Un potager en ville

Le 24 mai 2017 par Isabelle C.

Pourquoi les citadins n'auraient pas accès aux bienfaits d'un potager ? Les solutions pour cultiver des légumes en ville, sur peu de surface, ou même sans terrain, existent et ne sont pas si difficiles que ça à mettre en place. Voyez plutôt...

Potagers de ville : petites surfaces

Le premier souci pour le jardinier, lorsqu'il habite en ville, c'est de n'avoir qu'un petit bout de terrain (petit jardin, jardin de ville, balcon...) à travailler. Pour optimiser l'utilisation de cet espace, 4 principes sont à respecter.

Jardin potager en ville
Jardin potager en villeAgrandir l'image

Ne produire que ce que l'on mange

Quand on dispose de peu d'espace, il est important de ne pas le gaspiller. Aussi, avant de se lancer, les besoins de la famille doivent être bien évalués et quantifiés afin de ne produire que ce dont on a besoin : quels sont les légumes les plus consommés ? Combien de salades faut-il par semaine ?... Cela peut paraître rébarbatif, mais cela permet d'éviter les gâchis.

La mise en place d'un potager en carré oblige le jardinier à faire cette gymnastique et le pousse à utiliser le moindre espace disponible. En mettant en place des carrés de cultures de 1,20 m de côté, subdivisés en 16 cases dans lesquelles seront cultivées des variétés différentes de légumes et de fleurs, il est nécessaire de compter graines et plants à introduire dans chaque case.

Potager en carré en ville
Potager en carré en villeAgrandir l'image

Raccourcir le temps d'occupation du sol

Une autre contrainte qu'impose la conduite d'un potager en carré, mais qui peut s'appliquer à tous les potagers : libérer l'espace le plus tôt possible, pour permettre l'installation d'un nouveau légume. Cela suppose :

  • De récolter les légumes dès qu'ils sont consommables ;
  • D'étaler ses semis ou ses plantations, dans le temps ;
  • D'effectuer, lorsque cela est possible, les semis en pépinière et non en place.
Semis en pépinière
Semis en pépinièreAgrandir l'image

Jardiner en hauteur

Pour gagner de la place, il est, également, possible de jardiner à la verticale : privilégiez les formes grimpantes qu'il est possible de tuteurer ou de palisser. Vous verrez, le choix est assez large : haricots, doliques, pois, petites courges (lire : Guide des variétés de courges), concombres, tomates, fraisiers grimpants, capucines (pour manger des fleurs !)...

Occuper tout l'espace

Pour cultiver plus sur un même espace, associez (sur un même rang ou dans une même case) aux cultures hautes des cultures basses, et aux cultures de croissance lente, des légumes à croissance rapide ; c'est ce qu'on appelle la culture intercalaire :

>> Lire aussi : Un petit potager

Potager de ville : occuper tout l'espace
Potager de ville : occuper tout l'espaceAgrandir l'image

Les solutions sans sol : potager en pot et en sac

Bien sûr, tout le monde n'a pas son petit lopin de terre en ville. Les jardiniers doivent alors se tourner vers des potagers « hors-sol ».

Légumes cultivés en pots et jardinières

À minima, la solution consiste à cultiver ses légumes dans des pots, normalement destinés aux plantes d'ornements. Radis, tomates, piments, aubergines, haricots, salades se prêtent bien à l'exercice, mais aussi les choux et les oignons nouveaux ! Cette solution, toutefois, n'est à retenir que si votre seul espace disponible est un bout de balcon. En effet, les plantes poussant en pot n'ont que peu de réserves en eau et éléments nutritifs. Aussi, les arrosages et les apports de compost (ou de vermicompost : pratique idéale en ville car elle ne prend que très peu de place) et de purins d'orties (il se trouve en jardinerie) devront être très réguliers.

