La conservation des pommes de terre

Le 1er octobre 2015 par Xavier Gerbeaud

Septembre sonne le glas des dernière récoltes de pommes de terre. Cultivées en quantité suffisante, elles pourront être consommées tout l'hiver durant, à condition d'être correctement ramassées et stockées soigneusement dans un endroit approprié. Voici quelques conseils...

  • Récolte des pommes de terre
  • Pommes de terre germées

Quand récolter ?

Tout dépend des variétés que vous avez plantées au jardin. Il existe un très grand nombre de variétés de pommes de terre : les plus précoces donnent dès le mois d'avril; les dernières se récoltent généralement vers la fin septembre, mi-octobre. La maturité des pommes de terre concorde avec le jaunissement du feuillage.

Un ramassage soigneux

Les possibilités de conservation dépendent en grande partie du soin mis à extraire les pommes de terre... de terre !

Plantez la bêche de part et d'autres du rang à déterrer, en bordure, afin d'éviter presque à coup sûr de blesser les tubercules en enfonçant le fer dans la terre. Soulevez délicatement la motte, puis tirez un à un les pieds pour extraire les pommes de terre, que vous attrapez alors à la main, en ôtant le surplus de terre.

Laisser sécher

Le sèchage au soleil, une journée durant, est important. Il permet d'éliminer tout excès d'humidité, susceptible de provoquer plus tard des pourritures. Aussi, procédez plutôt à la récolte un jour sans pluie !

Déposez au fur et à mesure la récolte en bordure du rang, afin de la laisser sècher.

Le stockage des pommes de terre

Premier tri

Une première sélection s'impose. Eliminez les tubercules abimés par la bêche, ceux qui sont un peu verts (ils ne mûriront pas), ceux qui présentent des maladies ou des taches sur la peau.

Entreposage

Ensuite, employez des cageots, en bois ou en plastique, pour les entreposer. Vous pouvez les recouvrir de paille si vous en disposez.

Chacun a eu l'occasion d'observer des pommes de terre qui germent ! Pour les conserver longtemps, il est impératif de les garder à l'obscurité. C'est la lumière qui enclenche le processus de germination. De ce point de vue, une cave noire ou un chai obscur sont idéaux. Le deuxième souci, c'est le flétrissement. Pour l'éviter, il faut une température faible, de l'ordre de 8 à 10°C. Avantage : la cave...

Surveillez la récolte

Malgré toutes ces précautions, toutes les pommes de terre ne passeront pas l'hiver (on ne parle pas de celles qui finiront dans votre assiette !). Il vous faudra éliminer régulièrement quelques spécimens abimés. Veillez donc, lorsque vous procédez à des prélèvement dans le stock, à surveiller d'un oeil le restant des tubercules, et éliminez tous ceux qui présentent les symptômes d'une quelconque attaque.

  • Le pourrissement se propage vite : jettez les sujets atteints, et consommez rapidement ceux qui étaient à leur contact.
  • Eliminez d'un ongle des départs de germe.

>> Lire aussi : Comment conserver les champignons ?

 

Crédit photos : Will Merydith / flickr.com (1) ; Trevor Coultart / flickr.com (2)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 12

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La conservation des pommes de terre

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la pomme de terre.

211 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Isabelle c
10/11/2015, à

Répondre

Bonjour miacoucou, les anti-germinatifs pour pomme de terre (ex : chlorprophame) sont interdits à la vente pour les jardiniers amateurs (classement depuis quelques années en produit R40 : risque cancérigène suspecté). Cette interdiction ne touche pas les professionnels. Eux l'utilisent sous forme de gaz, par thermonebulisation d'où une utilisation moins dosé que la poudre.

Miacoucou
31/10/2015, à Cugand

Répondre

Pourquoi l'on ne trouve plus d'entigerme alors que les professionnels ont le droit d'ent mettre sur leurs pommes de terre.

Isabelle c
16/10/2015, à

Répondre

Bonjour Daniel31, les variétés tardives (durée de culture ente la plantation et la récolte comprise entre 120 et 150 jours) sont celles que l'on ramasse en dernier, comme la vitelotte, pompadour, bleu d'Auvergne.. voir ici : http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html">http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/pommes-de-terre-varietes,1132.html

Michel leblanc
01/10/2015, à 15380 le vaulmier

Répondre

Merci beaucoup pour ces conseils comme toujours j'apprécie leur clarté

Daniel 31
05/10/2014, à Toulouse

Répondre

Bonjour, Je suis dans la région Toulousaine. Dans votre article - Quand récolter- vous mentionnez : "... les dernières se récoltent généralement vers la fin septembre, mi-octobre ... Y a t il des variétés particulières à planter pour récolte tardive, ou bien peut on planter toutes variétés tardivement , pour les récolter en fin septembre octobre ? Merci

Voir tous les commentaires (12)