Créer un potager chinois

Le 21 septembre 2017 par Faustine Milard

Un beau jardin n'est pas qu'une liste sans queue ni tête de plantes en tout genre. C'est aussi une question de thème... Comme une invitation au voyage. Destination la Chine et la création d'un potager chinois. Laissez-vous emporter par les saveurs asiatiques des légumes racines, des légumes choux, des aromatiques ou par les formes sculpturales du colocasia et du bambou...

Des aromatiques aux saveurs d'extrême-orient

Cymbopogon citratus - D.R.

Citronnelle ou verveine des Indes (D.R.)

Les plantes aromatiques qui font le succès de la gastronomie chinoise sont parfaitement adaptées à une culture sous nos latitudes. Il suffit d'en connaître chaque spécificité. La citronnelle (Cymbopogon citratus) par exemple, prénommée aussi verveine des Indes ou jonc odorant, est une plante dont la base la plus tendre des tiges se retrouve avec élégance dans un bouillon de viande, parfume délicatement une infusion, et donne du croquant à un plat en sauce. Ses rhizomes sont vivaces et lui permettent donc de renaître chaque année, même si en climat tempéré il vaut mieux couvrir ses touffes d'un voile d'hivernage pour résister aux grands froids. Plantée dans un substrat léger mélangeant tourbe, fumier très décomposé, sable, perlite et baignée au maximum de soleil direct, elle embaume le jardin et émerveille les tables. De culture facile, on peut aussi la multiplier sans trop de mal en récupérant des tiges bien vertes et en les plongeant dans un verre d'eau, pourquoi pas avec un goutte d'hormone de bouturage. Laisser à l'ombre une dizaine de jours. Des petites racines viendront se former à sa base. Une fois en terre, ne pas oublier que son origine exotique implique un besoin fréquent en eau durant l'été !

Igname de Chine ou Pé tsaï ?

Dioscorea batatas - D.R.

Dioscorea batatas
©TopTropicals.com

Quelques légumes racines (gingembre, igname) ou feuilles (chou chinois), stars de la cuisine asiatique sont également exploitables en France. Parmi les six cent variétés existantes d'igname, celles comestibles dont l'on peut espérer récolter quelques racines imposantes sont le dioscorea batatas et dioscorea opposita, ou igname de Chine. Cette plante grimpante, dont l'origine paraît toujours être inconnue à ce jour, nécessite un palissage pour laisser pénétrer la lumière entre ses feuilles en forme de coeur. Les tubercules plantés en terre début mars peuvent être récoltés à partir du mois d'octobre. Bien conservés, ils se consomment même jusque l'année suivante en purée, gratin ou autre... Les plus petits d'entre eux pourront ensuite être replantés. Comme la plupart des légumes racines, cette plante a besoin d'un milieu léger voire sableux et surtout bêché en profondeur pour permettre une bonne croissance des bulbes sous terre. Seule contrainte, cette culture peut s'avérer exigeante en zinc, potasse, magnésium, azote. A surveiller!

>> Lire : Légumes asiatiques

.
Chou chinois - D.R.

Chou chinois

Pour ce qui est du chou chinois (Pé tsaï ou Brassica sinensis), habitué de nos étals, sa culture peut être à portée de toutes les mains avec un minimum d'attention. Légume de la famille des crucifères, ce chou se sème clair, en plein air dans des petites rigoles recouvertes d'un doigt de terreau, d'août à octobre et se repique ensuite à 60 cm maximum de distance. Excellent dans les soupes chinoises ou braisé, il nécessite un sol fréquemment arrosé pendant toute la durée de sa croissance (entre six et huit semaines). Dernier conseil, ces choux n'aiment pas trop la concurrence, veillez donc à les éloigner d'autres plants haut en tiges.

.

Rien que pour les yeux...

Colocasia esculenta - D.R.

Colocasia Esculenta D.R.

D'autres plantes d'inspiration asiatique sont les bienvenues au coin du potager même si elles se consomment moins! En première place, vient l'indémodable bambou et ses tiges aériennes. Peu connu, mais tout aussi exotique, le colocasia esculenta (ou taro) devrait lui aussi trouver sa place dans un parterre tropical. De la famille des aracées, (au même titre que l'alocasia ou oreille d'éléphant) cette plante possède un rhizome tubéreux dont la souche peut résister jusqu'à -8°c, si plantée en pleine terre dans un sol frais et non calcaire. Nécessitant un arrosage régulier en période sèche, certaines populations d'Asie en consomment les tubercules réputées riches en amidon. Attention toutefois avec l'intégralité aérienne de la plante qui s'avère toxique sans une préparation préalable.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Créer un potager chinois

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur savoir composer un beau jardin.

117 questions

Voir tout Poser une question