Eleagnus : un arbuste à redécouvrir

Le 6 mai 2017

Vous croyez déjà bien connaître les éléagnus ? En êtes-vous bien sûr ? Caducs ou persistants, dorés ou argentés, ces végétaux si faciles à vivre offrent au jardinier une telle variété d'usages, qu'ils vont encore sûrement parvenir à vous étonner !

Les éléagnus, lumière d'or ou d'argent

Que leur feuillage soit argenté ou panaché, les éléagnus apportent toujours une précieuse touche de lumière au jardin. Les variétés à feuillage panaché (Elaeagnus 'Gilt Edge', 'Limelight', 'Dicksonii', Eleagnus pungens 'Maculata', Eleagnus pungens 'Variegata') seront parfaites pour réveiller les zones un peu sombres de votre jardin ou les massifs un peu ternes, d'autant qu'elles conservent leur feuillage en hiver. Les espèces et variétés à feuillage argenté ('The Hague', 'Silver Lining', Elaeagnus angustifolia ou olivier de Bohême, Elaeagnus multiflora) capteront les rayons du soleil, en scintillant joliment. Certaines espèces d'eleagnus sont caduques, d'autres persistantes.

Eleagnus - Feuillage
Eleagnus - FeuillageAgrandir l'image

Des arbustes ultra résistants

Les éléagnus résistent à (presque) tout : la sécheresse, la pollution, le vent, les sols salés et les tailles répétées. Très peu sensibles aux maladies, ils résistent assez bien au froid (bien mieux que les fusains panachés par exemple), surtout dans les sols bien drainés. Qu’ils soient caducs ou persistants, les Elaeagnus sont vraiment des végétaux sans problème.

Eleagnus à feuillage panaché
Eleagnus à feuillage panachéAgrandir l'image

En haie ?

Taillez-les à volonté ! Haies brise-vent (Elaeagnus angustifolia), haies de clôture (Elaeagnus x ebbingei), haies défensives (Elaeagnus pungens), haies de bord de mer avec Escallonia, Griselinia, Olearia et Tamari.

Réussir la culture des éléagnus

Ils aiment

Etre stimulé de temps en temps par une taille qui lui procure un surcroît de vigueur et permet le développement d’un grand nombre de nouvelles pousses, toujours plus joliment colorées.

Ils craignent

Les sols très lourds et calcaires, l’humidité stagnante, surtout en hiver.

Elaeagnus angustifolia - Fleurs
Elaeagnus angustifolia - FleursAgrandir l'image

Plantation

Plantez toute l’année les sujets en conteneur. Pour favoriser la ramification les premières années suivant la mise en place, rabattez aussitôt les pousses, d’un tiers de leur longueur.

Sol

Ordinaire, fertile, profond, sableux, bien drainé. Les Elaeagnus (surtout les espèces caduques) se comportent bien dans les sols secs et pauvres, même caillouteux et arides pour Elaeagnus angustifolia. Mais attention, ces arbustes se chlorosent vite sur les sols fortement calcaires.

Exposition

Plantez les éléagnus caducs en plein soleil, et les éléagnus persistants à mi-ombre, surtout les formes panachées.

Les éléagnus à feuillage vert peuvent supporter une ombre assez dense, mais ils perdent alors de leur compacité. Les vents forts et les embruns sont bien acceptés.

Climat

Pour Elaeagnus angustifolia, le bord de mer, même très exposé, est idéal. Pour les espèces à feuillage persistant, n’importe quelle condition convient.

Distance de plantation

De 2 à 3 m pour Elaeagnus angustifolia, de 1 à 1,50 m pour les espèces persistantes dans les massifs, valeur réduite à 80 cm pour les plantations en haie.

Elaeagnus dans un massif
Elaeagnus dans un massifAgrandir l'image

Tailler l'éléagnus

Des interventions systématiques ne sont pas nécessaires. Supprimez les pousses en surnombre ou mal placées au départ de la végétation chez les éléagnus caducs. Maintenez une silhouette harmonieuse tout le long de l’année chez les espèces persistantes. Procédez à une taille plus sévère si nécessaire en février-mars. Supprimez les pousses vertes apparaissant sur les espèces à feuillage panaché.

Les éléagnus se caractérisent par un excellent comportement face à la taille, avec une repousse rapide et vigoureuse sur le vieux bois. Ceci explique leur utilisation fréquente en haie. Une taille régulière encourage la formation d’un buisson touffu.

Elaeagnus x ebbingei peut parfaitement être taillé en forme de boule.

Soins

Les éléagnus sont parmi les plantes les plus résistantes et ne nécessitent aucun soin particulier.
Evitez d'utiliser les feuilles tombées dans votre compost car elles ont du mal à se décomposer.
Evitez aussi de creuser trop profond autour du tronc pour ne pas endommager les racines.

Erica arborea 'Albert's Gold', en été
Erica arborea 'Albert's Gold', en étéAgrandir l'image

Multiplication de l'éléagnus

Semis des graines mûres sous châssis froid au printemps après une période de stratification de trois mois dans du sable humide au frais (4 °C). Bouturage herbacé en mai-juin, ou semi-aoûté en juillet-août pour les espèces caduques. Boutures semi-ligneuses des Elaeagnus persistants de juillet à septembre. Elaeagnus angustifolia peut aussi être propagé par boutures de racines. Toutes les boutures s’effectuent sous abri avec hormone de bouturage. Il est aussi possible de procéder à la séparation des drageons.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 7

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Eleagnus : un arbuste à redécouvrir

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbustes.

253 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Chiffon30
13/11/2016, à Bernis

Répondre

Bonjour ,cela fait 30 ans que j'ai des éléagnus1 en haie libre plus une haie le tout est superbe, toujours en bonne santé.je me demande pourquoi vous voulez mettre de la b bordelaise dessus ?Il y a un problème ?

Nicolai
26/09/2015, à

Répondre

Dire aussi (et surtout) que cet arbuste a des fleurs très parfumées, rappelant l'odeur du lys.

Talet
26/09/2011, à St nicolas de la grave 82

Répondre

Auriez-vous l'amabilité de m'indiquer si les éléagnus à feuilles persistantes présentent une toxicité pour les animaux et en particulier pour les cheveaux Merci

Ass.renseignements généreux
11/06/2010, à Nîmes

Répondre

Les fruits sont comestibles, parait-il: pouvez-vous confirmer ? merci !

Chrispno
12/02/2010, à Nimes

Répondre

Bonjour, est-ce que quelqu'un sait si on peut traiter les éléagnus à feuilles persistantes à la bouillie bordelaise, et ceci sans les brûler? Merci

Voir tous les commentaires (7)