Géraniums vivaces

Le 4 octobre 2014

Ne confondons plus Geranium et Pelargonium ! Les VRAIS géraniums, contrairement aux pélargoniums de balcons, sont des plantes vivaces, résistant souvent à -20°C : leur partie aérienne disparaît en hiver, pour réapparaître au printemps suivant. Solides, rustiques, généreux et très faciles à vivre, ils méritent de retrouver leur véritable identité !

Les géraniums vivaces : la vie en blanc, rose, rouge et bleu

Le langage courant désigne généralement sous le nom de « géraniums » des plantes qui appartiennent en réalité au genre Pelargonium (les géraniums de nos balcons). Les deux plantes appartiennent à la famille des Géraniacées, mais c’est leur seul point commun !

Les géraniums vivaces (les "vrais" géraniums) sont une famille pleine de vitalité. Robustes, faciles à vivre et très durables, ils forment très vite de jolies touffes de fleurs, un peu floues, qui sauront prendre leur place dans des situations fort différentes, au jardin comme au balcon.

Géranium vivace
Géranium vivaceAgrandir l'image

Les fleurs apparaissent de mai à septembre, durant plus ou moins longtemps selon les espèces. Elles sont blanches, roses, pourpres ou bleues, en coupe, plates ou étoilées et leurs pétales souvent veinés d’une teinte contrastée.

Les feuilles sont très décoratives et variées : des contours arrondis ou à cinq pointes, palmées et découpées, avec des divisions lobées et dentées. Elles sont souvent aromatiques, et prennent de belles colorations automnales. Certaines espèces sont même persistantes : Geranium cinereum, Geranium macrorrhizum, Geranium x oxonianum, Geranium pyrenaicum, Geranium x riversleaianum et Geranium traversii entre autres.

Des géraniums vivaces pour toutes les situations

géranium au pied d'un rosier grimpant

Il existe plus de 300 espèces de géranium vivaces, sans parler des plus de 1000 variétés ! Les géraniums vivaces compacts, de 15 cm de hauteur maximum, sont parfaits pour la rocaille et les bordures dans les petits jardins. Les formes rampantes, étalées ou tapissantes, se plantent comme couvre-sol en sous-bois ou dans un jardin sauvage. Les espèces et hybrides plantées en grandes touffes se prêtent à la décoration des plates-bandes.

Notre utilisation coup de cœur : magnifiques en bordure des grandes allées semi-ombragées et aussi pour habiller un talus ou le pied des arbustes dans les massifs importants. La plupart des espèces font d’excellentes plantes d’ombre

Talus végétalisé (géranium, persicaire, stachys, thym)
Talus végétalisé (géranium, persicaire, stachys, thym)Agrandir l'image

Géraniums pour balcon citadin au look un peu sauvage

La plupart des géraniums vivaces compacts sont parfaits en jardinière. Ils ont le bon goût de donner aux balcons des villes un charmant petit air de vie des champs. Pour les espèces tapissantes, prévoyez un bac de 30 cm de profondeur minimum. En raison de leur développement rapide et important évitez de les planter avec d’autres plantes fleuries. Utilisez-les plutôt pour habiller le pied de vos arbustes.

Geranium maculatum
Geranium maculatumAgrandir l'image

Avec quelles plantes associer des géraniums rustiques ?

Plantez en même temps que les géraniums vivaces des bulbeuses rustiques (notamment des narcisses et des ails d'ornement) qui composeront un décor sauvage et fleuri de toute beauté au printemps.

Vous pouvez aussi associer les géraniums vivaces les plus adaptés aux sols secs, à des graminées et des lavandes, pour créer un massif souple, original, florifère. Ils feront aussi merveille avec des roses anciennes, roses ou blanches, nepetas et ancolies.

En sous-bois, associez-les à des fougères, hostas et des anémones du Japon. Ce sont également d’excellents compagnons pour les arbustes de terre de bruyère (rhododendron, piéris, etc.)

Geranium macrorrhizum
Geranium macrorrhizumAgrandir l'image

Les géraniums gèlent-ils ?

