Cloque du pêcher

Le 3 février 2016 par Xavier Gerbeaud

La cloque du pêcher est une maladie provoquée par un champignon, qui peut causer d'importants dommages aux pêchers et nectariniers. Assez répandue, elle doit son nom aux boursoufflures que montrent les feuilles infectées. Que faire ?

Symptômes

La cloque du pêcher s'attaque aux feuilles, aux jeunes pousses et parfois aux fruits du pêcher et du nectarinier, qu'elle altère en surface. Les feuilles atteintes changent de couleur, et deviennent généralement rouge ou vert pâle. Surtout, elles prennent un aspect tordu et enroulé, puis s'épaississent et se boursoufflent, lorsque l'infection progresse.

Feuilles atteintes par la cloque du pêcher
Feuilles atteintes par la cloque du pêcherAgrandir l'image

L'évolution naturelle de la maladie est un brunissement des feuilles, qui se flétrissent et tombent de l'arbre à la fin juin ou début juillet. Après cette chute, les bourgeons dormants produisent généralement de nouvelles feuilles.

Des écoulements de gomme surviennent fréquemment.

Dommages causés par la cloque

Souvent, dépérissement des rameaux terminaux, mise à fruits problématique l'année de l'infection, et réduite ou nulle l'année suivante, fragilité accrue de l'arbre.

En outre, cette perte répétée des feuilles au printemps peut conduire à la mort de l'arbre après quelques années.

Cause

Ce sont les spores du champignon (Taphrina deformans), produites sur les feuilles infectées, qui subsistent toute une saison sous les écailles des bourgeons, et s'y infiltrent au printemps suivant lors de leur ouverture. L'infection se produit donc lorsque les bourgeons foliaires, sortant de leur dormance, commencent à gonfler puis à s'ouvrir.

Un temps froid et humide pendant le développement des feuilles s'avère favorable à la prolifération.

Que faire contre la cloque du pêcher ?

On ne le dira jamais assez, seuls les traitements préventifs sont efficaces. Les traitements effectués à la fin du printemps, après l'ouverture des bourgeons, ou pendant l'été, sont inefficaces.

Pulvérisation de bouillie bordelaise
Pulvérisation de bouillie bordelaiseAgrandir l'image

Deux périodes à mémoriser :

  • la fin de l'automne, une fois que toutes les feuilles sont tombées,
  • le début du printemps, avant l'ouverture des bourgeons.

A ces deux époques de l'année, traitez l'arbre au cuivre par une pulvérisation soigneuse de bouillie bordelaise.

Attention! Des conditions atmosphériques défavorables (pluie...) lors de la pulvérisation ou immédiatement après en limitent beaucoup l'efficacité. Surveillez les quantités : le cuivre est loin d'être neutre pour l'environnement !

>> Lire aussi : Arbres : traitement d'hiver

Entretien

Un entretien régulier de l'abre, consistant notamment à supprimer les fruits momifiés, à ramasser au sol les feuilles malades et à faire chaque année un bon apport de compost au pied, permet bien souvent de limiter les dégâts.

Fruits momifiés
Fruits momifiésAgrandir l'image

Soyez également très circonspect lors des coupes et autres tailles : chaque plaie ouverte fragilise votre arbre vis à vis des parasites et maladies.

Enfin, une solution biologique consisterait à planter de l'ail ou semer des capucines au pied des pêchers. A essayer, ça ne coûte rien, et au moins cela habillera la base du tronc!

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 68

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Cloque du pêcher

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les maladies.

538 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Luciole de toulon
26/12/2015, à Toulon (var)

Répondre

Bonjour, n'hésitez pas à planter des gousses d'ail, il y a longtemps que j'utilise ce moyen contre la cloque...mais il faut recommencer chaque année... bonne journée !

Neige
13/05/2015, à Orleans

Répondre

Du zing + cuivre dans le sol+ coquilles œufs suspebdues + cendres au pied & voila!

Claudius
08/05/2015, à Dampmart

Répondre

Cette recette je l'ai lue sur le bon jardinier de 1885 un ami chimiste ma dit que cela provenait de l'odeur de souffre émises par l'intérieur de la coquille j'emploie des filets qui emballent les oignons ou l'ail que j'accroche au branche

Arkham
03/05/2015, à Mudaison

Répondre

J'ai suivi ce conseil et Çamarchée très bien, j'ai même ou comparer avec mes voisins dont les péchers sont complètement attaqués par la cloque. le mien est légèrement attaqué seulement. je suggère que comme les champignons sont transportés par les petits animaux et insectes, ces derniers s'arrêtent au niveau des coquilles d'oeufs et s'en nourrissent.

Gypsy 33
19/04/2015, à Libourne

Répondre

J'ai mis comme tous le monde des coquilles d'œuf sur mon brugnonier et il a une cloque magistrale . que dois je faire........?

Voir tous les commentaires (68)