Pissenlit, une salade délaissée à cultiver

Le 3 août 2016 par Faustine Milard

La cueillette de pissenlits sauvages n'est pas toujours aussi fructueuse qu'on l'espère... Alors, en cas d'échec cuisant, mieux vaut se tourner vers la culture du pissenlit à domicile. Les salades aux pesticides ne sont plus que de mauvais souvenirs et chaque jour apporte son lot de jeunes feuilles bien fraîches. Sans aller voler celles du champ voisin...

Des dents de lion...

Fleur de pissenlit et akènesCette petite plante sauvage rencontrée aux abords d'un chemin, dans une prairie, un champ ou une pelouse est facilement reconnaissable à ses longues feuilles vert foncé aux allures de dents de lion. Regroupées en petites touffes au raz du sol, les feuilles poussent au plus près de la base pendant que la tige creuse de la fleur s'allonge pour dénicher le soleil. Après la floraison, la fleur du pissenlit laisse apparaître des akènes à aigrettes qui sont ensuite dispersés par le vent ou par quelques bambins trop contents de voir de la neige en plein été.

Plus original encore, on dit aussi du pissenlit ou taraxacum officinal qu'il doit son nom vernaculaire à ses capacités diurétiques, à savoir « Le pisse-au-lit ». Tout un poème... Pour le reste, il s'agit surtout d'une plante comestible aussi bien pour ses fleurs que pour ses feuilles. Généralement sauvage, on peut néanmoins se procurer quelques graines dans des jardineries. On profite ainsi du pissenlit à domicile en se délectant de salades arrosées de vinaigre chaud et accommodées de quelques lardons !

.

...Et un caractère bien trempé.

Feuille de pissenlitLe pissenlit est une plante vivace et rustique dont la racine pivotante s'enfonce droit dans le sol tel un piquet. Au fil des années, il devient presque impossible de l'arracher entièrement. En cas de culture sur un rang censé accueillir d'autres occupants en suivant, il est conseillé de bien enlever toutes les racines afin qu'aucun tronçon ne reste en terre au risque de voir le pissenlit pointer le bout de son nez au printemps suivant.

De plus, le pissenlit est une plante très épuisante pour le sol. Pour cette raison, il est conseillé de ne pas le laisser plus de deux ans en place et de l'alterner en culture tous les 3 - 4 ans.

.

Toutes les conditions sont bonnes

Le pissenlit apprécie plutôt un sol frais, humifère ainsi qu'un climat tempéré avec une situation ensoleillée. Cependant, il se plaît aussi dans des milieux moins propices.

Les graines sont à semer directement en place de mars à mi-juin et en lignes distantes de 20 à 30 cm. Elles sont ensuite recouvertes de terreau dont la surface doit être plombée avec le dos du râteau. Pour une levée optimale, il faut veiller à maintenir le sol suffisamment humide.

Salade de pissentit aux lardons

Salade de pissenlit aux lardons

Par contre, si le pissenlit est semé en godet ou en pépinière, il faut repiquer le plant 45 jours après semis. Et surtout avant repiquage, ne pas oublier de couper les feuilles et les racines d' 1/3, ce qui favorise la reprise.

Mais ce n'est pas tout. Pour obtenir un pissenlit foisonnant et vigoureux, il faut aussi penser à supprimer les boutons floraux pour faciliter la pousse et retarder la floraison. Car dès que les fleurs interviennent, les feuilles du pissenlit deviennent plus amères et coriaces. 

En automne, les pieds doivent être buttés en place, en veillant au préalable à couper les feuilles à 1 - 2 cm au-dessus du collet, sans enlever le coeur de la plante. Recouvrir le tout d'environ 20 cm de terre ou avec des pots renversés, des caisses protégées avec de la paille en cas de froid, ou bien des tunnels de film opaque.

La récolte se fait au fur et à mesure des besoins et des jeunes pousses en mars-avril et jusqu'en juin.

>> Lire aussi :

Crédit photos : UpstateNYer / Marc Roussel / Arnaud25

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Pissenlit, une salade délaissée à cultiver

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les salades.

93 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

ntahar5@gmail.com
06/03/2014, à Algerie

Répondre

Excellente information

Ulysse
13/06/2010, à Charleroi (b)

Répondre

Ce cher et fameux pissenlit que maman et ma grand mère nous faisaient en salade avec oeufs durs pommes de terre dièdes lardons maigres , c'était et çà reste un vrai régal de salade....Je n'ai même pas besoin d'en semer car tous les ans le vent me facilite la tâche et je laisse pousser là où çà veut , ensuite je récolte . Cette année , pour la première fois (retraite oblige), j'ai fait de la gelée de fleurs de pissenlits cueillis dans des prés à la campagne . Ma mère en faisait également mais en mélange dans de la confiture d'orange . Je le ferai aussi l'année prochaine car le goût de la gelée de pissenlit ne me plait pas plus que çà ....

Christian-bernard vidal
11/06/2010, à Bonnetan

Répondre

Le pissenlit, la salade du paysan, détestée par le citadin (c’est de l’herbe) et pourtant une véritable manne pour celui qui a faim, étant né en pleine guerre (1943) je peux vous dire que j’en ai mangé du pissenlit et bien contant d’en avoir dans mon assiette. Habitant la campagne depuis ma naissance je peux vous dire que je ne rate pas l’occasion de me faire une salade de pissenlit, il y a plusieurs façons de les accommoder, dans la salade vous incorporez des œufs bouillis coupés en rondelles, également à votre salade vous pouvez ajouter des carrés de viande bouillie (pot au feu) c’est excellent. Savez-vous qu’il existe également un autre végétal qui ressemble à s’y tromper au pissenlit ? Il s’agit de la chicoré sauvage, les feuilles sont identique mais plus fine et plus petite par contre le gout amer est bien plus prononcé que celui du pissenlit, mais peu importe quand on a faim on ne fait pas la fine bouche, la chicoré se consomme de la même façon que le pissenlit. La fleur de pissenlit se consomme en omelette, fin avril c’est la saison des mousserons (Tricholome de la Saint Georges) avec les tricholomes ajoutez des fleurs de pissenlit Recette : il faut des champignons (mousserons coupés en lamelles, à défaut des morilles) que l’on fait frire dans une poêle, en fin de cuisson des champignons vous ajoutez deux ou trois gousses d’ail émincé ainsi que les fleurs de pissenlits, faire saisir 1 minute pas plus puis ajoutez vos œufs battus et une pincé de sel. Les vrais connaisseurs se régaleront, bon appétit Christian-Bernard Vidal