Gombo : semis, culture et récolte

Le 23 mars 2016 par Isabelle C.

Le gombo, ou okra, est un légume-fruit exotique qui vient d'Afrique, mais qui peut, malgré tout, être cultivé en France... si on habite dans le Midi ou si l'on possède une serre !

Le gombo : un hibiscus aux fruits comestibles

Le gombo (Hibiscus esculentus L ou Abelmoschus esculentus), appartenant à la famille des Malvacées, est un hibiscus dont les fruits, du même nom, entrent dans la composition de nombreux plats africains, d’Amérique centrale et du sud, ainsi que de l'Asie, en tant que légume ou condiment.

Gombo : fleur et fruit
Gombo : fleur et fruitAgrandir l'image

Le gombo est une plante herbacée annuelle. La tige se dresse à plus de 2m dans de très bonnes conditions de culture (comptez 1 à 1,50 mètre de haut en région tempérée). Comme beaucoup de Malvacées, les feuilles du gombo sont larges et palmées. Les fleurs, solitaires et aux larges pétales jaunes à centre rouge, s'ouvrent successivement entre juin et juillet. Les fruits sont de longues capsules pyramidales (d'une quinzaine de centimètres de long). Le plus souvent de couleur verte (la variété 'Red Burgundy' porte des fruits rouges), leur peau est également couverte d’un duvet soyeux.

Les conditions de culture du gombo

Exposition

Plein soleil. Soleil et chaleur sont des éléments primordiaux pour la culture du gombo. Un été sans soleil est un été sans fruit. L'exposition sud est idéale. L'optimum pour la croissance est de 26-28 °C ; en dessous 15°C, elle s’arrête.

Gombo cultivé sous serre
Gombo cultivé sous serreAgrandir l'image

Sol

Riche en matière organique, drainé et profond.

Semis et plantation

Les semis sont réalisés entre mars (si culture sous serre) et avril, environ 6 semaines avant la transplantation. Ils se font à chaud, en terrine ou godets, à 1 cm de profondeur. Plus il fait chaud, plus la germination est rapide. Pour faciliter la germination, il est recommandé de tremper les graines dans l'eau tiède pendant une nuit, avant le semis.

Gombo dans un potager en carré
Gombo dans un potager en carréAgrandir l'image

La transplantation se fait à l'extérieur, à l'abri du vent, après les dernières gelées (en mai), en espaçant les plants d'au moins 50 cm de en tous sens. Toutefois, sous serre, la plantation peut être anticipée.

La culture en pot (à placer sous une véranda, par exemple) est également possible. Dans ce cas-là, utilisez un grand contenant (60 cm de haut au minimum, pour le développement de la racine pivotante) et du terreau mélangé à du sable.

Entretien

Les besoins en eau du gombo sont élevés, surtout en phase de croissance et au moment de la nouaison. Procédez à des arrosages modérés mais réguliers.

Gombo ou okra
Gombo ou okraAgrandir l'image

Ennemis du gombo

À l'échelle du potager, le gombo est plutôt résistant aux maladies et ravageurs. Surveillez toutefois l'oïdium, les nématodes et les pucerons.

Feuille de gombo atteinte d'oïdium
Feuille de gombo atteinte d'oïdiumAgrandir l'image

Plantes associées

Contre une éventuelle attaque de nématodes, associez le gombo à la culture d'oeillets d'Inde et évitez tout précédent cultural sensible (tomates, aubergines, poivrons).

La récolte des gombos

La récolte des premiers gombos peut commencer deux mois après la transplantation. Les gombos sont cueillis jeunes : ils sont tendres et mesurent à peine 6 cm de long. La récolte doit être quasi quotidienne pour ne pas laisser grossir les fruits. Les gombos trop gros seront systématiquement enlevés pour que la production se poursuive.

Le gombo est consommé frais ou sec. Pour une consommation fraîche, utilisez-le dans les trois jours qui suivent la récolte. À conserver au réfrigérateur.

Gombo (okra) : variété rouge et variété verte
Gombo (okra) : variété rouge et variété verteAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Gombo : semis, culture et récolte

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les légumes (avancés).

76 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Mao atikpo
08/10/2016, à Cotonou

Répondre

Les arachides semé avec le gombo réduit les attaques des en nématode vrai ou faux