Un jardin rouge toute l'année

Le 16 septembre 2016 par Patricia Grolier

Le rouge attire le regard de loin. Riche de mille nuances, il fait vibrer les massifs et ressortir les autres couleurs. Fleurs, feuilles, écorces ou baies rouges : découvrez comment enflammer votre jardin tout au long des quatre saisons !

Couleurs rouges en hiver

Oui, même en hiver, il y a des floraisons rouges, des écorces, des baies qui donnent le ton par petites touches, même si la quantité n'est pas encore là. Certaines hellébores aux feuillages rouges et fleurs rouge très foncé fleurissent de janvier à avril en situation ombragée. Incontournables, les heucheras, souvent persistants comme 'Pinot Noir', portent un feuillage en touffe très esthétique.

Feuillage rouge d'heuchère
Feuillage rouge d'heuchèreAgrandir l'image

Les écorces peuvent être somptueuses comme celle du Prunus serrula, lustrée et très brillante ; celles des cornouillers sanguins constituent également un grand classique.

Les baies du Skimmia japonica, semblables à celles du houx, se détachent bien sur le feuillage vert persistant.

Cerisier tibétain (prunus serrula)
Cerisier tibétain (prunus serrula)Agrandir l'image

Printemps tonique

Le Camellia japonica est classiquement vermillon pour les sujets anciens comme 'Ville de Nantes'. La forme des fleurs frise la perfection.

Les cognassiers du Japon, 'Cardinalis' en particulier, seront à installer près d'un mur ensoleillé pour obtenir un port en éventail mettant en valeur sa floraison. On plantera à leur pied des tulipes rouges ainsi des Cheiranthus cheiri, qui en plus d'être délicieusement parfumées, offrent un rouge inoubliable.

Le mini pommier d'ornement Malus x purpurea 'Eleyi' a des feuilles pourpre foncé et des fleurs cramoisies, suivies à l'automne de fruits rouge pourpré.

On pourra planter aussi des arbustes à feuillage rouge comme le Cotinus coggyria 'Royal Purple', le Berberis thunbergii var. atropurpurea, le Photinia x fraseri 'Birmingham'.

Cotinus coggygria 'Royal Purple'
Cotinus coggygria 'Royal Purple'Agrandir l'image

N'hésitez pas à y faire grimper des clématites, il en existe des superbes dans cette gamme de couleur. La récente Dicentra spectabilis (ou coeur de Marie) 'Valentine' porte ses petits bijoux jusqu'en début d'été en terre fraiche et ombragée. 

Eté flamboyant

Les roses, reines des fleurs, offrent un vaste choix, parmi les plus importants, dans ce coloris (attention alors à la catégorie du pigment). Associez-les à des vivaces (pavots), des bulbes, des dahlia 'Bishop of Llandaff', des annuelles (pétunias), comme dans la très célèbre plate-bande rouge créée en 1905 à Hidcote Manor en Angleterre.

Plate-bande rouge de Hidcote Manor
Plate-bande rouge de Hidcote ManorAgrandir l'image

Les fuchsias, pour l'ombre, ne sont pas en reste, il en existe des rustiques adaptés au jardin, dans des teintes et des jupons froufroutants de danseuses qui vous charmeront. Les délicates clochettes minuscules du désespoir du peintre apportent de la légèreté et du mouvement. Des graminées tendance, comme l'Imperata cylindrica 'Red Baron' ou les pennisetums, donneront de l'air par leurs fines feuilles. Quant aux sauges annuelles, elles ont la renommée d'être parmi les fleurs les plus rouges du cycle végétal... À installer avec précaution pour ne pas créer de fautes de goût. 

Sauge annuelle (salvia splendens)
Sauge annuelle (salvia splendens)Agrandir l'image

L'automne, saison du rouge

C'est LA saison du rouge. La lumière du soleil entre alors dans un spectre chaud qui éclaire le jardin. Les érables en tout genre, et notamment les délicats érables japonais, les liquidambars, les acacias, les chênes d'Amérique, parmi les arbres les plus flamboyants, s'enflamment pour quelques semaines.

>> Lire : Pourquoi les feuilles se colorent en automne ?

C'est aussi le moment de déplacer ou remplacer les petites erreurs constatées durant l'année et boucher les trous avec des marguerites d'automne aux si jolis coloris. N'oubliez pas de protéger les Phormium tenax var. purpureum aux feuilles rubanées, un peu sensibles au froid hivernal, et multipliez le sédum 'Purple Emperor', le plus gracieux des orpins à feuillage et fleurs pourpres. Pensez aussi aux bulbes de printemps à planter dès octobre.

Sedum purple emperor
Sedum purple emperorAgrandir l'image

Le rouge au jardin : les erreurs à éviter

Le rouge est une couleur particulière au jardin et on peut très vite faire des erreurs de goût.

Pour commencer, on distingue deux types de rouge :

  • Le rouge ayant un pigment bleu qui se décline du sombre profond et mystérieux au bleuté tirant sur le violet,
  • ... et l'autre, l'éclatant, le dynamique, celui de tous les regards, avec le pigment jaune qui donnera le vermillon, les orangés vifs.

On évitera de planter ces deux rouges côte à côte mais on peut utiliser des feuillages tampons, vert dans un premier temps qui prendront des teintes flamboyantes à l'automne ou aussi les feuillages gris.

Le rose vif n'est pas le bienvenu non plus car ces deux teintes s'accordent peu entre elles et gênent l'œil.

Coin de jardin rouge
Coin de jardin rougeAgrandir l'image

>> A lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Un jardin rouge toute l'année

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur savoir composer un beau jardin.

117 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Langevin joëlle
17/10/2014, à

Répondre

Le mélange des rouges , pourpre , vermillon ou rose , moi , j'adore ! les couleurs vibrent et attirent l'oeil . le jardin prend du relief et finalement ce mélange évite la monotonie et l'ennui. mais tout est question de goût ...