Légumes en pots - Jardin suspendu
Légumes en pots - Jardin suspenduAgrandir l'image

Jardinage en sac

C'est en suivant ce raisonnement qu'est né le jardinage en sac (jardisac). Il s'agit de remplir un sac plastique (sac de de terreau, sac à gravats ou à déchets verts...) de terreau ou d'un mélange de terre et de compost (pour ceux qui peuvent se procurer de la terre de jardin), et de semer et planter dedans. Suivant sa forme, soit vous l’utilisez comme un conteneur classique (sacs à gravats), soit vous le fermez hermétiquement et le couchez par terre (sac de terreau). Quelques entailles en croix faites sur le dessus et vous obtenez les emplacements de vos plants. N'oubliez pas de percer quelques trous pour l'évacuation de l'eau.
Dans le même ordre d'idées, vous trouverez, dans le commerce, des meubles à jardiner : pour potager en carré, pour personne en situation de handicap (en hauteur)...

Conseil : plus le contenant sera grand, plus la plante aura des réserves à sa disposition.

Potager urbain en sacs
Potager urbain en sacsAgrandir l'image

Potager en lasagnes

Si les lasagnes de culture sont nées à la campagne, il est tout à fait possible d'en « monter » une dans une cour goudronnée ou sur une grande terrasse.

Commencez par couvrir le sol avec du carton, de sorte à ne plus le voir. Faites-les se chevaucher pour une meilleure efficacité. Ensuite, déposez, en alternance, des couches de matériaux verts/humides (déchets de tonte ou de légumes) et secs/bruns (paille, feuilles mortes, broyât de taille). Lorsque la butte atteint 50 cm de hauteur, couvrez-la de 5 cm de compost mûr.

Pour vous procurer les matières organiques nécessaires à la constitution des lasagnes, n'hésitez pas à contacter les services techniques de votre commune s'occupant des espaces verts, les entreprises de parcs et jardins et les plates-formes de compostage des regroupements de communes.

>> Lire aussi :

Potager en lasagne : mise en place
Potager en lasagne : mise en placeAgrandir l'image

Choisir des légumes adaptés à la culture en ville

Quand l'espace est réduit, il est préférable de l'occuper avec des légumes productifs ou que l'on est certain, ou presque, de réussir. Les tomates, les laitues à couper (feuille de chêne), les courgettes (un pied peut suffire), les fèves, les haricots verts, les pois mange-tout, les navets et les fraises sont des grands classiques faciles à cultiver. Sont à éviter l'aubergine et le melon ; leur développement est trop aléatoire et dépendant du climat et des soins maîtrisés du jardinier.

>> Lire aussi :

Tomates et capucines - Jardinière de balcon
Tomates et capucines - Jardinière de balconAgrandir l'image

Protéger les plantes de la chaleur

Les espaces bétonnés emmagasinent la chaleur et sont, souvent, peu aérés. Si en début de saison, cette situation offre quelques avantages (elle permet de faire des cultures hâtées), en été, le potager peut vite se transformer en fournaise. Pour contrer l'effet de surchauffe, et la déshydratation du substrat (surtout celui en conteneur), pensez à ombrer (lire : De l'ombre pour les légumes) et à pailler vos cultures avec des matières organiques.

Paillage de légumes - Potager urbain en carrés
Paillage de légumes - Potager urbain en carrésAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Un potager en ville

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

362 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Montp
25/01/2015, à Montpellier

Répondre

Bonjour, J'habite dans le sud. L'été dernier, j'ai cultivé des légumes (tomates, concombres, aubergine, poivrons) dans des pots assez grands (40 cm de diamètre minimum). J'avais choisi des variétés résistantes pour supporter la chaleur de l'été mais les plants ont eu du mal à pousser malgré des arrosages fréquents . Cette année, je voudrais remplacer les pots par des sacs à gravats. Ma question est : peut-on préparer un bon drainage au fond des sacs pour éviter de faire des trous pour l'évacuation de l'eau? Les billes d'argile peuvent-elles représenter une bonne solution?

Suzon
06/05/2014, à Champlost

Répondre

Vous coupez une bouteille d'eau vous l'enfoncer à ras dans la terre et vous mettez de la bière jusqu'à moitié et les limaces qui aiment la bière tomberont dedans et après il faut renouveler la bière après avoir jeter les limaces mortes.

442afs
03/04/2014, à

Répondre

Comment protéger les salades des limaces , en dehors des granulés ?