Taille des arbres fruitiers: les bases

Le 1er décembre 1999 par Xavier Gerbeaud

La taille des arbres fruitiers présente des caractéristiques propres à chaque espèce, à chaque climat. On peut néanmoins dégager quelques règles essentielles. C'est l'objet de cette fiche, qui présente les bases de la taille d'hiver des arbres à pépins.

Période de taille des arbres fruitiers

taille à la cisaille

Taille d'un arbre fruitier

Pépins ou noyaux?

En hiver, les opérations de taille ne concernent que les arbres à pépins (pommier, poirier). Les arbres à noyaux (prunier, cerisier) sont taillés et élagués en août ou septembre, mais pas plus tard: la cicatrisation se ferait mal.

Conseils pratiques

Vos outils de taille (sécateur, cisaille, scie égoïne...) doivent être tranchants et bien propres. Au besoin, nettoyez les lames à l'alcool: le risque de transmission de maladies d'arbres en arbres est réel.

Munissez-vous de goudron de Norvège ou de mastic cicatrisant, que vous appliquerez sur les plaies les plus importantes.

Jeunes arbres : taille de formation

Vous venez de planter un arbre fruitier; il faut donc conduire une taille dite de formation.

Celle-ci dépend bien évidemment de la forme que vous souhaitez donner à votre arbre (est-ce une forme de plein vent? doit-il être palissé contre un mur ? etc.).

taille d'un scionDe façon générale, vous devez tendre à équilibrer la charpente du jeune sujet. Pour cela, supprimez les branches faisant double emploi (souvent elles se croisent) et forcez le développement des branches manquantes en rabattant une existante au niveau d'un bourgeon "regardant" dans la bonne direction.

Arbres établis : taille de fructification

Nettoyage

Premier travail, faites un peu de ménage! Supprimez les branches mortes, celles qui s'entrecroisent (en conservant la plus vigoureuse) et les bois abîmés. Profitez-en pour enlever également tous les fruits momifiés qui auraient pu rester sur la ramure.

Eclaircissage

Le but de cette étape est d'apporter de la lumière au centre de l'arbre, pour garantir une mise à fruit homogène. Pour cela, supprimez les branches pointant vers l'intérieur (opération à ne pas confondre avec celle ui consiste à éclaircir les fruits : lire l'éclaircissage des arbres fruitiers).

Tour de l'arbre

Réduisez la longueur des branches principales en supprimant leur extrémité (c'est ce que l'on appelle "rabattre"). Ceci a pour but de répartir la sève dans les branches latérales, dont le développement sera ainsi stimulé.

tailler l'extrémité des branches refoule la sèveMais il faut également rabattre ces dernières, de façon à ce que la mise à fruit s'opère assez près de la branche principale et non au bout de longues branches ne portant que des feuilles!

Taillez systématiquement au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur (pour optimiser le placement de la future branche) .

>> Lire aussi : Taille de fructification

Tailler n'est pas si difficile : lancez-vous!

Beaucoup de gens hésitent à tailler, car de nombreux ouvrages de jardinage présente cela comme une opération fort complexe. C'est vrai, si vous voulez maîtriser toutes les subtilités.

Mais on peut arriver à des résultats intéressants sans être expert. Il n'y a qu'en forgeant qu'on devient forgeron: au début vous hésiterez à chaque branche, et au fil des années, vous "sentirez" beaucoup mieux les choses.

Enfin, mieux vaut une mauvaise taille que pas de taille du tout: au bout de quelques années, l'arbre finirait par ne plus donner que des récoltes faibles et de mauvaise qualité.

>> A lire aussi : Les différentes formes des fruitiers

Commentez cet article 16

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Taille des arbres fruitiers: les bases

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la taille des fruitiers.

29 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Marcelle
21/10/2011, à 91130

Répondre

Je serai très intéressée d'apprendre, quand, et comment tailler mon bonzaï-figuier, qui nous donne de beaux et bons fruits, je ne voudrais surtout pas faire de catastrophe. si vous avez une réponse merci

Ac
27/08/2010, à Bretteville sur laize

Répondre

J'aimerais bien lire la réponse qu'un spécialiste fera à pm concernant la période de gel , la période d'humidité etc .....:)

Pm
06/02/2010, à 77150

Répondre

Je cherche,... je cherche... je n'arrive pas à trouver d'explicitation quant aux conditions climatiques à respecter pour la taille de mes fruitiers. je remarque dans votre fiche que les noyeaux se taillent à l'automne... les miens doivent être gentils, car ils ont toujours été taillés en hiver..., conformément à ce que j'avais lu. mais le sujet sur lequel je butte c'est: période de gel. que faut il comprendre ? de mi octobre à fin mars (voire plus tard; j'ai déjà vu des averses de neige en mai en région parisienne !) ? ou bien tous les jours où la météo prévoit un refroidissement (généralement nocturne) ? jusqu'à combien ? -2, -5, 0 ? par ailleurs, on ne doit pas tailler en période humide. cela signifie t il sous la pluie ? sous la bruine ? dans le brouillard ? tant que le (éventuel) lichen des branches n'est pas sec ? merci pour tout. mes arbres vous en seront reconnaissants !

Cherry
01/01/2010, à Vergigny

Répondre

J\'ai deux pruniers (reine-claude verte et jaune) qui pendant des années n\'ont donné aucun fruit. il y a 2 ans, les récoltes ont été relativement abondantes. aujourd\'hui les troncs et branches sont énormes et quelques minces branchettes au bout donneront peut-être quelques fruits. un horticulteur me dit que c\'est parce que ces arbres sont trop robustes et qu\'il faut couper quelques racines. qu\'en pensez-vous? bonne année à tous sur ce merveilleux site!

Terjac
15/08/2009, à Compiegne

Répondre

Peut-on étêter un prunier de 8 ans (il monte en hauteur) et quel en est le risque?

Voir tous les commentaires (16)

Ceci peut aussi vous intéresser