Un jardin en terrain acide

Le 13 février 2017 par Faustine Milard

Créer un jardin diversifié avec un sol acide ne s'improvise pas, il faut d'abord connaître les plantes et arbustes les mieux adaptés. Visite guidée d'un jardin imaginé pour tous les terrains acides souvent méprisés, à tort, par les jardiniers.

De la structure avec des ifs

Pour un jardin visuel aux formes structurées, on peut s'orienter vers des arbres et arbustes persistants avec un port original adaptés aux sols acides. La vie au jardin, une fois l'hiver venu, ne sera pas dépourvue de charme, ni de tenue. Et l'if commun est le parfait symbole de ce jardin découpé et structuré. Il supporte très bien la taille et a la particularité de repercer sur les vieux bois. Sa croissance est très lente, et se prête donc tout à fait à l'art des topiaires. Et ce, sans aucune retenue. Laissez parler votre imagination !

Ifs de différentes formes (Taxus)
Ifs de différentes formes (Taxus)Agrandir l'image

Selon les espèces, l'if peut s'avérer être un couvre-sol très imposant ou bien un arbre tout en hauteur. Dans ce dernier cas de figure, la flèche de ce conifère ne doit alors être taillée qu'une fois la hauteur adéquate atteinte.

Noyé dans une haie, en port isolé ou inclus dans un massif, l'if reste quoiqu'il arrive un arbre des plus décoratifs qui s'accommodera parfaitement avec un forsythia pour la couleur, ou un ou deux cyprès de Leyland. A croissance rapide, les cyprès pointent rapidement leur dard au dessus du jardin ou peuvent être taillés régulièrement pour une haie bien propre.

Un pieris andromède, un andromède à feuille de podium ou un skimmia japonica en massif peuvent aussi venir agrémenter le côté structuré du jardin. Le pieris grâce ses grappes de fleurs et ses jeunes pousses de feuilles rouges, et le skimmia par ses grosses ombelles de fleurs ou à ses feuilles ovales persistantes.

>> Lire aussi : Enkianthus campanulatus, l'andromède campanulé

Pieris 'Forest Flame'
Pieris 'Forest Flame'Agrandir l'image

De la couleur avec des arbustes fleuris

Pour un arc de ciel de fleurs dans son jardin, on peut miser sur tous les camélias, magnolias ou autres rhododendrons et azalées. Les cultivars sont nombreux et les couleurs foisonnantes. Les lis et les lupins peuvent également compléter le tableau. Et en hiver, quelques bruyères d'hiver blanches ou roses au pied d'une maison ou en rocaille sont du plus bel effet !

Rhododendrons sous les arbres
Rhododendrons sous les arbresAgrandir l'image

Pour un petit côté sous bois bien vert, les fougères sont adéquates. Certaines sont acidophiles comme les Blechnum spicant ou Osmunda regalis, et font des coins les plus sombres des paradis aux accents luxuriants. A l'image du bambou qui peut, quant à lui, vite se transformer en mini-forêt incontrôlable. Enfin, un jardin en sol acide et humifère ne saurait exister sans un hamamélis qui garantit encore un peu de couleur en hiver, grâce à ses petites touffes jaune d' or.

Hamamelis x intermedia 'Primavera'
Hamamelis x intermedia 'Primavera'Agrandir l'image

Rendre un sol acide ou bien corriger son acidité

Un sol acide se développe naturellement dans des zones pluvieuses, entourées de conifères qui acidifient le sol avec leurs aiguilles ou bien riches en humus.

Il est difficile de rendre un sol acide s'il est calcaire à l'origine, bien que l'apport généreux et fréquent d'humus ou de compost puisse être une partie de la solution, ainsi que l'apport d'aiguilles de pin qui se décomposeront sur place, ou de terre de bruyère... Mais chassez le naturel, il revient au galop... Et il faudra donc régulièrement vérifier ces apports pour ne pas voir ses plantes tendrement choyées dépérir à petit feu ou se déformer à cause d'une croissance irrégulière.

A l'inverse, pour faire de son sol acide, un sol plus neutre, il faut faire un amendement de calcaire grâce à de la chaux magnésienne. Et ce, sur plusieurs années.

Aiguilles de pin
Aiguilles de pinAgrandir l'image

Entretenir les plantes de sol acide

Pour l'entretien des plantes acidophiles, il faut, selon les espèces, pouvoir garantir un sol humide. Les composts de feuilles ou les aiguilles de conifères ramassées sur le terrain, et amenés au pied des plantes comme un paillage contribuent également à la bonne santé du sol. Et de temps en temps, quelques engrais organiques peuvent venir renforcer les éléments nutritifs du sol. Ensuite, il n'y a plus qu'à admirer.

Sol acide, riche en matière organique
Sol acide, riche en matière organiqueAgrandir l'image

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Un jardin en terrain acide

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la terre, le sol.

244 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Claudie
01/02/2010, à Chateauneuf

Répondre

Votre article n'est pas clair.Traitez séparément les deux sujets:acides et calcaires.Approfondissez par exemple pour un potager acide, comme c'est mon cas que planter en attendant de préférence comme légumes et fleurs,j'ai commencé à mettre de la chaux mais comme vous le faites remarquer justement il faut plusieurs années... Merci de vos précieux conceils