Des roses miniatures au balcon

Le 13 décembre 2016 par Xavier Gerbeaud

La reine des fleurs n'est pas réservée aux grands jardins. Il est possible d'agrémenter un coin de balcon avec de jolis rosiers miniatures. Avec un bon départ et des soins réguliers, vous arriverez à les garder d'une année sur l'autre...

Une contrainte : la sécheresse

Rosier en pot sur balconLa principale contrainte apportée par les cultures en pot sur les balcons est la sécheresse imposée aux plantes si l'arrosage est différé. Une plante en pleine terre étend ses racines dans le sol et peut du même coup aller chercher l'humidité assez loin; ce n'est bien sûr pas le cas d'une plante en pot : si la terre du pot est sèche, c'est sec !

Bien acheter

Rosier

Il se trouve fort heureusement des variétés de rosiers qui supportent bien la sécheresse. Oubliez rapidement les tout petits rosiers souvent vendus en composition florale chez les fleuristes. Très "mignons" sur le coup, il s'avère quasiment impossible de les faire prospérer.

Faites plutôt un tour en jardinerie et demandez conseil. Préférez les roses miniatures : le pied a des besoins moindres, et la taille des fleurs est esthétiquement plus adaptée à un contenant et un espace réduit.

>> Lire : Rosiers pour une culture en pot

Pot

Profitez-en pour choisir un joli pot en terre cuite, qui laissera bien respirer les racines. Ne lésinez pas sur la taille : un bac de 25cm de côté ou un pot de 30cm de diamètre, c'est là le minimum vital pour que le rosier prospère. Evitez absolument les plastiques, et les bacs à réservoir d'eau.

Plantation

Disposez au fond du pot une couche de gravier ou de billes d'argile expansée pour assurer un bon drainage, essentiel pour ne pas risquer le pourrissement des racines.

Vous planterez le rosier dans un mélange à part égales de terreau, de compost et de terre de jardin.

Achetez un bon terreau

Méfiez-vous surtout des "mauvais" terreaux de plantation souvent vendus en grande distribution : ils ont tendance à se dessécher trop rapidement; un inconvénient majeur pour une culture en pot.

Entretien

Arrosage

Pour la plupart des plantes en pot, le conseil est le même : veiller à arroser régulièrement (sensiblement 2 fois par semaine en été), mais laisser sécher la terre entre 2 arrosages.
Ne surtout pas tomber dans le piège des petits arrosages quotidiens, qui maintiennent la motte humide et ne valent rien.

Rosier en potMaladies

Force est de constater que les rosiers cultivés en pot sont plus sensibles que les autres aux infections. Veillez particulièrement à l'oïdium, et surveillez l'apparition d'autres maladies des roses.

>> Lire : Des rosiers jamais malades

Engrais, rempotage

Pour l'engrais, le plus simple est d'enfouir en surface quelques granulés d'engrais à libération lente : c'est commode et cela évite la corvée des apports rapprochés d'engrais liquide.

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Sauf si la plante prend des proportions énormes, il n'est pas besoin d'envisager un rempotage avant longtemps. Contentez-vous de renouveler une fois par an la couche supérieure de la terre contenue dans le pot : on appelle cela le surfaçage.

>> Lire aussi :

Crédit photos : Kalle Schärlund / nociveglia

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Des roses miniatures au balcon

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les rosiers.

542 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Zoupi
13/01/2011, à Montrouge

Répondre

J'ai abandonné la culture de rosiers sur mon balcon après pas mal de tentatives dont certaines ont duré 3 ans. Ces rosiers sont trop sensibles à l'oïdium qu'il est pratiquement impossible de combattre avec les traitements proposés en jardinerie, trop "soft" par mesure de sécurité.

Lambada
01/09/2008, à Nantes

Répondre

Que faire avec un arrosage automatique qui distille ses gouttelettes un petit peu chaque nuit ?