Jardinières et pots : quelles grimpantes ?

Le 21 septembre 2017 par Iris Makoto

Utiliser la verticalité est toujours une bonne idée pour gagner de la place sur un balcon ou une terrasse. De nombreuses grimpantes s’accommodent de la culture en pot : profitez-en !

Des grimpantes au balcon ou sur la terrasse

Les plantes grimpantes ont de longues tiges volubiles s'accrochant d'elles-mêmes ou pouvant être palissées sur un treillage le long d'un mur, d'une rambarde ou sur un claustra séparatif de balcon pour cacher un vis à vis. Sur la terrasse, elles habillent gracieusement une pergola afin de procurer une ombre bienvenue durant la belle saison.

Clématite (Clematis macropetala)
Clématite (Clematis macropetala)Agrandir l'image

Certaines grimpantes peuvent aussi être utilisées comme plantes retombantes dans les corbeilles anglaises et autre suspensions, seules ou accompagnées d'annuelles, mais aussi dans de grandes jarres dont elles retomberont en cascades. En jardinières, elles participent aux compositions estivales donnant de la couleur à nos balcons !

Cultiver les grimpantes en pot

Renseignez-vous toujours sur les conditions de culture de vos grimpantes avant d'envisager leur plantation en pot. Beaucoup d'entre elles apprécient le plein soleil et la chaleur et ne sont pas rustiques, il faudra donc prévoir de les hiverner.

Pots et plantes grimpantes sur un trottoir
Pots et plantes grimpantes sur un trottoirAgrandir l'image

Selon la taille adulte de la plante, prévoyez un contenant adéquat. Certaines, comme le thunbergia, l'ipomée ou la capucine se contenteront d'une simple corbeille ou jardinière, d'autres comme le jasmin, le dipladénia ou l'hortensia grimpant auront besoin d'un grand bac pour s'épanouir.

N'oubliez jamais qu'en pot, le substrat sèche plus vite et que les nutriments s'épuisent à vitesse grand 'V'. Des apports conséquents en eau et en engrais devront être prévus pour que vos plantes soient opulentes.

Dipladenia rose et blanc sur un balcon
Dipladenia rose et blanc sur un balconAgrandir l'image

Les grimpantes à planter contre un support

Le mandevilla ou dipladenia

Voilà une belle grimpante appréciée pour sa floraison abondante et de longue durée, en grosses trompettes roses, rouges ou blanches et pour son feuillage vert brillant. Facile de culture, le dipladénia n'est cependant pas du tout rustique et devra être hiverné au chaud. Ses tiges volubiles s'enroulent autour de leur support pour le couvrir très rapidement s'il est planté au plein soleil ou à la mi-ombre dans les régions méridionales, dans un substrat, léger mais fertile et bien drainé.

Hydrangea petiolaris

Pour un emplacement mi-ombragé, pensez à l'hortensia grimpant, qui ne pourra être cultivé que dans un grand bac ou un pot de 80 cm de hauteur minimale. Cette plante s'accroche d'elle-même à son support grâce à ses crampons (lire : Comment s'accrochent les grimpantes ?) et se couvre d'ombelles blanches dès le mois de mai. Elle se plaît dans un terreau de feuilles neutre à acide et tolère une exposition plein Nord. Très rustique, elle peut rester en place toute l’année.

Hydrangea petiolaris
Hydrangea petiolarisAgrandir l'image

Le jasmin officinal

Le parfum des fleurs blanches étoilées du jasmin officinal vous enivrera tout au long de l'été ! Cette grimpante, dont les tiges s'enroulent d'elles-mêmes sur un treillage, est plus facile et rustique qu'il n'y paraît puisqu'elle peut survivre à des températures de -10 °C. Un paillage et un voile d'hivernage seront cependant nécessaires dans les régions du Nord. Le jasmi blanc apprécie le plein soleil, voire la mi-ombre, et les substrat très drainés. Dans ces conditions, il peut atteindre 3 mètres de hauteur, mais fait aussi son effet si on laisse ses tiges retomber le long des parois d'une grande jarre sur une terrasse.

