Les pommiers à fleurs

Le 16 juin 2016

Les pommiers existent aussi sous des formes purement ornementales. Accommodants pour les petits jardins, faciles à cultiver, ils surprennent au printemps par leur floraison enchanteresse. A l'automne, ils prennent de belles couleurs dorées et sont couverts en hiver de petites pommes jaunes, rouges ou oranges dont raffolent les oiseaux. Un véritable décor des quatre saisons !

Spectacle des quatre saisons avec le pommier d'ornement

Peu d'arbres ou arbustes sont aussi changeants au fil des saisons que le pommier d'ornement. Aux premiers jours du printemps, apparaissent les boutons rose pâle à rouge carmin. Les fleurs s'épanouissent un peu plus tard dans toutes les nuances du blanc pur au rose ou rouge. La floraison ne dure pas très longtemps, plus cependant que chez les Prunus.

Le feuillage se déploie ensuite, d'un joli vert foncé, parfois pourpre chez certaines variétés. A l'automne, le spectacle reprend, superbe feuillage rouge ou doré (lire : Pourquoi les feuilles se colorent en automne), rehaussé du plus bel atout du pommier à fleurs : sa fructification extraordinaire. De fin août à février, il est couvert de petites pommes rouges, oranges ou jaunes qui feront le régal des oiseaux en hiver, à moins que vous n'en ayez fait, dès l'automne, de délicieuses gelées !

Malus baccata - Pommier à fleur
Malus baccata - Pommier à fleurAgrandir l'image

Un petit arbre pour balcons et petits jardins

Lors de votre choix, soyez bien attentif à la silhouette et aux dimensions de l'arbre (ou du grand buisson, selon) lorsqu'il sera adulte. Certaines silhouettes sont plutôt amples, étalées, parfois arrondies, d'autres sont dressées, étroites voire colonnaires. Quelques variétés plus originales de pommiers d'ornement ont même une jolie silhouette pleureuse.

Rouge-gorge dans un pommier d'ornement
Rouge-gorge dans un pommier d'ornementAgrandir l'image

Pour votre balcon, optez pour les variétés à petit développement, vous ne le regretterez pas ! Et quelle que soit l'atmosphère de votre petit jardin, les pommiers d'ornement s'y intégreront avec bonheur.

Les pommiers à fleurs, plus faciles que les véritables fruitiers

Les variétés d'ornement sont aussi beaucoup plus faciles à cultiver que les variétés fruitières. Elles se plaisent dans toute bonne terre de jardin, plutôt au soleil, mais la mi-ombre convient aussi.

Les variétés de pommiers à fleurs sont aussi moins sensibles aux maladies ; certaines obtentions modernes sont même très résistantes.

La taille n'est pas indispensable et beaucoup plus simple à pratiquer, il suffit en général d'équilibrer et aérer la silhouette.

Les pommiers d'ornement résistent aussi sans problème au froid : le record revient sans doute à Malus baccata, qui peut supporter une température avoisinant -40 °C.

Ils résistent aussi à la pollution des villes !

Malus - Pommier à fleur
Malus - Pommier à fleurAgrandir l'image

Scènes de charme avec un pommier d'ornement

Selon leur silhouette et votre préférence, placez-les en solitaires ou en massif. Les sujets arbustifs et buissonnants seront superbes dans une haie vive.

Au balcon ou dans un petit jardin de ville, ils sont précieux pour apporter en un minimum de place un décor varié. Un grand bac carré de 40 à 50 cm de côté est idéal. Quel bonheur de profiter en ville de la vie des saisons !

Scènes coup de cœur

Offrez un accueil inoubliable à vos visiteurs avec un pommier d'ornement tout près du portail d’entrée, débordant même légèrement de la clôture. Effet garanti !

A proximité d'un bassin, plantez un pommier à fleurs pleureur comme ‘Echtermeyer’ ou ‘Red Jade’ l’effet est vraiment sensationnel.

