Paillage minéral

Le 26 mai 2017 par Clémentine Desfemmes

Parmi les différents paillages, les paillis minéraux offrent de nombreux avantages. Ardoise, pouzzolane, graviers, galets : esthétiques et durables, il permettent de créer de jolis contrastes et mettent bien en valeur les plantes de massif.

Les avantages des paillages minéraux

Le paillage consiste à recouvrir le sol avec un matériau minéral ou organique, souvent au pied des cultures. Tous les paillis ont en commun plusieurs avantages :

  • Ils protègent le sol de l'érosion et de la battance des pluies ;
  • Ils protègent le sol de l'évaporation et permettent de le conserver frais et humide en été et donc d'espacer les arrosages ;
  • Ils protègent la terre des gelées en hiver ;
  • Ils empêchent la prolifération des mauvaises herbes et limitent considérablementla corvée de désherbage.

Les paillis minéraux ont, par rapport aux paillis organiques (ou végétaux), certains atouts spécifiques :

Paillage d'un massif avec de la pouzzolane
Paillage d'un massif avec de la pouzzolaneAgrandir l'image

  • Ils ne se décomposent pas et sont donc très durables, et ne demandent quasiment aucun entretien ;
  • Ils sont lourds et résistent bien aux vents forts ;
  • Ils sont esthétiques ;
  • Ils se réchauffent rapidement au printemps et emmagasinent la chaleur en été ;
  • Leur pH est neutre (sauf pour l'ardoise).

Revers de la médaille, étant inertes, les paillages minéraux n'apportent rien au sol et n'entretiennent pas sa fertilité (contrairement aux paillages organiques qui, en se décomposant, enrichissent le sol) et sont moins favorables à la faune du sol (vers de terre, micro-organismes, insectes...).

Ardoise
ArdoiseAgrandir l'image

Les différents paillages minéraux

  • L'ardoise : sa structure en feuillet la rend particulièrement adaptée pour cet usage. De couleur grise (plus ou moins foncé en fonction de l'humidité), elle est sobre et se marie à la plupart des feuillages. Elle est très utilisée dans les jardins contemporains et du fait de son pH acide, elle est parfaite pour les massifs de plantes de terre de bruyère.
  • La pouzzolane : cette roche volcanique et poreuse de couleur rouge à ocre est plutôt légère. Décorative et facile à trouver, elle permet de créer de jolis contrastes.
Pouzzolane
PouzzolaneAgrandir l'image

  • Les galets, polis ou non, sont disponibles en différentes tailles et différentes couleurs. On peut les associer à d'autres matérieux pour créer des motifs et des contrastes ; ils sont parfaits aux abords d'une mare ou d'un bassin naturel.
  • Les graviers de quartz, de marbre ou de granit sont très esthétiques mais onéreux. Leur couleur plutôt claire attire l'oeil. Ils sont appréciés dans les jardins japonais ou les jardins secs.
Jardin sec
Jardin secAgrandir l'image

  • La roche concassée, d'aspect plus brut, peut constituer une bonne solution pour couvrir de grandes surfaces tout en conservant un aspect naturel, un peu dans l'esprit rocaille.
  • Les billes d'argile, particulièrement perméables et capables de stocker l'eau d'arrosage, peuvent également être utilisées dans les massifs, mais elles sont sont encore plus intéressantes pour le paillage des jardinières et des bacs.
  • Les cailloux décoratifs et le verre pilé ont l'avantage de permettre de jouer avec les couleurs naturelles (gris, rosé, bleuté, brun...) ou plus vives.
  • Pour pailler de petites surfaces, on peut aussi laisser libre court à son imagination et utiliser des tessons de pots en terre cuite, de céramique, de faience... Attention toutefois : les morceaux peuvent présenter des arêtes coupantes.

Conseils d'installation d'un paillage minéral

Un paillage, minéral ou non, s'installe entre le milieu du printemps (lorsque le sol s'est réchauffé) et la fin de l'automne (avant les grands froids).

Paillage de gravier blanc au pied d'azalées
Paillage de gravier blanc au pied d'azaléesAgrandir l'image

Commencez par nettoyer le sol. Débarrassez-le bien des adventices. Couvrez le sol de feutre géotextile : ce dernier empêchera la terre de se mélanger au paillage et permettra de réduire un peu la quantité de matériau à répandre, donc le coût global. Plantez vos végétaux à leur emplacement définitif (une fois le paillage installé, il sera difficile de le retirer : choisissez donc des plantes pérennes -vivaces herbacées ou ligneuses, conifères, arbustes...- qui restent en place de nombreuses années !). Disposez enfin le paillage en couche de 3-4 cm d'épaisseur.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Paillage minéral

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le paillage.

Réactions

La petite goutte de miel
29/05/2017, à Maron

Répondre

Bonjour, le minéral est une solution pour enjoliver vos massifs et surtout lutter comme les plantes indésirable. Mais le feutre géotextile est une très mauvaise idée, car les racines s'accrochent au feutre. mieux vaut utiliser de la bâche de plantation tissé (verte ou noir )en 90 gr ou 130 gr. cette bâche laisse passer l'eau mais pas la lumière et de plus les racines ne s'y accrochent pas. bonne création a tous. Mike