Le printemps se plante à l'automne

Le 4 mai 2017 par Xavier Gerbeaud

La généralisation des containers et des cultures en godets ainsi que, pourquoi le cacher, l'intrusion du marketing dans le secteur du jardinage, conduisent de plus en plus à planter à toute période de l'année. C'est pourtant à l'automne qu'on doit préparer le printemps ; voici quelques idées...

Pourquoi planter à l'automne ?

De plus en plus, les pépiniéristes et les jardinerie jouent sur l'achat d'impulsion. Car c'est vrai qu'en voyant une plante fleurie dans les allées au printemps ou en plein été, comment résister à la prendre sur le moment ? Cependant, il vaut mieux planter à l'automne. Et ce n'est pas par passéisme. En automne, les températures encore positives qui diminuent progressivement, et l'humidité généralement présente, permettent aux plantes de s'enraciner efficacement. Peut-être certaines ne passeront pas l'hiver, s'il est rigoureux. Les autres, en revanche, seront bien plus fortes au printemps, prêtes à se développer rapidement, à fleurir plus généreusement, et à résister par la suite à un été sec sans que vous soyez pendu à leur pied un arrosoir à la main.

Les achats printaniers ne doivent pas être bannis : ils permettent d'acheter précisement certains végétaux. Mais il faudrait plutôt les réserver à des petits compléments.

Crocus dans la pelouse
Crocus dans la pelouseAgrandir l'image

Bulbes à floraison de printemps pour tapis de fleurs précoce

C'est du côté des bulbes que vous trouverez les premiers messagers du printemps. En particulier, les bulbes de petite dimension profitent vite de la chaleur, et les premiers redoux offrent souvent le plaisir de les voir surgir de terre.

Plantez par exemple, pour un joli tapis violet :

  • Muscaris (Muscari armeniacum) : entre janvier et avril. A planter en quantité en terre ou en jardinière. Se reproduisent facilement.
  • Iris réticulé (Iris reticulata) : février / mars. A placer à un endroit ensoleillé, dans un sol bien drainé. Attention! Rien à voir avec les "grands" iris. Ceux-ci ne dépassent pas 15 cm !
  • Chionodoxa (Chionodoxa lucilliae) : février / mars. On commence à les trouver assez facilement avec les autres bulbes d'automne en jardinerie. Une petite fleur en étoile mauve très gracieuse, à une vingtaine de cm du sol.
  • Crocus "Ruby Giant" : dès février. Parmi les plus précoces des crocus. Colonise facilement. S'épanouit dès les premiers rayons du soleil !
  • Iphéions (Ipheions uniflorum) : à partir de décembre, ces petites plantes bulbeuses produisent des fleurs étoilées, d'un joli bleu lilacé alterné de blanc. Souvent vendues en godets.
Chionodoxa luciliae
Chionodoxa luciliaeAgrandir l'image

>> Voir le diaporama : Bulbes de printemps : les plus belles associations

Vaillantes vivaces fleurissant au printemps

Les vivaces ne s'épanouissent pas que l'été ! Certaines sont très précoces et, au pied d'arbustes au bois décoratif, mélangées aux bulbes ci-dessus, elles feront tout leur effet au jardin :

  • Pulmonaires (Pulmonaria saccharata) : fleuries de février à avril. Petites fleurs bleues ou roses sur une touffe de 30cm qui peut devenir imposante. A planter sous un arbre.
  • Rose de Noël (Helleborus niger) : la délicate petite fleur blanche, qui démarre en décembre et reste en fleur jusqu'en février environ.
  • Bergenia (Bergenia crassifolia) : très beau feuillage pourpre en hiver. Bouquets de fleurs roses au bout d'une tige entre février et mars.
  • Iris d'Alger (Iris unguicularis) : pas facile à trouver, ce tout petit iris fleurit entre janvier et mars ! D'un beau bleu, il lui faut comme pour tous ses congénères un emplacement ensoleillé et un sol bien drainé.
Pulmonaires
PulmonairesAgrandir l'image

Des arbustes fleuris à la sortie de l'hiver

Il n'y a pas que le forsythia dans la vie ! Certes, avec ses 2 à 3m et sa floraison jaune vif qui résiste aux intempéries, il s'agit d'un incontournable du printemps. Mais d'autres arbustes à fleurs sont aussi voir plus précoces :

  • Hamamélis (Hamamelis mollis) : très à la mode depuis quelques années, il se distingue par le délicat parfum de miel dégagé par ses fleurs d'un beau jaune d'or à partir de la mi-janvier. Sa silhouette gracile se mariera bien avec des arbustes plus bas; encore un peu cher.
  • Rhododendron (Rhododendron praecox) : la floraison des rhodos s'étale considérablement. Il s'agit là d'une variété précoce, aux jolies fleurs mauves. Facile à cultiver.
  • Camélia (Camellia japonica) : un grand classique, compagnon du précédent. A planter bien sûr en sol acide. Très grande variété de formes et de couleurs pour ses fleurs.
  • Jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) : à ne pas confondre avec ses homologues à fleurs blanches : Jasminum officinale, qui fleurit en été, et Jasminum polyanthum, qui fleurit en fin d'hiver ! Il porte des fleurs jaunes sur ses longues tiges vertes et souples. Peut-être un peu "nu" s'il est seul dans une haie. A planter rapproché d'un arbuste à feuillage persistant qui mettra sa floraison en valeur.

>> Lire aussi :

Hamamelis x intermedia 'Primavera'
Hamamelis x intermedia 'Primavera'Agrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le printemps se plante à l'automne

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantations.

162 questions

Voir tout Poser une question