Associations magiques avec des pommiers à fleurs

Plantez quelques vivaces basses au pied des pommiers à silhouette d'arbre pour un joli décor : ancolies pour le printemps, anémones du Japon et asters pour l’automne. Les bulbes à fleurs printaniers conviennent aussi fort bien, notamment les narcisses.

Pour le décor d'été, associez une clématite à grandes fleurs. Il suffira seulement de bien nourrir la plante grimpante pour qu’elle puisse prospérer au pied de l’arbre. En raison de la vigueur réduite de la clématite, il n’y a pas de risque de concurrence avec le pommier.

Les pommiers à fleurs arbustifs s’associent à merveille avec tous les arbustes à floraison printanière, notamment les weigélias, les lilas, les photinias. Dans une haie vive, vous pouvez aussi ajouter forsythia, groseillier à fleurs, cognassier du Japon, laurier tin, pour obtenir une floraison plus précoce (lire : Haie fleurie : des arbustes pour chaque saison).

A la maison, les branches fleuries ou en fruits feront de merveilleux bouquets. Elles sont très présentes dans la réalisation des Ikebana.

Duo de pommiers à fleurs
Duo de pommiers à fleursAgrandir l'image

Culture du pommier d'ornement : les clés du succès

Il aime

Avoir ses aises dans un jardin et bénéficier d’une ambiance fraîche et humide toute l’année, mais en réalité, le pommier d’ornement est un des arbres les moins exigeants du jardin.

Il craint

Une sécheresse excessive, les terres trop pauvres et les sols marécageux.

Sol

Assez fertile, frais mais bien drainé. Sain, profond, de préférence limoneux ou silico-argileux, avec un sous-sol perméable, l’humidité ne devant pas stagner en hiver. Un pH neutre est idéal, mais les pommiers d’ornement se comportent fort bien dans les terrains calcaires, la chlorose étant assez rare (au contraire des poiriers). En pratique, les pommiers d’ornement réussissent dans toutes les bonnes terres de jardin correctement travaillées.

>> Lire : Analyse du sol

Pommier d'ornement - Fruits
Pommier d'ornement - FruitsAgrandir l'image

Exposition

Au soleil, bien que la mi-ombre soit tolérée. Les pommiers d’ornement à feuillage pourpre préfèrent le plein soleil.

Climat

D’une excellente rusticité, les pommiers d’ornement réussissent dans toutes les régions, même s’ils préfèrent des climats assez humides, aux étés tempérés et aux hivers froids.

Distance de plantation

De 1,50 à 4 m selon l’ampleur de la variété. Il est nécessaire de prévoir un bon espacement afin de permettre une bonne circulation d’air entre les plantes, ce qui est bénéfique pour prévenir les maladies cryptogamiques.

Taille

Les pommiers d’ornement ne sont pas soumis à une taille systématique comme leurs petits cousins fruitiers. Il suffit de pratiquer une taille de formation chez les jeunes sujets pour qu’ils prennent une silhouette bien équilibrée. Ensuite, on se contente au cours de l’hiver de supprimer les pousses chétives en excès pour bien aérer la silhouette. Il est conseillé d’éviter que les branches se croisent afin de conserver une ramure équilibrée et pas trop dense.

Soins particuliers

Dégagez bien le pourtour du pied de toutes "mauvaises herbes" afin que les racines puissent bénéficier de la pluie et des arrosages. Apportez un engrais pour arbres fruitiers au printemps. Paillez le sol en cas d’été chaud et sec.

Prévoyez des traitements préventifs contre les maladies en janvier, mars et mai.

Ennemis et maladies

Pucerons, araignées rouges, chenilles, pourridié, chancre, feu bactérien, mildiou, tavelure, oïdium, moniliose et feu bactérien.

Les variétés ornementales sont généralement plus résistantes aux maladies que les pommiers à fruits.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Les pommiers à fleurs

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes à fleurs.

563 questions

Voir tout Poser une question