Merisier

Le 18 octobre 2016 par Stéphane

Très répandu dans les forêts et les haies champêtres où il pousse spontanément, le merisier est un arbre à la silhouette élégante dont la floraison printanière est pleine de charme. Peu exigeant, il a aussi sa place au jardin : ses fleurs constituent un bel ornement et ses fruits font le régal des oiseaux.

Le merisier : un cerisier sauvage connu depuis toujours

Parfois dénommé cerisier des bois ou des oiseaux, le merisier (Prunus avium) qui appartient à la famille des Rosacées est une espèce indigène en Europe, en Afrique du nord et en Asie occidentale.

C’est un arbre de 12 à 15m de haut à la cime assez large et arrondie, au tronc élancé et aux branches un peu retombantes. Son écorce brune et rouge à l’aspect rugueux se détache en longues bandes horizontales. Ses branches portent des feuilles ovales et nervurées à bords dentés. Elles sont d’un beau vert foncé et ont pour particularité de comporter deux glandes nectarifères à la base du limbe.

Prunus avium - Merisier en fleurs
Prunus avium - Merisier en fleursAgrandir l'image

Les fleurs blanches aux pétales fins et délicats sont groupées en bouquets latéraux. Elles s’épanouissent en avril ou en mai selon les régions. Les fruits, appelés merises, sont comestibles et servent à la fabrication du kirsch mais elles ont assez amères, il vaut mieux leur préférer les fruits des variétés cultivées de cerisier.

Le merisier est une essence dont le bois est particulièrement recherché en ébénisterie et il est utilisé comme porte-greffe pour les variétés ornementales ou fruitières de cerisier.

Prunus avium (Merisier) - Fleurs et écorce
Prunus avium (Merisier) - Fleurs et écorceAgrandir l'image

Mode de culture du merisier

Sol

Le merisier affectionne les sols profonds et riches en matière organique, frais, neutres ou un peu acides même s’il préfère les terrains calcaires. Le sol doit être bien drainé car il craint l’humidité stagnante. Il n’apprécie pas non plus les sols trop secs qui ralentissent sa croissance.

Merisier - Prunus avium 'Plena'
Merisier - Prunus avium 'Plena'Agrandir l'image

Situation

Privilégiez-le en situation ensoleillée et exposée à la pluie, le merisier a en effet besoin de beaucoup de lumière et d’une pluviométrie importante (environ 700mm par an) pour se développer convenablement.

Plantation du merisier

Plantez le merisier en automne ou en hiver mais avant la fin février, moment où les bourgeons commencent à débourrer. Si le sol est lourd ou sec, faites un copieux apport de compost ou de fumier bien décomposé. Veillez à l’installer à l’écart des constructions auxquelles ses puissantes racines traçantes pourraient occasionner des dommages.

Merises (cerises sauvages) - Prunus avium
Merises (cerises sauvages) - Prunus aviumAgrandir l'image

Entretien

Le merisier demande peu d’entretien. Cultivé en forme libre, il ne demande pas de vraie taille pour fleurir et fructifier. Il est recommandé de tailler les branches mortes ou malades en prenant soin de mastiquer les plaies pour éviter les attaques de parasites et les maladies.

Multiplication

Pour multiplier le merisier, semez des noyaux au printemps après les avoir stratifiés.

Rusticité et maladies

Très rustique, le merisier supporte sans dommage –30°C. Dans de bonnes conditions de culture, il est rarement malade même si son feuillage peut être atteint par les pucerons noirs ou subir des attaques de criblure, une maladie qui se manifeste par l’apparition de taches brunâtres sur les feuilles qui finissent par se perforer. Taillez si possible les rameaux malades et pulvérisez un fongicide à la chute des feuilles ou en fin d'hiver.

Prunus avium 'Plena' - Merisier à fleurs doubles
Prunus avium 'Plena' - Merisier à fleurs doublesAgrandir l'image

>> Découvrir aussi : Le cerisier à grappes, Prunus padus

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Merisier

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres.

457 questions

Voir tout Poser une question