Le carpocapse, ennemi des pommiers et poiriers

Le 3 novembre 2014 par Xavier Gerbeaud

Les heureux possesseurs d'arbres à pépins dans un coin de leur jardin se plaignent souvent de n'avoir que des récoltes véreuses... Accusez le carpocapse! Ce "ver de la pomme" doit être combattu en mai-juin, lorsqu'il pond, en suivant ces quelques conseils...

Un papillon parasite

Carpocapse - PommeLe carpocapse (Laspeyresia pomonella ou Cydia pomonella) est un papillon dont la larve se nourrit de la chair des fruits. Les adultes sortent de leur cocon à la fin du mois d'avril, et pondent alors sur les poiriers et pommiers environnant, répandant comme une traînée de poudre des colonies de larves affamées. Laissées sur les feuilles et les fruits, elle pénètrent rapidement dans le fruit, généralement par le sommet, à proximité du pédoncule. Il est alors trop tard, le mal est fait...

Intervenir durant la ponte

C'est donc avant qu'il faut intervenir.

Une première mesure préventive toute simple consiste à ceinturer les troncs des pommiers avec des bandes de carton ondulé d'une vingtaine de cm de hauteur placées vers le bas du tronc. Les larves viendront s'y abriter, il conviendra de surveiller ce piège et de le brûler le cas échéant.

Autre moyen d'action, tout aussi "bio", le piège à phéromones. Il s'agit d'un morceau de carton gluant, sur lequel est accrochée une capsule de phéromones. Ces hormones sexuelles attirent les mâles en période de reproduction, qui viennent alors se coller sur le carton. Le calcul est simple : moins de mâles, moins de larves, moins de dégâts...
Surtout, l'apparition des premières victimes sera pour vous le signal clair de début du traitement...
Attention, ces pièges sont sélectifs, donc veillez à acheter celui qui correspond aux insectes des pommiers et aux poiriers.

Insecticide : la carte naturelle

Papillon de carpocapsePuisqu'il faut bien se résoudre à traiter pour éradiquer la totalité des parasites, utilisez de préférence un insecticide naturel d'origine végétale, à base de roténone ou de pyrèthrine. La nature vous remercie de privilégier ces produits plutôt que la bifenthrine...

A noter que d'autres parasites sont efficacement supprimés par ce traitement : tordeuses, chenilles, altises, doryphores...

Attention! La roténone faisait encore partie il y a peu des produits d'origine naturelle recommandés en jardinage biologique. Or, il est toxique pour l'homme et nuisible à l'environnement, notamment le milieu aquatique. Son emploi est donc désormais interdit en jardinage amateur.

En pulvérisation, restent envisageables des macérations (purins) d'absinthe et de rhubarbe, chaque semaine pendant environ 1 mois et 1/2 avant l'apparition du papillon.

Comment traiter ?

Une pulvérisation efficace doit se faire sur les fruits, bien sûr, mais également sur le feuillage, en brume fine.
Vaporisez de bas en haut, afin d'atteindre les 2 faces des feuilles.

Quand ?

Larve de carpocapseDans le Midi et le Sud-Ouest, ce traitement débutera vers la fin avril / début mai. Compter une dizaine à une quinzaine de jours plus tard pour les autres régions.

Attention, pour être efficace, la pulvérisation devra être renouvelée sous quinzaine, puis un mois plus tard.

Trop tard?

Si cet été vos pommes et vos poires tombent avant terme, avec néanmoins un aspect de maturité juste gâché par quelques taches brunâtres et des déjections, c'est que le carpocaspe a sévi. L'an prochain, tâchez de mettre en application ces conseils préventifs...

Crédit photos : Olaf Leillinger / Joachim K. Löckener

Commentez cet article 8

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le carpocapse, ennemi des pommiers et poiriers

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

356 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Lionel et jocelyne
20/11/2014, à Saint pantaleon de larche

Répondre

Vu dans un guide de jardinage, mettre des abris (pots remplis de fibre de bois suspendus) pour perce-oreilles (prédateur du carpocapse)

Chrisel
23/08/2011, à Saint valery

Répondre

Depuis l'an dernier mon pommier est envahi de carpocapses, j'ai procédé comme vous le conseillez, deux pièges à phéromones en avril et juillet(4 ou 5 papillons à chaque fois) mais les pommes sont toujours attaquées alors que la production était considérable cette année. que faire pour s'en débarrasser ? merci de vos conseils.

Ricounet
12/03/2010, à Everberg (belgique)

Répondre

Moi je suis un fana de purin d'ortie. j'ai essayé avec succès sur les trips, à mon sens cela devrait réussir également sur le carpocapse. j'essaye d'autre part l'extrait de pépins de pamplemousse sur mes poiriers contre la rouille grillagée. 10 gouttes par dix litres en pulvérisation. ce produite trouvable en boutique bio est utilisé comme fongicide dans les cliniques. alors pourquoi pas dans le jardin. je signalerai le résultat en fin d'été.

Garape
08/10/2009, à Crespin

Répondre

Ou peut on se procurer des capsules de pheromone pour constituer le piege

Mausele34
26/08/2009, à Dio et valquieres

Répondre

Comment fabriquer la pulvérisation absinthe, rhubarbe ? quelle durée de macération ? j'envisage de planter un pied d'absinthe au pied de chaque arbre fruitier pour faire fuire les fourmis !

Voir tous les commentaires (8)

Ceci peut aussi vous intéresser