Philodendron (Monstera)

Le 12 décembre 2016 par Clémentine Desfemmes

Le philodendron est une très belle plante d'intérieur qui, outre ses qualités esthétiques, s'avère robuste et facile d'entretien. Son feuillage très décoratif en toute saison est plein d'exotisme : succombez au charme du philodendron !

Un grand classique de nos intérieurs

Monstera deliciosaLe nom ne vous dit peut-être rien, mais vous avez certainement déjà croisé le philodendron, ne serait-ce que dans les compositions florales (les fleuristes utilisent beaucoup ses feuilles). Le philodendron -ou plutôt, les philodendrons, puisque le genre compte de très nombreuses espèces- sont des plantes vivaces au feuillage persistant, originaires des forêts tropicales humides d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud, et appartenant à la famille des Aracées. Selon les espèces, ce sont des plantes érigées au port plutôt buissonnant, ou des lianes (grimpantes épiphytes : en grec, phileo signifie "aimer", et dendron, "arbre" : le philodendron est une plante qui aime les arbres... donc, épiphyte ! cqfd...). Cependant, certaines espèces grimpantes peuvent donner l'impression de posséder un tronc, d'autant que les plantes sont souvent vendues palissées sur un support garni de mousse, susceptible de servir d'appui aux grosses racines aériennes qui se développent à chaque noeud de la tige. D'autres espèces, aux tiges plus souples, peuvent être utilisées en suspension, un peu comme le scindapsus.
La croissance des philodendrons est rapide, et les plantes peuvent rapidement atteindre 2 mètres de hauteur pour les espèces grimpantes.

Philodendron ou Monstera ?
On confond souvent les deux ; certaines plantes sont même vendues en tant que "Philodendron monstera". Et pour cause : le Monstera est une plante très semblable aux philodendrons. Il s'agit d'un genre à part, dont l'espèce la plus répandue est Monstera deliciosa, le "faux philodendron". Cette plante est très courante en jardinerie.

Un feuillage très ornemental

PhilodendronLe principal atout du philodendron est son beau feuillage vernissé. Selon les espèces, les feuilles peuvent être de petite taille ou au contraire atteindre des dimensions impressionnantes (jusqu'à 1,5 mètre de long dans leur milieu naturel... nettement moins en pot !). Leur forme est également très variable : cordiforme (en forme de coeur), lancéolée (en forme de fer de lance), sagittée (en forme de flèche, avec deux échancrures au niveau du pétiole), spatulée (en forme de spatule : le limbe se tranforme progressivement en pétiole), arrondie, entière ou profondément découpées, parfois même perforées... Si l'on ajoute encore à cela que certaines variétés offrent un feuillage panaché... Les collectionneurs ont de quoi se réjouir !
Et pour ne rien gâcher, ces jolies feuilles ne se contentent pas d'être décoratives : elles passent aussi pour être de véritables petites stations d'épuration de l'air ambiant (le philodendron fait partie des plantes dépolluantes).

>> Voir aussi : Feuillages XXL

Conditions de culture

Philodendron 'Brasil' en suspensionLe philodendron, du fait de ses origines tropicales, ne peut guère survivre en extérieur durant l'hiver, à moins de choisir une espèce relativement rustique et d'habiter une région où les gelées hivernales sont rares et faibles (Bretagne, littoral méditerranéen). Des températures de l'ordre de 18-25°C en toute saison lui permettent une croissance optimale : c'est donc une plante parfaite pour la culture en intérieur (ce qui n'empêche pas de le sortir en extérieur entre mai et septembre).
Installez-le dans un grand pot (ce qui contribuera à lui donner de la stabilité), près d'une fenêtre, sous un vélux ou dans une véranda chauffée, car le philodendron a besoin de beaucoup de lumière pour conserver un beau feuillage. Evitez cependant, comme pour d'ailleurs la plupart des plantes d'intérieur, le soleil direct. Si vous vous risquez à la culture en pleine terre, placez-le à la mi-ombre.

A savoir
Les espèces à feuilles découpées portent, chez les jeunes plantes, des feuilles immatures non découpées. Le découpage des feuilles apparaît progressivement  au cours de la croissance de la plante (comme par exemple chez la passiflore).

