Nashi

Le 12 décembre 2016 par Clémentine Desfemmes

Connaissez-vous le nashi ? Ce cousin de notre poirier, très répandu en Asie, se cultive fort bien sous nos climats, et donnera des fruits juteux et croquants.

Un poirier pas comme les autres

NashiLe nashi, Pyrus pyrifolia, est un poirier un peu différent de notre poirier commun (Pyrus communis). Originaire d'Asie (Chine, Japon, Corée), il donne des fruits à la chair rafraîchissante et juteuse, et dont la forme est voisine de celle de la pomme, mais avec une peau brun clair et légèrement granuleuse, comme la poire. La saveur du fruit est relativement peu marquée, et son principal atout est son croquant. Ce poirier original est un petit arbre assez semblable à son cousin européen. Il est rustique (jusqu'à -15°C) et a même besoin du froid hivernal pour fructifier.

Plantation et multiplication

Les sujets à racines nues seront plantés à l'automne (lire : planter à racines nues) ; ceux vendus en container pourront être mis en place au printemps. Le nashi se multiplie généralement par greffage (le semis de graines est possible mais il demande une stratification hivernale des pépins, et de la patience !).

En pratique

Sol

Nashi - fleurNon calcaire, drainant.

Exposition

Soleil.

Floraison et récolte

La floraison a lieu le plus souvent en mai, et la pollinisation est assurée soit par un autre nashi d'une variété différente, soit par un poirier commun (certaines variétés sont autofertiles). La récolte a lieu entre juillet et octobre selon les variétés.

Variétés

Il existe des centaines de variétés de nashi cultivées en Asie. En voici quelques-unes :

  • Nijisseiki : autofertile, maturité vers fin aout, fruit à chair jaune et sucrée ;
  • Shinseiki : autofertile, maturité vers la mi-août, peau vert-jaune, chair juteuse et moyennement sucrée, aussi utilisé comme pollinisateur ;
  • Hosui : maturité entre mi-août et début septembre, chair juteuse, bonne qualité gustative, bon pollinisateur ;
  • Ya Li: gros fruit, arbre vigoureux et productif, autostérile ;
  • Chojuro : maturité fin août à début septembre, fruit à peau dorée et à chair sucrée, bonne qualité gustative...

Entretien

Pyrus pyrifoliaPour récolter de beaux fruits, fertilisez au printemps et éclaircissez les fruits un mois après la floraison. En cas de sécheresse prolongée ou de sol particulièrement asséchant, arrosez copieusement une fois par mois en été. Une taille de fructification sera utile, ne serait-ce que pour supprimer le bois mort et aérer l'arbre. Du côté des maladies, le nashi est, comme le poirier, sensible au carpocapse et à la tavelure.

A lire aussi : Les problèmes du poirier

Crédit photos : Andwat / KENPEI / katorisi

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Nashi

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1482 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Bibillo
12/07/2014, à Lampaul plouarzel

Répondre

N'hésitez pas à faire vos arbres "francs" ou à partir des pépins . Vous pourrez obtenir des variétés nouvelles qui peuvent même vous surprendre très agréablement . C'est ce que j'ai vérifié moi même avec les pépins de pommes . Pour les arbres décevant gustativement : très rares quand on a déjà sélectionné ses pépins à partir du choix de la variété de la pomme . Vous obtiendrez aussi des arbres moins fragiles et plus solides . Vous éliminerez alors les sujets fragiles afin de ne conserver que ceux qui n'auront pas besoin de traitements . N'oubliez pas quand même que les plantules de ces bébés-arbres sont des feuilles très intéressantes pour les gastéropodes . Il existe depuis quelques années un anti-limaces à base de phosphate de fer , qui ne maltraite pas votre jardin , et efficace . Par ailleurs , les arbres francs ont certaines caractéristiques : leur espérance de vie dépasse souvent le sciècle ; la mise à fruits peut demander de 10 à 15 années . Eliminez tous vos arbres maladifs : vous ferez ainsi la sélection naturelle , gage de meilleures variétés Ainsi , tous les ans , au bout d'une dizaine d'années , vous aurez le plaisir de découvrir de nouvelles variétés , souvent inconnues .