Plantation et culture des minimottes

Le 1er mars 2001 par Xavier Gerbeaud

Réservée aux horticulteurs professionnels il y a encore quelques années, la culture en minimottes est aujourd'hui accessible au grand public. Etape intermédiaire entre le semis et les "godets" achetés en pépinières, ces très jeunes plants sont faciles à cultiver et économiques. Découvrez-les !

Principe des minimottes

Les semis, vous connaissez : ce sont des graines que vous achetez en sachet, que vous semez et entourez de beaucoup de soin (plantation minutieuse, chaleur, éclairage...) avant qu'elles ne lèvent, que vous éclaircissez ensuite, avant de mettre en pleine terre.

Les godets, ce sont des plantes déjà "venues", très généralement fleuries, vendues dans un cube en plastique de 7x7cm, et que vous pouvez mettre en terre directement (balconnière ou massif).

Entre les 2, il existe un troisième conditionnement, dans lequel les plantes à un stade intermédiaire de pousse sont réunies en "mini-mottes", sur des plateaux de moins de 10 à plus de 30 (très) jeunes plants.

JardimotteAgrandir l'image

Intérêt ?

C'est plus facile à réussir que des semis : pas de souci avec la germination, étape délicate qui est ici dépassée.

De plus, si vous avez dépassé la "date limite" pour réaliser certains semis (quand on y pense, c'est souvent trop tard!), il est souvent encore temps de planter des minimottes.

Intérêt supplémentaire par rapport au godet (souvent acheté lorsque la saison est avancée, et en tous cas lorsque la plante est déjà en fleurs) : les plants en minimottes vont s'enraciner avant de fleurir, évitant ainsi de s'épuiser dans une floraison forcée et trop précoce.

Rempotage de minimottesAgrandir l'image

En outre, comme la durée de pousse, la taille (transport...) et l'énergie déployée pour les produire est plus faible, leur coût (rapporté au nombre de plants vendus...) est intéressant.

Enfin, c'est intéressant de surveiller ses jeunes plants, et de les voir grandir puis produire des fleurs ! Et ceci, sans l'installation nécessaire pour des semis, jugée parfois un peu contraignante par les citadins.

Mise en oeuvre

Les plants sont conditionnés en petits plateaux. Une fois extraites des barquettes, les minimottes peuvent être plantées directement en jardinière ou en balconnière. Pour les plantations en pleine terre, il est nécessaire de les faire forcir quelques semaines en godets ou dans une caissette.

La plantation doit s'effectuer dans un terreau plutôt fin et de bonne qualité.

Minimottes dans une BalconellaAgrandir l'image

Par la suite, apportez régulièrement de l'engrais, et comptez un mois à un mois et demi avant floraison.

Il arrive que les minimottes soient déjà porteuses d'une fleur ou d'un bouton floral. N'hésitez pas : il faut les supprimer. Cela permettra à la plante de s'enraciner sans s'épuiser : un gage de longévité et de floraison future.

Qu'en penser ?

Pour l'avoir expérimentée, cette technique s'avère pleine d'intérêt. Le choix de variétés proposées à la vente s'élargit chaque année, le conditionnement est pratique, la reprise bien assurée.
Seul bémol : il faut en avoir besoin ! En effet, les quantités livrées sur une seule barquette sont importantes (de 6 pour les plus gros plants à... 35!). A réserver, donc, aux massifs de masse ou aux amateurs de jardinières en série !

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Plantation et culture des minimottes

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les jeunes-plants.

4 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Halage33
25/03/2010, à St magne de castillon

Répondre

Ou peut-on se procurer ces minimottes? merci d\'avance

Ceci peut aussi vous intéresser