Préparer la taille des arbres fruitiers

Le 22 janvier 2016 par Xavier Gerbeaud

Au début de l'automne, il est encore trop tôt pour tailler. La période est en revanche propice à la préparation de la taille, qui consiste notamment à supprimer le bois mort. Mais savez-vous supprimer les branches mortes ?

Une étape vers la taille douce

brindille morte à tailler

Une brindille morte à supprimer

Avec les ans, on évolue. D'une méthode de taille un peu "dogmatique" apprise en lisant des livres très savants, j'en suis venu à suivre les préceptes d'une approche plus naturelle, moins traumatisante pour les arbres.

A l'usage, les principes de la taille douce m'ont convaincu par leurs résultats probants, et par l'économie de moyens qu'ils encouragent.

Période de taille

Si la taille douce peut être pratiquée à longueur d'année (bousculant en cela quelques idées reçues), on ne se risquera pas à tailler les fruitiers au début de l'automne.

A cette époque de l'année, les arbres reconstituent leurs réserves pour l'hiver. Ils ne sont pas encore endormis ni suffisamment "actifs" pour se protéger avec une bonne cicatrisation.

>> Lire : Fruitiers : quand tailler ?

Coup d'oeil facilité

En début d'automne, on distingue facilement les branches mortes du reste du bois. C'est beaucoup moins évident en hiver : une branche morte n'est pas toujours facile à distinguer d'une branche vive sans feuille... En opérant dès maintenant, vous éviterez d'en oublier sur l'arbre pendant les opérations de taille

Importance de l'observation

Fruits momifiés

Si le moment des traitements d'hiver n'est pas encore venu, mettez cependant à profit cette visite de début de saison pour ôter de l'arbre tous les fruits pourris (on dit "momifiés"), vecteurs importants dans la propagation des maladies.

Avant d'envisager le lancement de grandes opérations, observez vos arbres. Pas juste un coup d'oeil circulaire : une véritable observation. Appréciez la silhouette, la vigueur de la végétation, un déséquilibre dans la forme, une gêne de l'entourage pour le développement...

C'est à la faveur de cette phase d'observation que vous remarquerez très certainement plusieurs branches mortes. 2 cas de figure :

  • ces branches sont nombreuses et l'arbre paraît fatigué : ce peut être le symptôme d'une maladie, ou d'un arbre âgé qui a besoin d'un rajeunissement
  • ces branches sont en nombre raisonnable, et l'abre semble par ailleurs en bonne santé : il s'agit d'un auto-élagage. C'est une situation très habituelle, qui nous occupe aujourd'hui.

Supprimer les branches mortes

L'auto-élagage, c'est une taille spontanée pratiquée par l'arbre. En l'observant, vous apprendrez beaucoup sur la façon raisonnable de tailler. En l'amplifiant, vous aiderez l'arbre à se rajeunir, ce qui stimule grandement la production de fruits.

Constats :

  • le bois mort est principalement placé dans les parties de l'arbre trop fournies, manquant d'air et de lumière. Pour se développer correctement, les branches ont besoin de ces 2 éléments; c'est la base de l'éclaircissage.
  • le dépérissement touche des éléments de végétation complets. La branche ou le rameau ne sont pas morts à mi-hauteur : ils sont secs jusqu'à leur point de raccordement avec le reste de la structure de l'arbre. C'est une constante, qui vous guidera dans vos travaux d'élagage à venir.
  • Des branches ont ployé sous le poids des fruits; de jeunes pousses vigoureuses s'élancent vers le ciel, quand d'autres plus âgées pendent vers le sol. A terme, elles sècheront et mourront. Ce sont elles notamment que l'on supprimera lors de la taille.

En pratique

Après ces observations instructives, supprimez les parties mortes. Munissez-vous d'un sécateur et d'un coupe branches bien affutés.

Otez tout le bois mort, en suivant les indications de la nature :

taille complète

Suppression totale des éléments

.

On enlève toujours l'élément de structure en totalité, quelle que soit sa taille, simple brindille ou une branche entière.

Cette recommandation vaut également pour les opérations de taille "classique".

taille au ras du bourrelet

Coupe bien positionnée

On coupe nettement, ni trop "long" (en laissant un chicot propice aux maladies et aux parasites), ni trop court (en entamant le col et/ou la ride d'écorce).

Attendre le froid

Brûlez le bois supprimé.

Votre arbre a déjà meilleure allure; le bois restant est sain. Il reste à patienter quelques semaines, que les arbres entrent en dormance. On commencera alors la taille proprement dite.

Crédit photos : X.G.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Préparer la taille des arbres fruitiers

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1508 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Amphitrite
23/11/2014, à La flotte en ré

Répondre

Que dois je faire: j'ai des pommiers en espalier plantés il y a 3 ans qui m'ont fait cette année de trés grandes et nombreuses pousses au détriment des boutons à fleur. Faut il tout couper ? Et quand ? Merci de votre conseil.

Peniche
19/04/2009, à Leigné sur usseau

Répondre

Pourriez-vous me dire comment faire pour tailler un figuier, un oranger, un citronnier et un olivier tous agé de 4 ans jamais tailler ?