Piéride du chou

Le 26 août 2014 par Clémentine Desfemmes

La piéride du chou est un papillon très commun dont la chenille se nourrit essentiellement de feuilles de choux. Elle peut engendrer de sérieux dégâts au potager du printemps à l'automne, mais la lutte contre ce parasite est assez simple.

Piéride du chou : à beau papillon, chenille vorace

Piéride du chou : papillonLa piéride du chou, Pieris brassicae, est un papillon diurne très courant en France et en Europe. Ce papillon butineur est facilement observable sur de nombreuses fleurs. D'assez grande taille (il peut atteindre près de 6 cm d'envergure), il est reconnaissable à sa couleur blanc crème et à ses taches noires. D'autres piérides lui ressemblent cependant beaucoup (piéride du navet, piéride de la rave) et la confusion est facile pour un oeil non exercé.

Si la piéride adulte (le papillon, donc) est plutôt sympathique pour le jardinier (en tant qu'insecte pollinisateur, notamment), sa larve, en revanche, est un fléau au potager. Les chenilles de piérides du chou sont voraces et elles s'attaquent à de nombreuses espèces de choux : chou fleur, chou rave, chou pommé, chou frisé, chou de Bruxelles, brocoli... Elles peuvent aussi se nourrir de crucifères sauvages, comme la moutarde des champs ou la ravenelle.

Cycle de vie, périodes de vol et de ponte

Fin de printemps : arrivée des premières chenilles

Piéride du chou : oeufsLa piéride du chou vole entre avril et octobre, et 3 générations d'individus se succèdent. Les individus de première génération passent l'hiver sous forme de chrysalides dont émergent des adultes en avril ou mai. Ces papillons pondent entre la mi-mai et la mi-juin : la femelle dépose ses oeufs à la face inférieure des feuilles de choux, par groupes de plusieurs dizaines. Les oeufs, finement côtelés, longs d'1 mm et en forme d'obus, sont jaunes juste après la ponte, puis ils prennent une teinte orange pâle lorsque l'éclosion est proche.

Les jeunes chenilles en sortent au bout de 5 à 10 jours : elles prennent rapidement une couleur verte et s'attaquent au feuillage de la plante. En grossissant, elles acquièrent une pilosité et leur couleur passe au kaki (plus ou moins jaune) tacheté de noir. A la fin de leur développement, elles mesurent 4 cm. Elles quittent alors la plante nourricière pour se transformer en chrysalide d'où émergera un papillon au bout de 2 semaines environ.

2e et 3e générations de chenilles : de fin juillet à octobre

Le papillon de 2e génération vole en juillet-août et pond vers la mi juillet. Ces oeufs donnent à leur tour des chenilles, puis des papillons. Cette 3e génération peut voler jusqu'en octobre et pond surtout durant la 2e quinzaine d'août, et jusqu'à la fin de l'été (à défaut de choux, les piérides peuvent se contenter de crucifères sauvages pour la ponte). Les chenilles issues de cette 3e génération hiverneront à l'état de chrysalides.

En pratique : des papillons et des chenilles tout l'été !

Ces périodes de vol et de ponte sont approximatives et dépendent beaucoup des conditions climatiques. Dans les faits, les différentes générations se chevauchent : ainsi, au potager, les choux peuvent être attaqués durant quasiment toute la saison (il faut compter 24 à 61 jours entre la ponte et l'émergence du papillon, qui vit en moyenne 3 semaines).

Dégâts

Chenille de piéride du chouLes chenilles, lorsqu'elles sont peu nombreuses et au début de leur développement, se contentent de faire quelques trous dans les feuilles les plus externes. Elles gagnent ensuite le coeur et leurs excréments s'accumulent entre les feuilles, ce qui souille le chou et peut le rendre impropre à la consommation. En cas de forte infestation, il peut ne subsister au potager que des "squelettes" de choux, les chenilles ne laissant que les grosses nervures des feuilles.

Lutte

Prévention

La première mesure de lutte réside, comme toujours, dans la prévention : l'installation d'un filet de protection peut être une solution pour empêcher les papillons de venir pondre sur vos plantes. Inspectez régulièrement le revers des feuilles afin de repérer les oeufs et de les écraser (si les chenilles sont déjà là, retirez-les à la main et détruisez-les).

Vous pouvez également jouer la carte des plantes compagnes : à proximité des choux, plantez  tomates, céleri et aromatiques comme la menthe, le romarin, le thym, l'absinthe, la sauge ou la verveine, qui ont la réputation d'éloigner les piérides à la recherche de plantes hôtes pour leur ponte. En revanche, évitez d'installer des capucines, car celles-ci attirent ces parasites.

Traitements

Le traitement contre les chenilles de piérides consiste en des pulvérisations de Bt (Bacillus thuringiensis) associé ou non à des pyréthrines (c'est souvent le cas avec les produits du commerce). Des infusions de tanaisie, d'absinthe, de pyrèthre ou de verveine peuvent aussi être utilisées, aussi bien en préventif qu'en curatif.

Lutte biologique

Les outils de lutte biologique contre la piéride du chou ne sont guère développés. Cependant, les populations de piérides sont régulées naturellement par plusieurs parasites qui pondent leurs oeufs dans le corps des chenilles, causant ainsi la mort de l'insecte parasité. Le plus courant est  Apanteles glomeratus, un petit hyménoptère très actif contre la piéride, mais il en existe d'autres (hyménoptères et diptères).

>> Lire aussi : Pyrale du buis

Crédit photos : Steve's Wildlife / Deanster1983 / Arthur Chapman

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Piéride du chou

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

355 questions

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser