Fleurir le potager

Le 17 juin 2014 par Stéphane

La vocation première d’un jardin potager, c’est bien sûr de produire des légumes mais si vous y semez ou plantez quelques fleurs, vous en ferez un lieu très agréable. Certaines fleurs ont en plus une action bienfaisante sur les plantes potagères. Découvrez comment les marier.

Laisser la part belle aux légumes

Potager fleuriSi vous choisissez de fleurir votre potager, il faudra trouver un juste équilibre entre la place faite aux fleurs et la culture des légumes, qui doit être la plus rationnelle possible et avoir pour objectif un rendement maximum. Il n’est donc pas question de transformer le potager en jardin de fleurs. Pour donner un ordre de grandeur, on considère que la surface occupée par les différentes espèces de fleurs ne doit pas excéder 20% de la superficie totale du potager.

>> Lire aussi : Quelle surface pour mon potager ?

.

Apporter du contraste et de la couleur

Potager de Saint-Jean de Beauregard

Potager du Domaine de St Jean de Beauregard (91)

La plupart des plantes potagères ont un feuillage qui possède des nuances de gris ou de vert (exception faite des choux d'ornement !), les fleurs, avec leurs coloris variés, permettent de rompre cette monochromie. Utilisez, de préférence aux tons pastels, des annuelles aux couleurs vives (jaune, rouge, orange) qui tranchent avec les légumes. Poireaux et zinnias ou sauge hormin et carottes forment par exemple des duos très contrastés. Des grands dahlias rouges et jaunes en compagnie de choux ou encore le mariage de la poirée et des roses d’Inde composent des scènes toniques et très colorées. Laissez-vous guider par votre envie et votre fantaisie mais évitez les mélanges de graines proposés dans le commerce, le succès est rarement au rendez-vous, car les différentes espèces qui y sont réunies ont des exigences de culture souvent assez différentes.

Des fleurs utiles pour les légumes

Tagetes et phacélie au potager

Tagetes et phacélie au potager

Des fleurs mellifères

Pour bien fructifier, les légumes ont besoin d'une bonne pollinisation, et donc de l’intervention des insectes pollinisateurs. Vous les attirerez en semant des fleurs à pollen (plantes mellifères) comme la bourrache, le souci, le tournesol, la belle de jour, la phacélie, le cosmos, la centaurée et la sauge hormin. Accompagnez-les de quelques pieds de vivaces qui attirent aussi les insectes : heleniums, rudbeckias, gaillardes, asters et achillées.

Une action répulsive sur les parasites

Pour tenir à distance les pucerons, bordez de capucines (pourquoi pas des capucines tubéreuses ?) vos carrés de haricots et de choux, ils s’y réfugieront et délaisseront vos cultures. La tanaisie les éloigne aussi mais elle présente l’inconvénient d’être un peu envahissante, choisissez plutôt la lavande. N’oubliez pas les œillets d’Inde et autres tagètes, ils repoussent eux aussi les pucerons et permettent de lutter contre les nématodes. Quant au souci, il n’est pas seulement une plante mellifère, il éloigne quantité de ravageurs : doryphores, mouches blanches, vers du chou, de l’asperge et de la tomate, et les parasites du haricot.

Tournesols au potager

Tournesols au potager

Des ombellifère pour attirer les auxiliaires

Les insectes auxiliaires qui participent à la lutte contre les parasites (chrysopes, petites guêpes, syrphes et coccinelles) apprécient beaucoup des plantes comme le fenouil officinal. Si vous le trouvez trop imposant, remplacez-le par de l’aneth ou l’Ammi visnaga, une jolie annuelle aux ombelles blanches.

De l’ombre pour les légumes

Certaines annuelles parmi les plus hautes permettent d’abriter les légumes des rayons du soleil aux heures les plus chaudes, ce qui évite que leur feuillage ne brûle ou que les fleurs ne coulent. Cosmos sulphureus jaunes et oranges, lavatères et amarantes, qui se développent au même rythme que les légumes d’été, seront plantés avec profit à proximité des melons, tomates, bettes et concombres. Le feuillage abondant du dalhia maintient quant à lui une fraîcheur bénéfique au pied des courgettes.

>> Lire aussi : Protéger les récoltes du potager

Comment les planter ?

Légumes et fleursEn bordures

La présence de fleurs ne doit pas gêner l’accès aux cultures ni rendre plus difficiles les travaux de saison. Le long des bordures qui permettent d’accéder aux planches de légumes, vous pourrez installer quantité d’espèces basses comme les Begonias semperflorens, les variétés naines de zinnias ou de reines-marguerites, les œillets d’Inde ou les capucines.

En rangs parmi les légumes ou sur les côtés

Dans un grand potager, on peut facilement intercaler les fleurs les plus hautes entre les légumes, elles combleront alors avantageusement les vides. Elles peuvent également se planter le long des allées à condition d’aménager un sentier pour accéder aux cultures qui leur font suite. Dans un petit potager où l’espace est précieux, placez-les de préférence sur les côtés ou dans le fond du jardin. Le choix est vaste : il y a bien sûr les dalhias, les centaurées, les cosmos au feuillage aérien, les tournesols, les rudbeckias, les zinnias, les tithonias aux belles fleurs oranges, les reines-marguerites et pourquoi pas des vivaces et des rosiers.

>> Lire aussi : Potager de ville

Crédit photos : greengardenvienna / X.G. / daniel-gerber / Hannes De Geest / RDPixelShop

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Fleurir le potager

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

263 questions

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser