La plantation du pieris

Le 13 février 2017 par Xavier Gerbeaud

Les pieris (ou andromède), avec leur remarquable jeune feuillage rouge et leur abondante floraison printanière, constituent un complément d'un grand intérêt décoratif pour les massifs de terre de bruyère, dans lesquels ils rejoindront avec bonheur azalées, rhododendrons et autres camélias.

Utilisation

Pieris (andromède) en fleursLes pieris (famille des Ericacées) sont des arbrisseaux compacts de 1 à 3m, aussi hauts que large. Si on peut les employer "en isolé", on les associe généralement aux azalées japonaises, rhododendrons et autres arbustes présents dans les massifs de terre de bruyère.

Deux ou trois variétés différentes plantées en groupe seront du plus bel effet, sachant que les plus petits masqueront efficacement les "trous" qui apparaissent souvent dans la ramures des grands rhodos.

Comme son feuillage vert sombre ou panaché a en outre le bon goût de persister, vous pouvez également placer votre pieris au milieu d'une haie libre, qu'il animera de façon remarquable.

Emplacement

rhododendronLes pieris sont fort résistants : tout à fait rustiques (insensibles au froid), ils résistent également sans coup férir à la sécheresse en été, et tolèrent même les courants d'air.

Vous les placerez à la mi-ombre, en sol acide.

Plantation

Le sol idéal est tourbeux, acide et humide. Composez par exemple un mélange de 2/3 de terre de bruyère et de 1/3 de tourbe (ou terreau de feuilles bien décomposé).

Préparez un trou d'une cinquantaine de cm, aussi profond que large.

décompactage des racinesLes andromèdes sont vendus en conteneur plastique. Assez vigoureux, il n'est pas rare que les racines soient très compactes au fond du pot. Ayez soin alors de les décompacter quelque peu avec délicatesse, en écartant à la main les principales racines principales les unes des autres.

Comme d'habitude avec les containers, n'oubliez pas de faire tremper la motte une demi-heure dans l'eau avant plantation.

Recouvrez le trou, tassez bien la terre et arrosez abondamment, après la plantation et durant les premières semaines qui suivront.

Pour limiter l'évaporation en été, un paillis d'écorce constitue un bon secours.

Entretien

La taille est inutile. Supprimez les branches mortes qui apparaissent parfois. Si votre sol n'est pas naturellement acide, faites une fois l'an un apport d'engrais acidifiant, ce qui bénéficiera à toutes les plantes du massif.

>> A découvrir aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La plantation du pieris

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes à fleurs.

562 questions

Voir tout Poser une question