Iris d'Alger, Iris unguicularis

Le 3 novembre 2016 par Stéphane

Robuste et assez rustique pour être cultivé presque partout, l’iris d’Alger offre une floraison généreuse et colorée au cœur de l’hiver. Un iris pas comme les autres pour égayer le jardin pendant la mauvaise saison.

L'iris d'Alger, un petit iris à feuillage persistant

L’iris d’Alger (famille des Iridacées) est une espèce endémique au bassin méditerranéen où il pousse dans les zones de rocaille. Son nom botanique, Iris unguicularis (unguicularis signifie onglet), s’explique par le fait que ses pétales sont marqués d’un onglet jaune et blanc.

Plante vivace rhizomateuse, l’iris d’Alger forme une touffe dense et évasée de 30cm de haut et de large d’où émergent de longues feuilles rubanées persistantes vert foncé. Quelques fleurs peuvent s’épanouir de manière sporadique dès le mois de novembre mais la floraison se produit en général entre janvier et la mi-février selon les régions et se prolonge jusqu’à la fin mars.

Iris d'Alger, en fleurs dès fin janvier
Iris d'Alger, en fleurs dès fin janvierAgrandir l'image

Pendant trois ou quatre semaines, des fleurs fines et délicates de couleur bleu liliacé ou mauve éclosent à l’extrémité de courtes tiges. Leurs pétales, dont trois sont larges et plats et trois autres étroits et dressés, sont ornés d’un onglet qui décline des nuances de couleurs très riches. Leur fond blanc est griffé de violet et rayé d’une bande centrale jaune qui contraste joliment avec le bleu des côtés.

Mode de culture des iris d’Alger

Sol

Iris unguicularis a besoin d’un sol très bien drainé, pas trop riche et même plutôt sec. Il apprécie les terres calcaires voire caillouteuses.

Exposition

Privilégiez toujours les situations ensoleillées et abritées des vents froids qui peuvent abîmer les fleurs. Il se montre particulièrement florifère en situation aride et peu arrosée.

Iris unguicularis 'Peloponnese Snow'
Iris unguicularis 'Peloponnese Snow'Agrandir l'image

Plantation

L'iris d'Alger se plante en septembre-octobre dans un sol bien travaillé et à une faible profondeur (2cm). Si votre terre n‘est pas assez poreuse, ajoutez du sable pour améliorer le drainage.

Entretien

Désherbez régulièrement pour maintenir le sol propre car l’iris d’Alger n’aime pas la concurrence des mauvaises herbes. N’arrosez pas, il supporte parfaitement la sécheresse. Au début de l’automne, ôtez à la main les feuilles sèches du cœur de la souche, les fleurs sortiront plus facilement et elles seront plus nombreuses.

Résistance et rusticité

Très solide, l'iris d'Alger n’est jamais malade. Surveillez limaces et escargots qui peuvent grignoter le feuillage et les fleurs.

Assez rustique, Iris unguicularis supporte sans dommage –15°C. En région froide, plantez-le contre un mur exposé au sud pour le protéger des grands froids.

Iris unguicularis mauve
Iris unguicularis mauveAgrandir l'image

Multiplication de l'iris d'Alger

Cet iris vieillit très bien et peut rester de longues années en place. Pour le multiplier, divisez-le en début d’automne et replantez des fragments enracinés prélevés sur le pourtour de la souche. Arrosez pour favoriser l’enracinement avant l’hiver.

>> Lire : Iris : plantation et division

Variétés d’Iris unguicularis

  • Iris unguicularis ‘Mary Barnard’, violet foncé à bande centrale jaune veinée de violet
  • Iris unguicularis ‘Walter Butt’, mauve griffé de blanc, de jaune, de vert et d’ocre
  • Iris unguicularis ‘Suffolk Grey’, mauve à bande centrale jaune griffée de mauve
  • Iris unguicularis ‘Alba’, blanc crème à bande centrale jaune
  • Iris unguicularis ‘Cambridge White’, fleurs blanc pur marquées d’un liseré jaune orangé.
Iris unguicularis 'Mary Barnard'
Iris unguicularis 'Mary Barnard'Agrandir l'image

>> Découvrir un autre iris à floraison hivernale : Iris reticulata

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Iris d'Alger, Iris unguicularis

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les iris.

60 questions

Voir tout Poser une question