Neige et plantes : que faire ?

Le 1er décembre 2010 par Xavier Gerbeaud

C'est l'hiver : les flocons tombent sur le jardin et un manteau blanc recouvre bientôt la pelouse et les plantes du jardin. Bien ou mal ? Faut-il la laisser ? L'enlever ? Le tour de la question.

Il a neigé

Jardin sous la neigeQui n'aime pas le spectacle de la neige dans la nature ? C'est aussi vrai au jardin, dont la neige souligne le dessin, révèle la structure, met en valeur les branchages... Mais ne vous absorbez pas trop dans la contemplation : il faut agir si vous ne voulez pas constater trop de dégâts au sortir de l'hiver.

La neige, un bon isolant

Le saviez-vous ? La couche de neige protège le sol des froids les plus intenses. En effet, sous 10 cm de neige, la température est 3°C plus élevée que celle de l'air... De quoi sauver bien des plantes !

Par ailleurs, à la remontée des températures, sa présence assure un dégel « humide », moins préjudiciable pour les végétaux qu'un dégel « sec ».

… mais un lourd manteau

Haie de conifères sous la neigeLa neige présente en revanche un inconvénient de taille. Lorsqu'elle s'accumule et se charge d'eau, elle est à même de briser les branches de certains végétaux. En particulier les conifères et les arbustes persistants : en raison des feuilles qui subsistent, ceux-ci voient leurs branches particulièrement chargées.

Si vous pensez qu'un risque existe, notamment sur les jeunes sujets, n'hésitez pas à secouer les rameaux pour faire tomber l'excédent, avant que la neige ne gèle et soit maintenue par le froid.

A faire et ne pas faire

  • Ne piétinez pas la pelouse : les marques de vos pas resteraient visibles plusieurs semaines après le dégel
  • Laissez les fleurs tranquilles : les plantes vivaces sont protégées par la couche neigeuse; les bulbes printaniers ne craignent rien
  • Secouez les branches des conifères, bambous et jeunes arbres afin de limiter les risques de casse
  • Enlevez le surplus sur les arbustes taillés en boule (topiaires de buis, lavande, conifères nains...) : la neige « ouvre » la boule ; les branches risquent de rompre
  • Otez la neige qui s'accumule sur les persistants à larges feuilles, comme les troènes, lauriers-cerise, aucuba, loropetalum... Elle risque d'occasionner des brûlures sur les feuilles

Un bon engrais ?

Un dicton prétend « neige de février vaut du fumier ». Ce constat empirique est plein de bon sens. Dans leur chute, les flocons de neige se chargent d'azote atmosphérique, libéré dans le sol au moment de la fonte, enrichissant ainsi la terre. Tout bénéfice pour vos culture !

Plante endommagée : attendre

La neige vous semble avoir endommagé l'une ou l'autre de vos plantes chéries ? Patience... Un feuillage un peu noir, quelques branches cassées ou une vivace qui ne repart pas peuvent parfaitement évoluer de façon satisfaisante : laissez-leur, le printemps venu, le temps de se remettre...

Protéger sa haie persistante

A retenir au moment de la taille : penser à donner du « fruit » à vos haies, en inclinant les 2 faces au sommet. Cette forme en trapèze diminue le « plat » formé par le haut des arbustes, qui sera ainsi moins sensible à l'accumulation de la neige...

» A lire aussi :

Crédit photos : Roguey000 - Larces

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Neige et plantes : que faire ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le jardin en hiver.

40 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Caren
10/12/2010, à Suisse

Répondre

Pour faire mûrir plus vite vos tomates vertes en automne, les mettre dans un sac en plastique avec des pommes, ainsi que:si vous avez de la chance d'avoir une véranda chauffé, rentrer toute la plante et la suspendre à un clou, vous aurez de belles tomates rouge après 10 et 15jours