer les autres.
Procédez à cette taille en hiver pour les sujets caducs ou en avril pour les arbustes persistants.
Vous pouvez échelonner la taille sur 2 ans pour les sujets les plus fragiles. N'oubliez pas ensuite d'apporter un engrais à libération lente et de pailler copieusement le pied de la plante pour assurer une meilleure reprise. Pensez à bien arroser.

La taille de floraison : pour un jardin opulent

Les arbustes qui fleurissent sur le bois de l'année auront besoin d'une bonne taille pour fleurir abondamment, sinon, la floraison sera moindre ou compromise. La taille se pratique en fin de floraison pour les arbustes qui fleurissent au printemps (voir notre fiche Taille printanière des arbustes d'ornement).
Certaines plantes vivaces ou même les annuelles et bisannuelles seront beaucoup plus florifères si elles ne s'épuisent pas à produire des graines : supprimez les fleurs dès qu'elles se fanent, afin d'induire la formation de nouveaux boutons floraux.

La taille de formation : des végétaux mieux maîtrisés

Poirier - Taille en espalier

Poirier - Taille en espalier

La taille de formation, comme son nom l'indique, permet de créer une charpente équilibrée ou de donner une forme particulière à une plante dans un but précis. Cette taille se pratique généralement en hiver et consiste à éliminer les parties inutiles afin de créer la forme voulue.
Il peut s'agir de former une haie équilibrée, de créer une sculpture (art topiaire et mosaïculture 3D), de maintenir une plante sous forme de tige (rosier pleureur, saule …) ou de donner une forme particulière à un arbre fruitier palissé contre un mur (espalier, palmette, cordons, U...) pour favoriser la pénétration de la luminosité et une bonne aération, gage d'un meilleur état sanitaire.

La taille de fructification : des fruits plus nombreux et plus beaux

La taille de fructification intervient sur les arbres fruitiers en complément de la taille de formation, et permet de privilégier les organes qui fructifient. Elle se pratique dans les années qui suivent la taille de formation et doit être effectuée en fin d'hiver dans la majorité des cas, hors période de gel (sauf pour les arbres à noyaux comme le cerisier ou le prunier, qui seront taillés à la fin de l'été).
Attention, cette taille diffère selon les espèces, un arbre fruitier sera taillé de façon plus douce que les arbustes à petits fruits qui seront rabattus à 3 ou 4 yeux sur les rameaux de l'année précédente.

Dans tous les cas, renseignez-vous bien sur les époques de taille et sur la procédure qui devra être adaptée au cas par cas (voir notamment notre fiche Arbustes : calendrier de taille).

>> Lire aussi : Tailler court, tailler long, c'est à dire ?

Crédit photos : X.G. / C.K.H. / florriebassingbourn / wicutler

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Pourquoi tailler les végétaux ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

217 questions

Voir tout Poser une question