Le bouturage des rosiers

Le 1er octobre 2002 par Xavier Gerbeaud

La multiplication d'un rosier peut être réalisée de différentes façons : par marcottage, par semis, par prélèvement de drageons... L'avantage du bouturage, qui se pratique de la fin du mois d'août au mois d'octobre, c'est qu'il est facile à réussir.

Choisir la tige de rosier

rosier : choisir un rameau sain exempt de maladiesIl s'agit d'abord de sélectionner un rameau parmi les pousses de l' année qui ont fleuri. Veillez à choisir une tige saine, sans signe de maladie et bien droite de préférence.

Préparation de la bouture

Vous n'en garderez que la partie moyenne (soit 15 à 20cm), en coupant en biais la partie haute au-dessus d'une feuille.

Eliminez délicatement toutes les feuilles, à l'exception des 2 plus hautes, et en n'abîmant pas les bourgeons portés par la tige. De même, enlèvez les épines à la base. Ces petites "blessures" favoriseront le processus d'enracinement.

Bouturage

bouture de rosierTrempez la base de la bouture dans l'eau, puis dans de l'hormone de bouturage, dont vous ferez tomber l'excédent en tapotant avec un doigt.

Plantez ensuite dans un pot rempli d'un terreau léger, ou un mélange à parts égales de sable et de tourbe. Il est tout à fait possible d'installer plusieurs boutures (pas trop serrées) dans un même contenant.

Maintenez l'humidité mais sans excés. En quelques semaines, des racines doivent se former à la base de la tige. Il est alors préférable de transplanter chaque bouture dans un pot individuel, où elle peut passer l'hiver, à moins que vous ne préfériez après une nouvelle attente de quelques semaines mettre en terre ce nouveau plant.

Reproduction interdite

Le milieu de la rose constitue une véritable industrie, avec ses grands noms de créateurs, comme Meilland, Delbard, Guillot... Chaque nouvelle rose fait aujourd'hui l'objet d'un dépôt, qui garantit la propriété industrielle et intellectuelle, et permet à l'obtenteur de contrôler rigoureusement la reproduction des variétés. Ainsi, en théorie, la multiplication de certains rosiers est interdite... mais pour un usage privé, qui vous en tiendrait rigueur ?

Commentez cet article 7

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le bouturage des rosiers

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les rosiers.

435 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Frank
05/09/2010, à Bergerac

Répondre

Bonjour, la fiche sur le bouturage est très précise et facile.......cependant, quand vous dites , à juste titre, de ne prendre que des tiges saines.....je m'incline, mais je voudrais savoir où il y a des feuilles saines de rosiers à la fin de cet été 2010 très sec et poussiéreux ......au jardin des plantes à paris ? et encore.......;

Minmin
29/07/2009, à Aizac

Répondre

Essai de bouturage le 30 mai09 à l'étouffé. radicelle et rempotae le 1°juillet. les boutures font des tiges. tenez vous bien, une bouture arbore un magnifique bouton ! étonnant non ?

Mehdi boudjellal
27/03/2009, à Laghouat(algérie)

Répondre

Bonsoir,après six ou sept années d'éssais j'ai réussi de trouver une nouvelle méthode de multiplication entre le bouturage et le marcottage les plantes sont les rosiers,la vigne,lantana,les coins,pour moi chaque bourgeon= un pied merçi.

Jubibane
08/03/2009, à Porto vecchio

Répondre

Bonjour a tous.j'ai préparé des boutures de rosiers et elles ont déjà des feuilles.malheureusement on me dit que ça ne peut donner que des rosiers sauvages donc des églantiers.qu'en pensez -vous?merci

Yvy
08/09/2008, à Bruxelles

Répondre

Moi, l'année dernière, j'ai simplement planté des morceaux de tige d'un vieux rosier de mon jardin, sans ensyme de bouturage, tous n'ont pas repris, mais ceux qui ont repris ont tous fleuri cette année. je devrai même en déplacer un tellement il est devenu grand.

Voir tous les commentaires (7)

Ceci peut aussi vous intéresser