Tête de têtard et tête de chat !

Le 6 mai 2017 par Xavier Gerbeaud

Pour des questions de place ou d'esthétique, on souhaite parfois juguler la croissance vigoureuse de certains arbres. En ville, les arbres qui bordent les avenues (platanes, tilleuls) sont ainsi sévèrement raccourcis. Apprenez les principes des tailles en tête, de têtard ou de chat !

Tête de têtard

Historique

tete de tétard (en fond)La tête de têtard est une forme traditionnelle des arbres dans les campagnes. Elle était autrefois pratiquée sur les saules, l'osier, les frênes, les charmes... pour :

  • récolter des branchages aux nombreux usages,
  • se fournir en tiges souples pour ligaturer (osier),
  • s'approvisionner en feuillage pour le bétail.

Aujourd'hui, on la pratique surtout parce qu'elle permet de contenir fortement le développement de la ramure.

Quand la pratiquer ?

On conseille de tailler les arbres de cette façon vers la fin de l'hiver. La question est esthétique : la repousse étant proche, le feuillage vert tendre masquera rapidement le "chantier" de coupe.

Principe

tête de chat : comment tailler ?Cette taille est très simple car elle est draconienne ! Elle consiste à supprimer le haut du tronc et à rabattre au ras les branches adjacentes.

Une multitude de branches pousseront dans l'année autour des plaies de coupe. Cet amas de pousses vigoureuses sur un même emplacement s'appelle une "tête de saule" !

Pour maintenir l'arbre en état, il conviendra de retailler chaque hiver ces branches au même niveau, à l'aide d'un sécateur solide ou d'un ébrancheur.

Rien de catégorique bien sûr, mais cette taille est pratiquée depuis des générations, et les arbres ne paraissent pas en pâtir outre mesure.

Tête de chat

Tilleul taillé en tête de chatCette variante qui s'applique bien au tilleul consiste à tailler un peu plus long lors que la première intervention. Ainsi, au lieu de se retrouver avec des départs au ras du tronc, ceux-ci seront déportés un peu plus loin sur les charpentières, simplement taillées à 1m du tronc environ. Les "boursouflures" qui naitront au bout des charpentières forment ce que l'on nomme les têtes de chat !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Tête de têtard et tête de chat !

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la taille des arbres.

61 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Une paysagiste
22/02/2016, à

Répondre

Renseignez-vous sur les trognes chez les "amoureux de la nature". Ce sont de formidables réservoirs de biodiversités, étant parfois les seuls habitats de certaines espèces. La nature elle-même produit des trognes. En effet, ce type de taille amène souvent des maladies à l'arbre, mais c'est surtout si celle-ci est mal faite, ou au mauvais moment. L'arbre peux vivre des siècles ainsi. L'intérieur est presque vide, mais la sève circule toujours la partie extérieure. Vous pouvez vous renseigner à la maison botanique de Boursay si vous voulez plus d'infos sur cette méthode de taille datant de plusieurs milliers d'années.

Guénia
06/02/2014, à Pont sur yonne

Répondre

Je trouve que la taille des tilleuls en tête de chat est affreuse : l'arbre souffre, des trous se forment sur le tronc, petit à petit la pourriture s'installe et aboutit à l'abattage de l'arbre. Quel est l'intérêt de planter des arbres si on ne peut pas profiter de leur feuillage ? Au printemps le tilleul ainsi taillé a du mal à refaire des branches, des touffes de feuilles poussent de façon anarchique le long de ces troncs meurtris ........ Il y a des façons de " rafraichir " un tilleul sans le massacrer : il serait bon que les amoureux de la nature se mobilisent pour éviter les horreurs que l'on voit dans les villes !