Jasmin officinal
Jasmin officinalAgrandir l'image

Le faux jasmin

Trachelospermum jasminoïdes adore le plein soleil et les expositions plein Sud. Ses tiges volubiles pouvant atteindre 5 m de hauteur, se couvrent de fleurs blanches odorantes dès le mois de mai, et ce, jusqu'en octobre. Son feuillage s'empourpre en automne dès les premiers frimas. Un substrat très drainé est nécessaire à son bien-être. Il résiste jusqu'à – 8°C s'il est paillé.

Trachelospermum jasminoides
Trachelospermum jasminoidesAgrandir l'image

La clématite

Formant un très vaste genre comprenant de nombreuses espèces et cultivars, les clématites permettent toutes les fantaisies sur un balcon ou une terrasse puisque vous pourrez échelonner les floraisons quasiment toute l'année en choisissant bien vos variétés. Si vous avez une âme de collectionneur, le balcon devra être à la taille de votre passion ! Rustique, supportant bien la culture en pot pourvu que son pied soit à l'ombre et sa tête au soleil, la clématite et ses grandes fleurs étoilées fait toujours son effet palissée le long d'une rambarde de balcon ou sur un claustra séparatif !

Les plantes à feuillage ornementaux

Les amateurs de facilité et tout ceux qui veulent orner une façade, rapidement et sans tracas se tourneront vers les nombreuses variétés de lierres dont le feuillage tantôt vert profond, tantôt panaché, peut être délicatement découpé ou plutôt arrondi, tout dépend de la variété ! Les crampons puissants monteront d'eux-même le long d'un mur, le masquant idéalement s'il est un peu ancien. De même pour la vigne vierge, aux spectaculaires feuilles rougeoyantes en automne. Contrairement au lierre, son feuillage ne persiste pas en hiver. Une culture en bac est tout à fait envisageable pour ces deux plantes.

Lierre panaché (Hedera helix) et lavande
Lierre panaché (Hedera helix) et lavandeAgrandir l'image

Les grimpantes pour potées, jardinières et suspensions

Utilisées pour leur port retombant en cascades ces grimpantes conviennent aussi aux utilisations déjà citées plus haut. Cependant leur système racinaire plus restreint et leur culture généralement en annuelle, permet de les installer dans des contenants plus petits.

La capucine

Les grandes variétés de capucine sont idéales en suspensions. Jaunes, rouges, oranges, panachés, les coloris sont toujours éclatants. Cette plante apprécie le plein soleil et un terreau bien drainé. Elle fleurit sans relâche de d'avril à octobre, voire tout l'hiver dans les régions les plus chaudes.

Capucine en fleurs
Capucine en fleursAgrandir l'image

L'ipomée

Très facile, l'ipomée déploie ses fleurs d'un bleu intense en cascades magiques dans une immense jarre où elle fera le meilleur effet. En suspension, elle convient aussi, mais prévoyez un bel espace car cette plante a un fort développement si elle est arrosée copieusement et qu'elle est placée au plein soleil. Les variétés à feuillage pourpre sont très prisées dans les compositions et les jardinières, pensez-y ! Il existe des cultivars à fleurs roses ou blanches, pour varier les plaisirs.

Ipomée grimpant sur une barrière
Ipomée grimpant sur une barrièreAgrandir l'image

Le thunbergia

Connu sous le nom de Suzanne-aux-yeux noirs en référence au cœur sombre de ses fleurs contrastant avec le jaune doré des pétales, le thunbergia pousse très rapidement. Cultivé en annuelle pour sa faible rusticité, elle se plaît en potée, conduite sur des tuteurs en tipis ou en arceaux, mais aussi en corbeilles suspendues d'où elle retombe gracieusement. Un bon terreau classique lui conviendra parfaitement ainsi qu'un exposition très ensoleillée.

Thunbergia alata mélangées
Thunbergia alata mélangéesAgrandir l'image

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Jardinières et pots : quelles grimpantes ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes grimpantes.

421 questions

Voir tout Poser une question