Nandina ou bambou sacré

Le 21 septembre 2017

Le nandina est un arbuste original encore trop peu connu, malgré une allure empreinte de grâce et de légèreté, et un feuillage élégant dont les couleurs évoluent au fil des saisons. Invitez-le dans votre jardin : il se prête à de nombreuses idées et se révèle un allié très décoratif au fil des saisons.

Un arbuste original peu présent dans nos jardins

Nandina domestica - fruits

©Bruce Dockery - Fotolia.com

D'une originalité incontestable, le Nandina (nandina domestica) est un arbuste qui se reconnaît entre tous. Il est un des rares dont le feuillage persistant ne reste pas immuable et évolue au contraire au fil des saisons, ce qui est un de ses atouts les plus précieux. ll fait aussi partie de ceux qui portent la fructification la plus durable, celle de l’année précédente côtoyant souvent la nouvelle floraison.
 
Sa floraison est elle aussi remarquable : observez les panicules de près vous ne pourrez qu'être sensibles à la subtilité et la belle texture cireuse qui fait de chaque minuscule fleur un véritable petit joyau.

La seule espèce est Nandina domestica qui est largement proposée en pépinières et jardinerie. Au Japon, il existe une soixantaine de cultivars, mais très peu sont importés.

Plus résistant et moins frileux qu'on ne le dit

L'espèce type Nandina domestica a longtemps été considérée comme un arbuste frileux, mais il réussit fort bien jusqu'en Île-de-France, résistant à de courtes périodes à - 15 °C s’il est abrité des vents froids et desséchants.
Dans le cas de froids très vifs et prolongés, il peut perdre tout ou partie de son feuillage.

Les jeunes pousses étant assez sensibles aux gelées printanières, installez le Nandina dans un endroit abrité.

Il redoute les périodes de canicules et les excès de sécheresse.

Il montre enfin une excellente résistance à la pollution atmosphérique, ce qui le rend très adapté aux jardins de ville.

Les plus belles idées jardin

Un massif élégant et original

En groupe de trois à cinq sujets, en compagnie de gracieuses graminées (Pennisetum alopecuroides, Imperata cylindrica 'Red Baron', Stipa tenuifolia, etc.) et de fleurs estivales opulentes comme les dahlias.

Le formes naines constituent des plantes de premier plan dans les massifs, à associer joliment avec Heuchera, Persicaria, Hosta, géraniums vivaces, etc.

Taillé régulièrement, le Nandina peut constituer une très jolie haie de séparation ou d’accompagnement d’un portail élégant.

Idée balcon-terrasse

Choisissez sans hésiter Nandina 'Fire Power'. Cette variété naine offre un feuillage rougeâtre une bonne partie de l'année. On peut juste regretter qu'elle n'ait pas la grâce de son grand frère.

Idée maison

Dans les régions froides, il est tout à fait possible d’utiliser le Nandina comme plante de véranda ou de jardin d’hiver.

En outre, les branches fleuries ou portant des fruits durent très longtemps en vase (lire : Durée de vie des fleurs en vase).

Conseils de culture

Plantation

Nandina domesticaLes Nandina étant toujours présentés en conteneurs, ils peuvent être installés dans le jardin sans problème toute l’année. Il est toutefois préférable d’éviter la période de floraison. Le jeunes sujets de 40 à 50 cm de haut sont les plus intéressants.

Distance de plantation

  • en haie : 50/60 cm.
  • en massif : de 80 cm à 1 m.

Sol

Très peu exigeant sur la nature du sol, le Nandina préfère les terres fraîches mais bien drainées. S'il pousse même dans les terrains pauvres et caillouteux, les sols franchement calcaires ne lui plaisent pas beaucoup.

Exposition

Le nandina apprécie les expositions ensoleillées ou légèrement ombragée mais jamais brûlantes dans un emplacement abrité des froids extrêmes et des vents forts.

