Mûrier ronce

Le 31 juillet 2010 par Clémentine Desfemmes

Avez-vous déjà songé à planter des ronces au jardin ? Certaines variétés cultivées de ces arbustes à petits fruits sont sans épines, très robustes, et permettent de déguster des mûres sans présenter les inconvénients du mûrier sauvage.

Des mûres, oui, mais sans les épines

Mûres de ronce Planter des ronces au jardin : l'idée peut sembler saugrenue, car la ronce commune, ou mûrier sauvage (Rubus fruticosus), est la plupart du temps considérée comme une "mauvaise herbe" épineuse, envahissante de surcroît, dont le jardinier a parfois bien du mal à se débarrasser. Seulement, la ronce donne des mûres... Pour profiter de ces petits fruits noirs sucrés et savoureux, plantez des variétés de ronces cultivées : souvent sans épines, très productives, elles sont en outre moins envahissantes que les variétés sauvages.

Ces arbustes à tiges sarmenteuses peuvent atteindre 5 mètres de hauteur s'ils sont palissés. Ils sont très rustiques (jusqu'à -25°C, voire -30°C), peu exigeants, et ne demandent presque aucun entretien, si ce n'est une taille annuelle.

Plantation et multiplication

La plantation (plants achetés en godets) s'effectue de préférence à l'automne, à partir de fin septembre. On peut cependant planter jusqu'à fin avril. Prévoyez 2 mètres de distance entre deux plants, et installez-les contre une clôture ou un mur sur lequel court du fil de fer, afin de pouvoir palisser les longues tiges souples au fur et à mesure de leur croissance.

La multiplication se fait facilement par marcottage sur les tiges de 2 ans, ou par bouturage.

En pratique

Sol

Tous, avec une préférence pour les sols frais et riches en humus.

Exposition

Soleil, éventuellement mi-ombre.

Floraison et fructification

Les fleurs, blanches ou roses, apparaissent au printemps. Elles donnent des fruits dont la période de maturité varie entre juillet et septembre, selon les variétés. Seules les tiges de 2 ans fructifient.

Variétés

Les variétés de ronces cultivées pour leurs fruits sont nombreuses. En voici quelques-unes :

  • 'Darrow' : très rustique, épineuse
  • 'Géante des Jardins' : feuillage très découpé et décoratif, sans épines, gros fruits noirs très sucrés ;
  • 'Jumbo' : très gros fruits, variété très productive, sans épines ;
  • 'Thornless evergreen' : feuillage semi-persistant décoratif, sans épines, fruits moyens très parfumés ;
  • 'Lochness' : gros fruits très brillants, variété productive, sans épine.

Les mûroises sont des hybrides de mûre et de framboise : les variétés 'Boysenberry', 'Loganberry', 'Tayberry' donnent de gros fruits noir violet, allongés.

Entretien

L'entretien est minime : l'arrosage n'est pas nécessaire (sauf durant l'année suivant la plantation), et la fertilisation peut se limiter à un apport de compost à l'automne, au pied de l'arbuste. Taillez chaque année, en hiver : coupez au ras du sol les branches ayant déjà donné des fruits, et conservez 5 ou 6 branches de l'année pour la fructification de l'année suivante.
Le mûrier-ronce est peu sujet aux maladies et aux ravageurs. Il peut cependant subir des attaques de botrytis, de ver de la framboise, de pucerons et de phytopte de la ronce.

Crédit photos : flickr.com / tropen44

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Mûrier ronce

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1188 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Papy91
30/10/2011, à Yerres

Répondre

Il convient d'attendre la maturitée complète pour la récolte

Annie7jo
25/09/2011, à Ath

Répondre

Attention que les mures sans épines sont plus longues à murir et sont souvent plus sures!

Ceci peut aussi vous intéresser