Réussir ses plantations

Le 29 mars 2016 par Xavier Gerbeaud

L'apparition des containers étend aujourd'hui largement la période pendant laquelle la plantation d'arbres et d'arbustes est possible au jardin. Il n'en demeure pas moins que le mois de mars, à la sortie de l'hiver et au démarrage du printemps, est un moment privilégié pour cette activité. Suivez ces conseils sous forme de petit "mémo" afin de ne rien oublier...

Trou

Trou de plantationPlus large et profond que la motte du sujet à planter, mais pas démesuré. A creuser 2 à 3 semaines à l'avance, afin d'aérer er ameublir la terre.

Compost

Bien décomposé, le compost maison enrichira de façon très profitable la terre utilisée pour la plantation (lire : Compost : utilisations).

Cuvette

Pratiquée autour du tronc, elle a pour but de concentrer l'eau d'arrosage vers les racines, et notamment d'éviter que la terre soit humidifiée partout, sauf sur la partie centrale, qui a parfois tendance à être difficile à s'imprégner selon les mélanges utilisés par les pépiniéristes.

Habillage

Chignon racinaireCe terme spécifique désigne le nettoyage par quelques coups de sécateur des racines périphériques abîmées, et le dégagement des "chignons" racinaires trop compacts, pour favoriser la reprise.

>> Lire : Habillage des racines

Drainage

Si votre terrain est très lourd (argile), il est préférable de drainer le fond du trou de plantation avec quelques centimètres de gravier ou de billes d'argile expansée.

Engrais

Pour l'enrichir, mélangez à la terre utilisée pour la plantation un engrais classique ou à libération lente.

Arrosage

Arrosez généreusement lors de la plantationIndispensable pour tasser la terre au plus près des racines et ce, même si le temps est à la pluie.

Gel

Ne plantez jamais un jour de gel, ou si le gel menace sur les jours qui viennent : l'eau d'arrosage ferait courir un risque important à votre arbuste.

Point de greffe

A la plantation des rosiers ou des arbres fruitiers, veillez à ne pas enterrer le point de greffe (boursoufflure bien visible en bas du tronc).

Pralinage

Le pralinage est important pour les arbres et arbustes achetés racines nues (par exemple, les rosiers sont très souvent plantés à racines nues). Il consiste à tremper les racines dans une boue épaisse constituée de terre, de compost, d'argile (idéalement) et d'eau. Ce geste favorise la reprise et la croissance.
Et pourquoi ne pas apporter aussi des mycorhizes ? (lire : Mycorhizer les plantes : lesquelles, quand, comment ?)

Tuteur

A la fin de la plantation, lorsque la motte s'est éventuellement un peu enfoncée dans le sol, liez le jeune arbre à son tuteur avec un lien souple.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Réussir ses plantations

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantations.

159 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Salah
24/03/2008, à Bron

Répondre

J'ai transplanté il y a 2 semaines un arbuste. Cela ne m'a pas l'air d'être un succès car il se désseche. Est-il toujours possible de le récupérer en le re-plantant ailleurs ?