En pratique

Rempitage et division d'un philodendron

  • Sol : riche, drainé (type terreau pour plantes vertes ou, à défaut, terreau de rempotage). En extérieur, terre de jardin mélangée à du terreau.
  • Exposition : lumière sans soleil direct.
  • Floraison : elle présente peu d'intérêt (les fleurs, dont la forme rappelle celle des arums, sont de petite taille et souvent blanc-verdâtre). Elle est, de surcroît, rare en intérieur.
  • Multiplication : semis (levée assez aléatoire, et encore faut-il pouvoir se procurer des graines !) ou bouturage de tiges terminales chez les espèces grimpantes à petites feuilles (boutures de 10cm, coupées juste sous un noeud). Chez les espèces érigées et/ou à très grandes feuilles, la bouture est beaucoup plus délicate. On peut aussi profiter d'un rempotage pour diviser la plante, mais la chose n'est pas toujours aisée (tiges entremêlées, risque de déséquilibrage de l'ensemble).
  • Parasites et maladies : cochenilles, araignées rouges.

Entretien

Philodendron grimpantLe philodendron est une plante résistante facile à conserver longtemps, pour peu que vous l'arrosiez correctement : ni trop... ni trop peu ! En période de croissance, arrosez uniquement lorsque le terreau est sec en surface (ne laissez jamais d'eau dans la soucoupe). En période de repos, c'est-à-dire généralement de novembre à février, espacez les arrosages de manière à laisser le substrat sécher complètement entre deux apports d'eau.
Le rempotage a lieu de préférence au début du printemps, dès que le pot devient trop petit. Optez alors pour un pot sensiblement plus grand.
Si les rempotages sont réguliers, le philodendron n'a pas besoin d'engrais, car le terreau neuf apporté à chaque rempotage suffit à couvrir les besoins de la plante. A défaut, apportez régulièrement, en période de croissance, un engrais liquide pour plantes vertes.
Aucune taille n'est nécessaire ; vous pouvez éventuellement supprimer les racines aériennes les plus gênantes mais préservez-les cependant au maximum, car elles contribuent au bon développement de la plante.
Pour préserver la brillance du feuillage, dépoussiérez les larges feuilles à l'aide d'une éponge humide, délicatement (attention, elles sont souvent fragiles, surtout les plus jeunes).
Dernier conseil : le philodendron apprécie les ambiances humides. Brumisez régulièrement son feuillage et ses racines aériennes (qui ont la faculté de capter l'eau, tout comme celles des orchidées), et, si possible, humidifiez fréquement la mousse qui habille bien souvent le support de la plante afin que les racines aériennes s'y ancrent (elles n'ont pas d'affinité pour les supports secs).

>> Lire :

Quelques espèces

Philodendron bipinnatifidum

  • Philodendron selloum (syn. P. bipinnatifidum) : forme une grande touffe évasée à tronc court. Très grandes feuilles vert foncé profondément découpées. L'un des plus rustiques (jusqu'à -5°C) sur de courtes périodes.
  • Philodendron scandens : liane (grimpante ou "coureuse") à petites feuilles vertes, souvent cultivée en suspension. Le plus facile à reproduire par bouturage. Non rustique.
  • Philodendron erubescens : grimpante vigoureuse à tiges et pétioles rougeâtres. Feuilles sagittées vert foncé brillant.
  • Monstera deliciosa : faux philodendron. Beau feuillage (feuilles arrondies ou ovales, très découpées, voire perforées) d'un beau vert brillant. Résiste à des températures voisines de 0°C (-1°C) pendant quelques heures.
  • Philodendron pertusum : liane grimpante aux tiges épaisses et à grandes feuilles vert foncé cordiforme, découpée, très ornementales. Très semblable au Monstera, mais conserve une taille plus modeste. Non rustique.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 6

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Philodendron (Monstera)

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes d'appartement.

380 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Maryo
23/08/2015, à Anglet

Répondre

Quand la petite feuille se forme, avant de se dérouler, elle devient marron en un jour et séche ? d'où cela vient-il ? c'est la 4° feuille qui meure comme cela ?

Jocylang
23/05/2015, à Machilly 74

Répondre

Bonjour, j'ai un philodendron que monte vraiment très haut, trop!!! puis je le tailler ??? merci pour votre réponse

Mamie annie
09/04/2015, à Bourdeaux 26460

Répondre

La pointe de certaines des grandes feuilles de mon monstera devient couleur marron (sèche). Il a beaucoup de lumière, mais pas directe. De quoi peut-il souffrir ? Merci pour la réponse. Pour info il mesure 2 m de hauteur. Annie

Cécilia
31/01/2015, à Monceau sur sambre

Répondre

Je viens d'acheter un Monstera pertusum

Camille gerard
26/10/2014, à Saintes

Répondre

Le philodendron peut-il être toxique pour certaines personnes ?

Voir tous les commentaires (6)