Groseillier à maquereau

Le 1er octobre 2015 par Iris Makoto

Arbuste de culture facile, le groseillier à maquereau réjouira les amateurs de douceur. Ses gros fruits translucides et légèrement duveteux se récoltent au cœur de l'été. Rustique, il peut être cultivé dans la plupart de nos régions, une raison de plus pour l'installer au plus vite au jardin.

Des petits fruits en abondance

Groseillier à maquereau - FruitsLe groseillier à maquereau (Ribes uva-crispa) fait partie de ces arbustes que l'on rencontrait souvent dans les jardins de nos grand-mères. Contrairement à son cousin (groseillier à grappes), à la saveur acidulée, ses fruits très riches en vitamines ne provoquent jamais de grimace ; légèrement sucrés, ils sont doux et agréables en bouche. Les vertus diurétiques et digestives de ces petits fruits sont un autre atout de cet arbuste facile à cultiver. De couleurs blanche, jaune, verte, rose ou même rouge, la groseille à maquereau se consomme généralement fraîche, directement cueillie sur la plante, ou cuite en accompagnement de plats de viandes ou de poissons. Les amateurs de sucreries en feront des confitures ou des sirops (lire : Fruits : que faire d'une récolte trop abondante ?).
Les groseilliers à maquereau peuvent être plantés en haie gourmande, au fond du jardin, ou même constituer la délimitation d'un potager.

Une culture aisée

Plantez votre groseillier à maquereau en automne, dans un sol frais et bien drainé. Cet arbuste épineux s'adapte à la majorité des terrains, mais a une préférence pour les sols silico-argileux. Il ne se plaît pas en zone trop calcaire. Dans le Nord de la France il pourra être installé en plein soleil, ailleurs, une exposition ombragée lui sera bénéfique.
Tous les cinq ans, au début du printemps, procédez à une taille de rajeunissement, en coupant les branches ployées au sol et en éclaircissant le centre de la plante. Conservez toujours une dizaine de branches en l'état pour assurer une bonne fructification.
Maintenez le sol propre au pied de la plante pour éviter la propagation de maladies cryptogamiques.

Multiplication

Groseillier à maquereauLa méthode la plus efficace et la plus rapide de multiplication reste le marcottage. En mars, choisissez un rameau bien souple et maintenez-le en contact avec la terre ; ainsi les racines se formeront très vite. Vous pourrez séparer la marcotte du pied mère dès l'automne et l'installer directement au jardin en conservant une distance de deux mètres entre chaque plante.
Autre solution : le bouturage de tiges d'une vingtaine de centimètres, au printemps, que vous planterez dans un mélange composé de terre de jardin, de tourbe et de sable.

En pratique

  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Sol : frais bien drainé, neutre à acide
  • Végétation : vivace
  • Fructification : été
  • Rusticité : très bonne, jusqu'à -35°

Espèces et variétés

  • Groseillier à maquereau - fruits rosesRibes uva crispa 'Resistenta' : sujet résistant à l'oïdium, production en fin d'été ;
  • Ribes uva crispa 'May Duke' : variété précoce, fructifie au printemps, fruits jaune/doré ;
  • Ribes uva crispa 'Leveller' : gros fruits roses, très sucrés ;
  • Ribes uva crispa 'Tocade' : fruits rouges ;
  • Ribes uva crispa 'Careless' : très rustique et productif, fruits verts, de mi-saison.

Crédit photos : tdietmut / eric.delcroix / Marco Facci

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Groseillier à maquereau

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les petits fruits rouges.

359 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jf b91
21/06/2015, à Forges les bains

Répondre

Les framboisiers sont très voraces et colonomisent les alentours. Je deplace les framboisiers qui semettent dans les autres arbustes à fruits car ils ont fait mourir mes cassis deplacent pour que mes groseillets

Dorothée
01/08/2014, à Cadalen

Répondre

J'ai planté mon groseillier à maquereau à la fin du printemps aux côtés de 2 framboisiers, dans le coin le plus ensoleillé de mon jardin. Les framboisiers s'épanouissent très bien mais le groseillier se dessèche complètement... Je l'arrose régulièrement (je ne le fais pas lorsqu'il pleut, ce qui a été souvent le cas en juillet) mais les feuilles sont parsemées et jaunes et tous les bourgeons sont restés à l'état de bourgeon et ont séché sur les branches. Pouvez-vous m'indiquer ce que je dois faire pour qu'il ne meure pas? Merci d'avance.

Nannou
16/01/2014, à Scaer

Répondre

Quelles sont les distances de plantations dans le rang et inter-rang si je les cultivent en palissage, ou normalement ?