Pin

Le 18 octobre 2016 par Clémentine Desfemmes

Que vous disposiez d'un petit jardin ou d'un vaste parc, vous trouverez certainement une espèce de pin adaptée à votre espace ! Pin parasol, pin sylvestre, pin maritime, pins nains... Redécouvrez ces jolis conifères peu exigeants.

Des conifères plein de charme

Pinus sylvestris

Pinus sylvestris

Ah, le pin... Voilà un conifère que l'on associe volontiers aux régions méditerranéennes (pin parasol) ou aux vastes forêts des Landes (pin maritime), et qui est bien répandu sur tout le territoire français (on rencontre le pin sylvestre dans de nombreuses forêts). On l'aime pour son odeur de résine, son port souvent élancé, son feuillage persistant et son écorce généralement colorée de teintes rouille, rouges ou brun orangé, et qui se détache en écailles grises, créant ainsi de jolis contrastes...
Le genre Pinus compte plus de 100 espèces bien différentes les unes des autres : ils varient par leurs dimensions (moins de 2 mètres de haut pour les espèces naines, plus de 40 mètres pour d'autres), leur silhouette, la longueur et la couleur de leurs aiguilles (tantôt vert soutenu, tantôt bleutées) ou encore la manière dont elles sont regroupées, par faisceaux de 2, 3 ou 5. Ce large éventail de morphologies lui permet de s'adapter à tous les jardins, de s'intégrer à des rocailles ou encore d'être cultivé sous forme de bonsaï (lire aussi : Créer un bonsaï : comment s'y prendre ?). Dernier atout pour les petits jardins : avec l'âge, la base du tronc de la plupart des pins se dégarnit, laissant ainsi un tronc dégagé (après élagage...) : la place occupée au sol est donc faible (contrairement au thuya).

>> A lire aussi : Planter sous un conifère

Plantation, multiplication

Pinus pinea

Pinus pinea

La plantation (en isolé ou groupés, afin de créer une petite pinède) est à réaliser à l'automne, en prévoyant suffisamment d'espace autour de l'arbre pour lui permettre de se développer correctement (certaines espèces à grand développement peuvent atteindre 10 mètres d'envergure). Le pin peut être multiplié par semis de graines.

En pratique

Sol

Bien drainé.

Exposition

Soleil.

Floraison

Au printemps, les cônes mâles libèrent un abondant pollen jaune, qui fécondera les cônes femelles, donnant ainsi des fruits, les "pommes de pin", qui seront mûrs au terme de la 2e ou 3e année selon les espèces. Les cônes arrivés à maturité s'ouvrent en automne et laissent s'échapper des graines ailées. Les graines du pin parasol sont les fameux pignons de pin.

Le saviez-vous ?

Chez les pins, les cônes sont pendants, c'est-à-dire orientés vers le bas. Chez le sapin, ils sont au contraire orientés vers le haut : voilà un moyen sûr de les distinguer !

Espèces

  • Pinus mugo

    Pinus mugo

    Pinus pinaster, le pin maritime : peut atteindre 35 mètres de hauteur. Ecorce rose orangé vers le haut du tronc. Peu rustique.
  • Pinus pinea, le pin parasol : 30 mètres de hauteur. Ecorce brun-rouge, cime arrondie en dôme ou en boule. Peu rustique.
  • Pinus sylvestris, le pin sylvestre : 15 mètres de hauteur. Ecorce brun rougeâtre au bas du tronc, rouille en haut. Très rustique.
  • Pinus nigra var. nigra, le pin noir d'Autriche : 20 mètres de hauteur. Feuillage vert soutenu. Ecorce gris foncé. Très rustique.
  • Pinus coulteri, le pin à gros cônes : 30 mètres de hauteur. Longues aiguilles (25cm) et très gros cônes (jusqu'à 30cm) ; très ornemental mais peu rustique.
  • Pinus mugo, le pin de montagne : pas plus de 5 mètres de hauteur pour cette espèce à port buissonnant. La variété naine 'Gnom ' ne dépasse pas 1,5 mètre, parfait pour les rocailles ou les jardins japonais. Très rustique.
  • Pinus strobus 'Radiata' : variété naine de 1,5 mètre de hauteur, au feuillage vert bleuté et doux au toucher. Très rustique. Pour rocailles, bonsaïs, bordures de terrasse, massif.

>> A lire aussi : Petits conifères : nouveaux styles, nouvelles ambiances

Entretien

Mis à part un élagage, au besoin, des branches mortes au bas du tronc, le pin ne nécessite pas de taille. L'entretien se limite à un éventuel apport d'engrais spécial conifères au moment de la plantation, suivi de quelques arrosages afin de faciliter un bon enracinement.

>> Lire aussi : Que faire des aiguilles de pin ?

Crédit photos : ashley BALSAM baz / The Nitpicker / MDBolin

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Pin

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les conifères.

116 questions

Voir tout Poser une question