Récupérer les semis spontanés du jardin

Le 7 mars 2017 par Xavier Gerbeaud

Certaines plantes du jardin présentent l'agréable caractéristique de se ressemer spontanément, donnant ainsi de nouveaux plants. Il est très facile et intéressant de les récupérer, afin de garnir un autre endroit du terrain, ou d'augmenter l'effet du ou des pieds déjà plantés. Voici comment faire...

Situation

A titre d'exemple, considérons cette rose trémière, vaillante vivace poussant en tous sols, même secs et sablonneux. Sa tendance au semis spontané est notoire. Voilà que quelques pieds poussent à l'extérieur de la maison, de l'autre côté du grillage...

Un peu de méthode

arrosage du plant à prélever La première chose à faire est de se munir d'un arrosoir, et d'aller préalablement humidifier la terre au pied des jeunes plants que l'on projette de récupérer. Laissez à l'eau le temps de bien pénétrer le sol : en terre sableuse, cela permettra d'extraire sans dommage les racines (qui "viendront" sans résistance); en terre plus lourde, cela facilitera la pénétration de la pelle.
extraction de la plante à la pelle à main

Deuxième étape, attraper une pelle à main et la plonger profondément tout autour du jeune plant. Ensuite, faire légèrement levier pour soulever la petite motte qui doit venir sans difficulté. L'objectif est de ne pas blesser les racines. Dans le cas de la rose trémière, ce n'est pas simple, car la racine forme une longue carotte. Si la racine est abîmée, les chances de reprise sont moindres, mais ce n'est pas une raison pour jeter le gant !

 

godets variés pour rempoter Troisième étape, le rempotage. Selon la taille du plant prélevé, choisissez de petit godets récupérés de vos achats en pépinière, ou bien des containers un peu plus volumineux. Puisque l'on souhaite remettre en terre après quelques temps, il faut ici préférer les contenants en plastique à ceux en terre cuite, que l'on réserve aux plantes restant en pot.
terreau de rempotage avec perlite Utilisez un mélange de la terre d'origine avec un terreau. N'hésitez pas à investir dans un terreau de bonne qualité; ceux marqués "spécial rempotage" sont généralement enrichis en perlite, ce qui allège la terre et favorise le drainage.
Enfin, arrosez abondamment, et placez le résultat de vos efforts à la mi-ombre pendant quelques temps : le plein soleil de suite pourrait leur être fatal !

Pourquoi passer par le godet ?

Certains se demanderont pourquoi ne pas prélever à un endroit, et remplanter directement à un autre ? Il y a plusieurs raisons à cela, parmi lesquelles :

  • placé dans un godet, le jeune plant "traumatisé" par l'arrachage se renforcera peu à peu; son système racinaire se reconstituera tranquillement, de sorte qu'il sera bien armé pour le moment de la plantation "en place"
  • l'expérience montre que l'on est plus attentif aux "petits pots" (semis, boutures, rempotages...) qu'aux jeunes plants placés directement dans les massifs. C'est particulièrement vrai pour l'arrosage, qui doit être réalisé avec soin pendant les premières semaines.

>> Lire aussi : Jardiner sans se ruiner

Crédit photos : X.G.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Récupérer les semis spontanés du jardin

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les semis de fleurs.

131 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Lunie pierre-louis
24/10/2017, à Montréal 848

Répondre

Bonjour comment récupérer les semences de zinnias

Marguerite40
01/10/2010, à Dax

Répondre

Si je récupère une fougère qui a poussé en pleine terre au nord, pourra-t-elle vivre définitivement en pot si je la transplanter en la plaçant dans une orientation différente ?