Noyer, Juglans regia

Le 13 février 2017 par Isabelle C.

Le noyer est un arbre fruitier emblématique de nos campagnes, qui fait le bonheur des heureux propriétaires de grands jardins. Plutôt facile à vivre, si vous avez la place et que vous adorez les noix, n'hésitez pas : un noyer planté l'est pour plusieurs générations.

Juglans regia : le noyer commun

Originaire d'Asie mineure, le noyer commun (Juglans regia) est présent en Europe depuis l'Antiquité. Doté d'une longévité plus qu'honorable (entre 200 et 400 ans), il croît rapidement pour atteindre entre 15 et 25 mètres de haut. C'est un arbre fruitier à l'écorce lisse qui se fissure avec le temps. Son port plutôt arrondi, ainsi que ses branches tortueuses et étalées lui confèrent une silhouette régulière esthétique.

Noyer
NoyerAgrandir l'image

Les feuilles caduques composées, aux folioles opposées, dégagent une odeur caractéristique lorsqu'on les froisse. Les fleurs mâles, des chatons vert jaunâtre et pendants, apparaissent les premières, mi-avril ou début mai selon les variétés. Viennent ensuite les fleurs femelles, solitaires ou regroupées par deux ou quatre, de fin avril à fin mai. Les noyers sont autofertiles mais il arrive souvent que l'autofécondation ne puisse être possible seulement quelques jours en raison du décalage des floraisons mâles et femelles. Aussi il peut être recommandé de planter un autre noyer pollinisateur à floraison mâle plus tardive que celle de la variété principale.

Quant aux fruits, qui ne les connaît pas ? Drupes ovales, charnues et parfumées dont la pulpe verte (le brou) se fissure lorsqu'elles sont à maturité (attention, le brou tache la peau et les habits), libérant la graine, à savoir la noix dont la coque lignifiée renferme le cerneau tant désiré ! 

>> Lire aussi : Le noyer : découverte

Noix vertes sur un noyer
Noix vertes sur un noyerAgrandir l'image

Plantation et culture du noyer

Exposition

Soleil. Le noyer est un arbre qui a besoin de lumière et de chaleur pour produire ses noix correctement. Malgré tout, il est plus rustique que ce qu'on a tendance à croire, une fois qu'il est installé. Les périodes prolongées de grands froids sont toutefois à éviter.

On le dit sensible au brouillard ; les miens comme ceux de mes voisins s’accommodent très bien des brumes qui s'installent plusieurs jours en automne ou au printemps.

Sol

Riche en matière organique et en eau, et équilibré (argiles – limons - sables). Éviter les sols acides. On le dit également sensible à l'asphyxie racinaire ; encore une fois, les miens supportent des situations saisonnières et épisodiques de sol saturé en eau.

Plantation

La plantation se fait si possible fin novembre mais peut se prolonger toute la période de repos végétatif, de novembre à avril, hors période de gel et de pluies.

Jeune noyer
Jeune noyerAgrandir l'image

Entretien et taille du noyer

Le noyer supporte mal la taille, source de pourriture, et est généralement cultivé en forme libre (lire : Les différentes formes des fruitiers). Aussi, il est préférable de ne pas laisser se développer une branche mal placée et de la couper avant qu'elle ne dépasse 5 cm de diamètre. Afin de dégager la base du tronc, les branches basses sont supprimées au fur et à mesure que l'arbre se développe.

La récolte des noix

Généralement la récolte des noix se situe entre mi-septembre et début octobre. Elle débute lorsque le brou s'ouvre et que les noix tombent à terre. Ramassez-les puis faites-les sécher au soleil quelques jours. Ensuite, stockez-les dans un endroit sec et aéré.

Noix prête à être récoltée
Noix prête à être récoltéeAgrandir l'image

Le noyer : en pratique

  • Exposition : soleil
  • Sol : riche et frais
  • Végétation : vivace, caduque
  • Floraison : avril / mai
  • Fructification : début d'automne
  • Rusticité : rustique (-15 à -20°C)

Variétés de noix traditionnelles

  • 'Franquette' : c'est une Noix de Grenoble (AOC). Les fruits sont moyens à gros et d'excellente qualité gustative. Floraison tardive ce qui en fait un arbre adapté aux printemps froids. Pollinisateurs : 'Meylannaise', 'Ronde de Montignac'.
  • 'Parisienne' : une autre Noix de Grenoble (AOC). Les fruits sont plus gros que ceux de 'Franquette' mais plus difficiles à sécher. Tendance à l'alternance. Pollinisateurs : 'Meylannaise', 'Ronde de Montignac'.
  • 'Ronde de Montignac' : variété ancienne originaire de Dordogne produisant des fruits moyens à petits mais de très bonne qualité gustative.
  • 'Fernor'® : variété nouvelle produisant une grosse noix au cerneau blanc et doux. Bon rendement. Plus sensible aux gels précoces d'automne en début de croissance.  Pollinisateur : 'Fernette'.
Vieux noyer en hiver
Vieux noyer en hiverAgrandir l'image

À savoir

Les variétés traditionnelles commencent à produire autour de 10 ans. On distingue les variétés à fructification terminale qui ont les noix positionnées à la périphérie du noyer, à l'extrémité des rameaux d'un an ('Franquette', 'Parisienne', 'Ronde de Montignac'...), des variétés à fructification sur brindilles latérales qui ont les noix positionnées sur les rameaux d'un an disposés le long des branches (Lara, Fernor...)*.

Une autre espèce de noyer est également connue : le noyer noir cultivé en Amérique du Nord. Pour la production de bois des hybrides ont été développés à partir d'un croisement entre le noyer commun et le noyer noir.

Plantation

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D

* Source : Pépinières Coulié, chataigniers-noyers.fr

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Noyer, Juglans regia

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1508 questions

Voir tout Poser une question