Pas de problème avec la quasi totalité des espèces (à ne pas confondre bien sûr avec les Pelargonium). Ils résistent presque tous à –20°C. Il existe toutefois des géraniums originaires de régions au climat doux. Le plus bel exemple est le Geranium maderense, très curieux car il semble monté sur échasses. Il réussit bien en France dans les régions littorales (lire : Jardiner en bord de mer).

Réussir la culture des géraniums vivaces

Ils aiment

Une ambiance douce aux températures tempérées, en évitant les expositions caniculaires. Une certaine moiteur dans l’air et une lumière tamisée.

Ils craignent

Les sols trop lourds, humides en permanence.

Plantation

Au printemps ou en automne. Tremper les godets pour bien humidifier la motte.

Geranium maderense
Geranium maderenseAgrandir l'image

Sol

Les géraniums vivaces apprécient les terres assez compactes, riches, bien fumées (faites un apport de compost ou d’Or Brun® au moment de la plantation). Il faut éviter que le sol se dessèche en été. Les espèces à grand développement et leurs hybrides apprécient tout sol fertile, jamais détrempé. Installez les petits géraniums vivaces dans un sol humifère, très drainant. En bac, plantez-les dans un mélange de terreau et de terre de jardin légère, additionné de sable grossier.

Exposition

La mi-ombre est idéale. Peu de géraniums apprécient le soleil brûlant en été. En revanche, nombre d’espèces réussissent à l’ombre dense.

Géraniums vivaces
Géraniums vivacesAgrandir l'image

Climat

Les géraniums vivaces se plaisent partout en France.

Distance de plantation

Disposez de 4 à 9 plants par mètre carré selon l’expansion potentielle des différentes espèces, avec une moyenne de 6/m2 pour une grande majorité. 4 pieds/m2 suffisent pour les Geranium pratense, Geranium psilostemon, Geranium robustum. Comptez 9 plants/m2 pour les Geranium cinereum, et Geranium dalmaticum.

Soins

Les géraniums ne demandent pratiquement pas d’entretien. Otez simplement les fleurs fanées, au fur et à mesure. A défaut, supprimez au moins les fructifications pour éviter un envahissement. En effet, certaines espèces peuvent devenir envahissantes. A la fin de l’automne, rabattez au ras du sol les plantes à feuillage caduc, lorsque le feuillage flétrit. Pour les sujets en bac, arrosez une ou deux fois par semaine durant la végétation, et apportez un engrais liquide « géraniums » deux fois par mois. Donnez un peu d’eau en hiver s’il fait sec.

Geranium sanguineum
Geranium sanguineumAgrandir l'image

Ennemis et maladies

Les géraniums vivaces sont des plantes solides qui sont très rarement malades. Dans les régions fraîches et très humides, surveillez l’apparition de l’oïdium. Protégez les jeunes plantes des petites limaces noires (loches) au départ de la végétation et au début de l’automne.

Multiplication

Les géraniums vivaces se propagent très facilement par division de touffe au printemps. Les espèces types sont semées en terrine, en pleine terre dès la maturité des graines, ou au printemps. Il est possible de réaliser des boutures avec des fragments de tiges prélevées à la base de la touffe. Plantez-les en mars ou avril dans une mini-serre chauffée à 20 °C.

>> Lire aussi : Géraniums vivaces : les meilleures espèces et variétés

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Géraniums vivaces

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les vivaces.

172 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Langer
12/12/2010, à Cortaillod (suisse)

Répondre

J'ai une dixaine de géraniums vivaces dans mon jardin. certains sont partiellement remontants. comment faut-il les tailler après le 1ère floraison?

Olga
05/07/2010, à Vise belgique

Répondre

Je viens d acheter des graines de geranium sylvaticum. quand puis je semer ? en pot ? en pleine terre ? il faut très chaud et la terre est sèche merci

Bowieode
29/12/2009, à Dompierre sur besbre

Répondre

Je voudrai savoir quoi faire de mes pelargonium qui sont sur mon balcon. certains ont recus de la neige

Ceci peut aussi vous intéresser