Hysope

Le 2 août 2010 par Clémentine Desfemmes

L'hysope est l'une des plus belles plantes aromatiques : elle forme un petit buisson parfumé qui se couvre de fleurs bleues en été. On la cultive au jardin pour ses qualités ornementales, médicinales et condimentaires.

L'hysope, une belle aromatique à fleurs bleues

Hyssopus officinalis aristatus L'hysope, Hyssopus officinalis, est une plante vivace aux multiples vertus : médicinales, aromatiques (ses feuilles et ses fleurs émettent un parfum chaud, à la fois camphré, mentholé et épicé), condimentaires (ses feuilles fraîches, hachées finement, relèvent de nombreux plats) et ornementales. Elle forme un petit buisson agréablement parfumé de 30 à 60 cm de hauteur, dont le feuillage est semi-persistant. On la rencontre sur les coteaux arides et dans la garrigue dans les régions méditerranéennes, les Alpes et les Pyrénées. Elle pousse aussi bien près des côtes qu'à 2.000 mètres d'altitude. Elle était autrefois cultivée dans les jardins de curés ; aujourd'hui, elle fait partie des aromatiques oubliées, le thym et l'origan l'ayant progressivement remplacée.

Au jardin, elle est utilisée comme plante de rocaille, en massif ou en bordure, où ses fines feuilles et ses somptueuses fleurs en épis, bleues (parfois roses ou blanches), sont très ornementales. Elle a également sa place dans un carré d'aromatiques, ou encore au potager et à proximité des arbres fruitiers, car l'hysope est une plante mellifère qui attire les insectes pollinisateurs. On peut la cultiver en pot dans les régions où le climat est moins clément en hiver, car elle n'est rustique que jusqu'à -10°C. Elle nécessite alors un hivernage, à l'abri dans une pièce fraîche, jusqu'au printemps suivant.

Plantation et multiplication

L'hysope doit être plantée ou rempotée au printemps ou à l'automne. Pour les sujets en pot, prévoyez un contenant assez grand, et haut (le système racinaire de la plante est développé et a besoin d'espace). On la multiplie par semis, en février-mars, en terrine, puis une transplantation est effectuée en mai. Les jeunes plants sont mis en place en pleine terre lorsqu'ils mesurent 20cm. On peut aussi diviser la touffe, au printemps, ou procéder par bouturage de tiges, en août, ou encore par marcottage.

En pratique

Sol

Bien drainé, léger, sec en été.

Exposition

Soleil, ou à défaut, mi-ombre.

Floraison et récolte

La floraison a lieu entre juin et août. La récolte des feuilles (usage condimentaire) a lieu avant la floraison ou pendant celle-ci, si vous souhaitez récolter des sommités fleuries (usage médicinal). Pour obtenir des feuilles tendres, coupez le haut des tiges afin d'empêcher la floraison.

Sous-espèces

  • Hyssopus officinalis subsp. officinalis, l'hysope officinale ;
  • Hyssopus officinalis subsp. montanus, l'hysope des montagnes ;
  • Hyssopus officinalis subsp. aristatus, l'hysope aristée ;
  • Hyssopus officinalis subsp. canescens, l'hysope blanchâtre ;
  • Hyssopus officinalis subsp. albus, l'hysope à fleurs blanches ;
  • Hyssopus officinalis subsp. roseus, l'hysope à fleurs roses.

Entretien

L'entretien est vraiment minime : nul besoin d'arrosage, sauf en cas de sécheresse prolongée, ou pour les sujets en pots ; quant à la fertilisation, elle n'est pas obligatoire, vous pouvez cependant apporter un peu de compost bien décomposé au printemps. Seul impératif : une taille annuelle, après la floraison, pour que la plante demeure compacte et touffue, et pour favoriser la floraison l'année suivante. Pour les sujets en pleine terre, un paillage sera le bienvenu en hiver. L'hysope est peu sujette aux maladies, seule la rouille est susceptible de l'attaquer. Enfin, il vous faudra renouveler le pied au bout de 4 ou 5 ans.

» A lire aussi : Cuisine des fleurs : récolte des fleurs d'été

 

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Hysope

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes aromatiques.

183 questions

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser