Myrtillier : plantation, culture et récolte

Le 19 février 2016 par Clémentine Desfemmes

Décoratif et gourmand, le myrtillier est un arbuste qui se cultive facilement au jardin ou dans un grand pot, sur un balcon. Moyennant un entretien réduit, il vous comblera de délicieuses myrtilles durant l'été...

Et si on cultivait un myrtillier ?

Le myrtillier est un arbuste de la famille des Ericacées. Il en existe deux espèces :

  • Vaccinium myrtillus, le myrtillier commun originaire d'Europe, sauvage : vous avez peut-être déjà croisé ce sous-arbrisseau ligneux de 20 à 50 cm de haut, formant une touffe dense, lors de vos balades (il affectionne les bois clairs et les clairières, ainsi que les landes de terre de bruyère) ;
  • Vaccinium corymbosum, le myrtillier américain, appelé également myrtillier arbustif (1,5 à 2 m de hauteur): c'est celui-ci que l'on cultive.
Myrtillier - Vaccinium corymbosum
Myrtillier - Vaccinium corymbosumAgrandir l'image

Au printemps, à partir de mai, apparaissent de jolies grappes de clochettes blanches. Puis, en été (entre juin et septembre selon le climat et la variété), le myrtillier porte de nombreuses petites baies bleu violacé, pruinées, douces, juteuses et très aromatiques : les myrtilles. Son feuillage (caduc pour le myrtillier cultivé, persistant pour l'espèce sauvage) est très décoratif, notamment en automne, où il se pare de belles teintes rutilantes.

Cueillez les myrtilles à la main, lorsqu'elles sont mûres.

Pollinisation du myrtillier
Il existe des variétés de myrtilliers autofertiles, c'est-à-dire qui se pollinisent eux-mêmes : ceux-ci peuvent être planté seuls (en bac par exemple), ils fructifieront très bien. A défaut d'une variété autofertile, plantez au moins deux myrtilliers de deux variétés différentes, la fructification sera meilleure.

Plantation du myrtillier

Où planter ?

Le myrtillier demande à être planté au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol très acide (pH 4 ou 5) : surtout pas de calcaire, c'est un arbuste de terre de bruyère ! Si la terre de votre jardin ne convient pas, plantez votre arbuste dans un bac plus large que haut (par exemple 60 cm x 40 cm), dont le fond sera garni d'une épaisse couche de drainage (billes d'argile, gravier...), et que vous remplirez de terre de bruyère, complétée d'1/10 de compost ou de terreau (ce qui permettra au substrat de mieux retenir l'eau, car la terre de bruyère sèche très vite). Il est inutile de rentrer le bac en hiver, le myrillier étant un arbuste très rustique.

Choisissez son emplacement avec soin. Une fois installée, la myrtille n'aime pas déménager et peut vivre plus de 50 ans.

Myrtillier en pot, en automne
Myrtillier en pot, en automneAgrandir l'image

Période de plantation du myrtillier

Depuis qu’ils sont proposés en pots, les petits fruits, et notamment les myrtilles, se vendent toute l‘année : c’est plus facile de se faire plaisir ! Cependant, plantez le myrtillier de préférence en septembre : l'enracinement est facilité par la température et l'humidité de la saison (lire : Planter à l'automne, c'est bien mieux !). C'est la promesse d'une belle récolte en juin : les arbustes seront en effet bien installés au printemps et commenceront à donner des fruits dès le premier été.

A défaut, vous pouvez planter au printemps, mais il faudra alors veiller aux arrosages... et attendre l'année suivante pour cueillir les premières myrtilles !

Myrtillier en fleurs - Vaccinium corymbosum
Myrtillier en fleurs - Vaccinium corymbosumAgrandir l'image

Myrtillier : culture, entretien

En mars, apportez un engrais "spécial rhododendrons" (en tant que plantes de terre de bruyère, ils ont des besoins semblables). Pour maintenir le sol frais, paillez en automne avec des écorces de pin ou des aiguilles de pin (qui ont en outre le mérite d'acidier le sol) ou du BRF. Tous les deux ans, ajoutez de la tourbe blonde.

Arrosez très généreusement par temps sec, avec de l’eau non calcaire (eau de pluie par exemple). En bac, les arrosages devront être très réguliers.

Le myrtillier n'a pas besoin d'être taillé, contentez-vous d'éliminez le bois mort en hiver ou de supprimer les brindilles gênantes.

Le myrtillier se multiplie par bouturage de tige ou par marcottage.

Myrtilles (Vaccinium corymbosum, myrtillier cultivé)
Myrtilles (Vaccinium corymbosum, myrtillier cultivé)Agrandir l'image

Variétés de myrtilliers à cultiver

Les variétés cultivées sont des hybrides de l'espèce Vaccinium corymbosum, arbustes au port érigé de 2 m de haut, à fruits plus gros et plus sucrés que ceux de l'espèce sauvage.

  • ‘Bluetta’, se récolte dès fin juin.
  • ‘Berkeley’, mûr fin juillet.
  • ‘Bluecrop’ et ‘Jersey’, à cueillir en août.
  • ‘Darrow’, produit de fin août à fin septembre.
Vaccinium myrtillus - Myrtillier sauvage
Vaccinium myrtillus - Myrtillier sauvageAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Myrtillier : plantation, culture et récolte

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les petits fruits rouges.

366 questions

Voir tout Poser une question