Les vivaces du potager

Le 25 mars 2017 par Stéphane

Présentes toute l’année au potager, certaines vivaces se récoltent et s’utilisent sur une longue période. Légumes perpétuels, aromatiques mais aussi quelques plantes à fleurs aux vertus multiples y méritent une petite place.

Vivaces du potager : une culture simplifiée

Entretien facile

Toutes les plantes vivaces cultivées au potager restent en place plusieurs années, en moyenne 5 ans mais parfois jusqu’à 10 ans dans le cas des asperges, ce qui dispense de semer et planter tous les ans et génère une économie substantielle pour le jardiner. Choisissez bien leur emplacement pour ne pas gêner l’organisation des cultures de saison et préparez avec soin le terrain où elles seront cultivées.

Artichaut au potager
Artichaut au potagerAgrandir l'image

Une fois installées, elles réclament peu de soins. Apportez un peu de compost mûr chaque année au printemps et paillez le sol pour limiter les binages et les arrosages. Otez régulièrement les feuilles abîmées et taillez les parties sèches en fin d’hiver pour permettre aux nouvelles pousses de se développer.

Multiplication de ces plantes pérennes

La plupart de ces plantes vivaces (par exemple la rhubarbe, l’épinard perpétuel, la consoude ou les vivaces à fleurs) se multiplient par division des souches sur le pourtour desquelles on prélève des fragments enracinés. Le semis est également possible pour presque toutes les plantes condimentaires. Certaines se multiplient par boutures comme le chou de Daubenton, d’autres par séparation des bulbilles (oignon rocambole) ou des œilletons (artichauts). Quelques-unes, notamment le thym qui se ressème beaucoup en sol filtrant, se propagent à l’envi et il est parfois nécessaire de maîtriser leur extension.

Des légumes perpétuels

L’oseille épinard

Appelé aussi épinard perpétuel, l'oseille épinard se récolte de mars à septembre. Ses feuilles qui ressemblent à celles de l’oseille ronde ont une saveur plus douce. Elle peut rester 5 ans en place. Supprimez les hampes florales pour prolonger les récoltes.

Chénopode Bon-Henri
Chénopode Bon-HenriAgrandir l'image

Le chénopode Bon-Henri

Le chénopode Bon-Henri forme des touffes érigés de 80cm de haut pourvues de nombreuses feuilles vertes à la saveur délicate qui se récoltent d’avril à octobre.

Le chou Daubenton

Vigoureux, le chou vivace de Daubenton produit de la fin de l’été au mois de juin des feuilles et des jets latéraux qui sont très savoureux si on les récolte jeunes. Il se multiplie par boutures de tiges effectuées en été.

Chou Daubenton
Chou DaubentonAgrandir l'image

Le poireau perpétuel

On consomme les feuilles à la saveur agréable du poireau perpétuel, et non le fût comme pour le poireau classique. Il se multiplie grâce aux nombreuses bulbilles qui se développent sous terre.

L’oignon rocambole

Les bulbilles aériennes de l'oignon rocambole possèdent un goût très fin qui rappelle celui de l’échalote. Les bulbilles non récoltées tombent à terre et s’enracinent facilement.

Oignon rocambole (Allium cepa var. proliferum)
Oignon rocambole (Allium cepa var. proliferum)Agrandir l'image



Artichauts, asperges, topinambours et rhubarbe peuvent aussi être considérés comme des légumes perpétuels.

Des aromatiques vivaces

Parmi les plantes condimentaires indispensables au potager, il faut citer le thym (thym commun, citron, odorant ou thym serpolet) la sarriette vivace, le laurier sauce, le romarin, la sauge officinale, la marjolaine et la verveine citronnelle qui aiment les sols pauvres et secs et les situations ensoleillées.

Verveine citronnelle - Aloysia citrodora
Verveine citronnelle - Aloysia citrodoraAgrandir l'image

La ciboulette au parfum subtil et la verveine officinale préfèrent les sols frais et riches tout comme les nombreuses espèces de menthe et la mélisse qui se montrent parfois un peu envahissantes.

D’autres plantes aromatiques originales peuvent être associées aux plantes condimentaires traditionnelles, par exemple le fenouil officinal vert ou bronze au parfum anisé mais aussi l’hysope à la saveur mentholée et à la jolie floraison bleue, l’ail des ours, le basilic perpétuel aux notes camphrées, la livèche ou ache des montagnes qui rappelle le céleri ou encore la pimprenelle à l’étonnant goût de concombre.

Basilic vivace en fleurs
Basilic vivace en fleursAgrandir l'image



Plantez les plus utilisées en cuisine dans des bordures. Pour les plus originales on peut se contenter de deux ou trois pieds et pour les grandes comme le laurier sauce, le romarin ou la sauge un seul sujet est suffisant. Pour démarrer leur culture le semis est intéressant, ensuite la division des souches permet de les renouveler rapidement. Il est à noter que le laurier sauce, le romarin et la sauge se bouturent facilement.

Des vivaces utiles au potager

Certaines plantes vivaces ont une action positive parce qu’elles sont mellifères et favorisent la pollinisation et donc la production de fruits et de légumes. C’est le cas des asters qui sont très appréciés des abeilles et des bourdons. Choisissez des espèces non traçantes comme les asters de la Nouvelle-Angleterre.

Achillée eupatoire - Achillea filipendula
Achillée eupatoire - Achillea filipendulaAgrandir l'image

Accompagnez-les de quelques pieds de gaillarde vivace ou de Rudbeckia fulgida ou R. nitida ‘Herbstsonne’, un géant qui pourra faire de l’ombre aux cultures délicates, de soleils vivaces qui ne drageonnent pas comme 'Golden Ball' ou d’achillées eupatoires.

N’oubliez pas la lavande, très mellifère elle aussi, et connue pour son action répulsive sur les pucerons. La tanaisie, un peu sauvage et assez expansive, joue le même rôle et les décoctions préparées avec ses feuilles ont un effet insecticide. La grande consoude est aussi une plante précieuse au potager car ses feuilles permettent de fabriquer un fertilisant très riche en potasse.

>> Lire aussi :

Tanaisie en bordure de potager
Tanaisie en bordure de potagerAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Les vivaces du potager

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

343 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Mapomme
08/04/2016, à Rebecq

Répondre

Bonjour, l'hiver n'a pas été rude au Nord de la Loire; sur le conseil d'un pépiniériste (bio) je n'ai pas arraché les racines de mes bettes(blettes) et voilà que ça reprend et je vais pouvoir faire une nouvelle récolte. A essayer sous des climats tempérés comme la Belgique. Bien à vous.

Chuquebart
15/04/2015, à 24610 montpeyroux

Répondre

Cet article est très intéressant Pourtant autrefois j'avais dans le jardin des échalotes perpétuelles et je n'en trouve plus. Vous n'en parlez pas. Puis-en connaître le nom ?