Adoptez un fruitier nain

Le 24 mai 2017 par Clémentine Desfemmes

On manque parfois d'espace pour planter des arbres fruitiers en pleine terre. Si vous ne disposez que d'un petit jardin, d'un balcon ou d'une terrasse, ne renoncez pas pour autant au plaisir de récolter vos propres fruits : les fruitiers nains s'accommodent très bien de la culture en pot.

Quels arbres fruitiers ?

Tous les arbres fruitiers ne se prêtent pas à la culture en pots. Les arbustes à petits fruits sont les plus adaptés, mais vous pouvez aussi choisir des arbres de taille plus importante (à condition d'opter pour une variété naine ou un porte-greffe nanifiant, renseignez-vous lors de l'achat).

  • Les pommiers se comportent assez bien en pots, avec une forme colonnaire, d'autant plus que des variétés de pommiers compacts ont été créées spécialement pour ce mode de culture.
  • Les poiriers atteignent souvent une taille plus importante que les pommiers, ce qui rend la culture en colonne, en pot, un peu plus délicate (surtout si l'espace dont vous disposez est réduit). Il est parfois préférable de les palisser (palmette ou espalier), ce qui permet un gain de place et une meilleure pénétration du soleil.
  • Le figuier se contente d'un volume de terre réduit, et peut lui aussi être installé dans un pot.
  • Prunier, pêcher et cerisier se prêtent également à la vie en pot, mais ils demandent souvent à être palissés contre un mur ou une clôture (de préférence avec une exposition au Sud).
  • Pensez aussi aux agrumes (oranger, clémentinier, mandarinier, citronnier, kumquat), qui fructifient facilement en pots, à condition d'avoir la possibilité de les mettre sous abri à l'automne dès les premiers froids, jusqu'en mai (idéalement, dans une pièce lumineuse avec une température nocturne de 7 à 12°C).

>> Lire : Fruitiers pour petits jardins

Clémentinier en pot sur une terrasse
Clémentinier en pot sur une terrasseAgrandir l'image

La pollinisation

Il est important  de choisir des variétés auto-fertiles, surtout si votre fruitier nain est isolé. La plupart des petits fruits et des figuiers (du moins les variétés vendues aujourd'hui en jardinerie : lire Choisir une variété de figuier) s'auto-fécondent sans problème, mais les pommiers, les poiriers, certains pruniers et presque tous les cerisiers sont moyennement auto-fertiles et doivent avoir une pollinisation croisée avec d'autres arbres fruitiers pour donner des fruits en abondance. Si votre objectif est de récolter de nombreux fruits, disposez au moins deux fruitiers l'un à côté de l'autre, ou achetez un plant avec plusieurs greffons sur un seul porte-greffe.

Voir : pollinisation du pommier ; polliniser un cerisier ; pollinisation croisée du poirier

Figuiers cultivés en pot
Figuiers cultivés en potAgrandir l'image

Choisir un plant sain et vigoureux

Pour l'achat de l'arbre, vous avez le choix entre deux présentations : à racines nues ou en motte. Pour les espèces à feuilles caduques (c'est-à-dire presque tous les fruitiers, à l'exception des agrumes), les arbres à racines nues ne se trouvent qu'en fin d'automne ou en hiver, pendant la période de repos de l'arbre. Les arbres vendus en motte sont disponibles toute l'année.

Si les racines sont nues, veillez à ce que le système radiculaire soit sain et bien développé.

Si les racines sont en motte, vérifiez que les racines sont saines et non confinées dans le contenant. Le substrat doit être humide et sans adventice.

Dans tous les cas, les branches latérales doivent être espacées et réparties de façon équilibrée. Enfin, vérifiez que la variété choisie est déjà greffée sur un porte-greffe (c'est généralement le cas, mais mieux vaut s'en assurer !).

>> Lire : Soins et taille pour un jeune fruitier

Citrus vendus en pots en jardinerie
Citrus vendus en pots en jardinerieAgrandir l'image

Mise en place étape par étape

  • Avant de réaliser la plantation, arrosez bien le jeune plant.
  • Choisissez votre contenant : un pot ordinaire, de 38 à 45 cm de diamètre, peut suffire, du moins au moment de la plantation.
  • Après avoir vérifié que les trous de drainage sont bien percés, disposez au fond du pot un mince lit de billes d'argile expansée ou de tessons de terre cuite. Le drainage se fera ainsi correctement.
  • Recouvrez d'un feutre de jardin pour éviter que la terre soit entraînée à travers les trous de drainage lors des arrosages.
  • Disposez un peu de terreau à base de terre de jardin humide sur le feutre. N'ajoutez un fertilisant que si le sol est pauvre, sinon, vous risquez d'obtenir un feuillage magnifique, mais peu de fruits.
  • Posez le jeune plant sur le terreau, en le maintenant bien droit, puis remplissez le pot de terre, jusqu'à environ 2,5 cm du rebord du pot, afin de faciliter l'arrosage. Tassez sans excès autour du plant.
  • Arrosez à nouveau, puis ajoutez un peu de terre si besoin. Maintenez le terreau humide jusqu'à la reprise.
  • Installez le pot en plein air, dans un endroit ensoleillé (les fruitiers se plaisent particulièrement contre un mur bien exposé), à l'abri des vents froids.
  • Tuteurez si vous avez opté pour le port colonnaire. Sinon, palissez le jeune plant (lire : Les différentes formes des fruitiers).
Poirier en pot cultivé contre un mur
Poirier en pot cultivé contre un murAgrandir l'image

Entretien

Les fruitiers en pot, comme toutes les autres plantes en pot, se déshydratent vite : arrosez très régulièrement en été. En hiver, ayez la main beaucoup plus légère, car l'arbre n'a que très peu de besoins.

De même, la terre du pot s'épuisant assez vite, il faut fertiliser régulièrement (par exemple, un apport d'engrais juste avant la floraison, pas trop riche en azote (lire : Fertilisation bio des arbres fruitiers), et un paillage au printemps, avec une fumure bien décomposée). Un jaunissement du feuillage vous alertera sur une éventuelle carence du substrat.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Pour les mêmes raisons, rempotez au moins un hiver sur deux, dans un pot légèrement plus grand. Si cela n'est pas possible, pratiquez au minimum un surfaçage (remplacez quelques centimètres de terre de surface par de la terre de jardin fraîche).

Pour la taille, sachez que la mise en forme demandera 2, 3 ou 4 ans selon les variétés. Il sera nécessaire de tailler annuellement les premières années, afin d'obtenir une forme équilibrée. Il faudra ensuite entretenir cette forme.

Après chaque floraison, pensez également à pratiquer un éclaircissage, pour éviter que des fruits trop nombreux n'affaiblissent l'arbre ou ne cassent des branches. Enfin, il ne vous restera plus qu'à surveiller l'apparition d'éventuels parasites et maladies.

» A lire aussi :

Vigne en pot sur un balcon
Vigne en pot sur un balconAgrandir l'image

 

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Adoptez un fruitier nain

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1504 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Naud michel
03/11/2010, à Meschers sur gironde

Répondre

Merci vos e-mail sont très bien je vais souvent sur votre cite.j' aimerai savoir s' il serait possible d' avoir un catalogue de vos produits consernant le jardin ( arbres fruitiers légumes ....) merci

Magalie
09/11/2009, à Issy-les-moulineaux

Répondre

Bonjour, je ne sais si c'est pour tout le monde pareil, mais il est impossible d'afficher la page : - 1 retourner la terre... ou non ? Merci de regarder si ça vient de chez vous SVP. et Merci pour ce site que je trouve fabuleux. Bonne semaine Magalie