Quelles grimpantes pour décorer une façade ?

Le 18 juillet 2017 par Isabelle C.

Que ce soit pour dissimuler une façade ou bien la mettre en valeur, les plantes grimpantes produisent un effet visuel immédiat, grâce à un feuillage découpé, voire coloré, ou des fleurs éclatantes.

Le système d'accroche des plantes grimpantes

Les plantes grimpantes utilisent différentes stratégies pour se hisser à la verticale :  certaines, telles que les bignones, les lierres ou la vigne vierge utilisent des crampons, des racines aériennes ou des ventouses pour s'accrocher, seules (sauf en début de développement, où une aide de type tuteur ou fil peut être utile), à n'importe quelle surface qui offre une prise.

L'utilisation de ce type de grimpantes est très tentant car ne nécessite pas de support (treillage, etc) à mettre en place et leur végétation luxuriante a généralement un bon effet couvrant, idéal pour former des rideaux de feuillage. Cependant, il est déconseillé sur les enduits et maçonneries en mauvais état : lire Choisir ses plantes grimpantes.

Rosier grimpant sur une façade de brique
Rosier grimpant sur une façade de briqueAgrandir l'image

La fixation de supports de type treillage ou fils métalliques permet :
- aux tiges « filantes » des plantes sarmenteuses (rosiers grimpants, jasmin, vigne...) de grimper en toute sécurité (en les attachant au support)  ;
- aux tiges volubiles des chèvrefeuilles, des glycines ou du houblon ainsi qu'aux vrilles des clématites, des passiflores, du schisandra de s'enrouler sans difficulté.

>> Lire : Comment s'accrochent les grimpantes ?

Fleurs, couverture en toute saison : l'effet recherché

Toutes les plantes grimpantes n'ont pas le même pouvoir couvrant ni le même rendu esthétique. Alors que les feuilles persistantes du lierre offrent une couverture végétale à votre façade en toute saison, celles de la vigne vierge disparaissent l'hiver, mais vous auront en préalable, offert de belles couleurs automnales. La floraison abondante des glycines vient, quant à elle, encadrer vos portes et fenêtres de ses grappes mauves le temps du mois de mai.

Glycine grimpant le long d'une façade
Glycine grimpant le long d'une façadeAgrandir l'image

La mise en place de hauts et étroits panneaux de verdure sur une façade va avoir comme effet de l'agrandir, visuellement parlant. Au contraire, des surfaces fortement végétalisées, mais limitées en hauteur, vont l'élargir.

L'utilisation de différentes plantes grimpantes permet d'obtenir un effet plus naturel. Et pour un habillage permanent, associez des espèce vivaces à feuillage persistant et à feuillage caduc, comme par exemple une clématite Clematis cirrhosa et un rosier grimpant.

  • Plantes à feuillage persistant : Berberidopsis corallina, Hedera (lierres), Holboellia, Hydrangea seemanii, Lonicera (chèvrefeuilles), Stauntonia, Trachelospermum jasminoides...
  • Plantes à feuillage panaché ou coloré : lierre de colchique (panaché), lierre 'Marginata Elegantissima' (panaché), Actinidia kolomikta (peu rustique mais feuillage aux extrémités tachées de rose ou de blanc, particulièrement original), houblon 'Aureus' (jaune), vigne vierge et vigne d'ornement (couleurs automnales rougissantes)...
  • Plantes à fleurs : bignones, bougainvillier (pour le Sud !), chèvrefeuilles, clématites, glycines, hortensias grimpants, jasmins, passiflores, rosiers...
  • Des plantes grimpantes annuelles peuvent également venir compléter le tableau : ipomée, pois de senteur, Suzanne aux yeux noirs...
Stauntonia hexaphylla
Stauntonia hexaphyllaAgrandir l'image

Les conditions de culture à prendre en compte

Sous le soleil, ou à l'ombre

Comme tous les végétaux, les plantes grimpantes ont des besoins ou des comportements spécifiques à leur genre, leur espèce, voire leur variété. Ainsi, si de nombreuses plantes grimpantes s'épanouissent au soleil, beaucoup d'entre elles apprécient également de garder les pieds au frais (Akebia quinata, bignones, clématites, hortensias grimpants, ipomée versicolor...). L’installation d'un paillis ou d'un couvert végétal leur est nécessaire pour passer un bon été.

Bignone grimpant sur une façade
Bignone grimpant sur une façadeAgrandir l'image

Certaines, toutefois, tolèrent assez bien l'ombre. C'est le cas bien sûr du lierre, mais pas seulement : le fusain de fortune, la renouée grimpante, le houblon, l'hortensia grimpant, la vigne vierge japonaise ou bien encore Ipomea lobata peuvent s'épanouir en exposition semi-ombragée ou ombragée.

Conseil : favorisez les couleurs pâles pour éclaircir l'espace.

Rusticité variable

La rusticité des plantes combinée à une situation géographique particulière peut également entraîner des comportements variables. Par exemple, les feuilles de l'Akebia quinata ne sont persistantes que sous un climat doux.

De même, à l'abri d'un mur exposé sud contre lequel se crée un micro-climat (chaleur accumulée et réfléchie, abri des vents, protection contre le gel), certaines plantes semi-rustiques qui ne pourraient pas se développer normalement en climat frais (c'est le cas notamment de la passiflore ou du faux jasmin), ou qui fleurissent tôt en saison et qui craignent les gelée tardives (comme le Jasmin d'hiver ou la glycine), peuvent d'épanouir.

En revanche, l'habillage d'un mur exposé nord, subissant des vents froids, se fera, quant à lui, grâce à des plantes vigoureuses et rustiques comme les lierres, les chèvrefeuilles, la vigne d'ornement, ou encore le Pileostegia viburnoides.

Vigne vierge sur une façade
Vigne vierge sur une façadeAgrandir l'image

>> Lire aussi : Jardinières et pots : quelles grimpantes ?

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Quelles grimpantes pour décorer une façade ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes grimpantes.

417 questions

Voir tout Poser une question