Climat

De préférence doux en hiver et pas trop chaud en été. Le Nandina fait une excellente plante pour les jardins du littoral (lire : Jardiner en bord de mer).

Taille

Il est conseillé d’éliminer les pousses faibles de manière à bien aérer la touffe. La suppression des rameaux qui ont porté des fruits permet de conserver une certaine compacité à l’arbuste car cette intervention assure le renouvellement permanent des tiges et donc un rajeunissement de la plante.

Les plus vieilles tiges et les rameaux endommagés par une gelée sévère peuvent être rabattus au ras du sol sans aucun problème.

Soins particuliers

Il est nécessaire d’éliminer régulièrement les rameaux morts ou desséchés pour conserver un bel aspect à cet arbuste.

Il faut toujours privilégier les rejets qui apparaissent au pied afin de former un buisson assez compact.
Dans les régions aux hivers très froids, étalez un paillis de compost ou de mulch d’écorce en automne au pied des Nandina pour protéger les racines du froid (lire : Choisir un paillis).

Ennemis et maladies

Le Nandina se montre particulièrement résistant aux attaques des insectes et des maladies cryptogamiques. Parfois, une virose réduit la dimension des folioles qui deviennent plus étroites et difformes. Cela réduit l’intérêt décoratif de l’arbuste mais ne met pas sa survie en péril.
On peut parfois observer en ville des attaques de cochenilles.

Multiplication

Dans les régions au climat doux, il est possible de pratiquer le semis à condition d’être assuré de la bonne maturité des graines. Stratifiez la semence dans du sable humide durant tout l’hiver au pied d’une haie ou d’un mur exposé au Nord. Semez au printemps, en terrine ou en godet sous châssis froid. Le pourcentage de levée est assez faible.

Les boutures à talon prélevées en septembre (de 8 à 10 cm de long), de préférence sur les rameaux inférieurs, réussissent avec hormones de bouturage, à l'étouffée, dans une miniserre. Il est nécessaire de les cultiver en pot pendant deux ans avant la mise en place définitive.

Les amateurs préféreront la séparation des rejets au printemps chez les sujets les plus poussants. Cette opération peut être favorisée par une taille assez sévère à la fin de l’été.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 6

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Nandina ou bambou sacré

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes.

259 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Handjie13
12/03/2017, à Salon

Répondre

Au sujet du Nandina domestica en général: habitant dans les Bouches du Rhône, en climat typiquement méditerranéen, sec et chaud en été, je confirme que cette arbuste délectable supporte parfaitement bien la sécheresse une fois installé. Il préfère les sols souples et profonds, et tolère bien la présence de calcaire dans le sol. Cette remarque fait écho aux préconisations de spécialistes des jardins secs de renom internationale.

Nadmau
07/02/2017, à Joigny

Répondre

Quoi planter à côté de mon nandina afin de le protéger du soleil du sud en été, j'ai été obligé d'arracher le buis malade qui le protégeait. Je souhaite une plante pas trop envahissante, pas trop de taille. Faut-il protéger le pied ou la plante entière du soleil en été. Merci d'avance de vos conseils.

Natalybleu
21/04/2014, à Joeuf

Répondre

Je viens d'apprendre le nom français du nandina domestica, il est très joli et lui convient parfaitement.. Même s'il a un feuillage persistant, à certaine periode il prends des couleurs très lumineuse. Mon sujet a 3 ans, il est dans un grand pot au milieu du jardin. Depuis quelques semaine je remarque que le feuillage s'éclaircie et qu'il se désèche. Que puis je faire ?.

Momone
13/11/2009, à La tranche sur mer

Répondre

Mon nandina fleurit mais n\' a pas de fruits.Il est en terre sableuse depuis plus de 3 ans

Krijonat
22/10/2008, à Toulouse

Répondre

Mon nandina est très beau avec de belles grappes de fleurs,mais il ne reste que peu de baies, pouquoi?

Voir tous les commentaires (6)