Ecorce de pin : utilisation, intérêt et inconvénients

Le 13 février 2017 par Isabelle C.

L'écorce de pin est un matériau très utilisé dans les jardins publics et privés, pour pailler les massifs de rosiers et autres vivaces, et recouvrir la terre des potées et jardinières. Attention, toutefois, à ne pas l'utiliser n'importe comment, car ces écorces ont quelques inconvénients.

Les écorces de pin des paillis du commerce

L'écorce de pin que l'on utilise dans les jardins en tant que paillis est essentiellement issue du pin maritime (Pinus pinaster). C'est au moment de leur abattage que les pins en exploitation forestière sont écorcés. L'écorce, considérée comme un déchet de production, est recyclée sous forme de paillis : morceaux d'écorces lavés et calibrés, puis conditionnés en sac de 5 à 100 L (pour les particuliers). Ces sacs sont disponibles dans la plupart des jardineries.

Sacs d'écorce de pin
Sacs d'écorce de pinAgrandir l'image

Les calibres proposés sont 5/10 mm ou 5/15 mm, 10/25 mm, 25/40 ou 20/40 mm et 40/60 mm. De la destination des écorces de pin dépend le choix du calibre.

Ecorce de pin : calibre 10-25 et 20-40
Ecorce de pin : calibre 10-25 et 20-40Agrandir l'image

Les caractéristiques de l'écorce de pin

L'écorce de pin est un matériau organique plutôt lourd (comparé aux autres paillis organiques : chanvre, lin, paille, tonte...) qui se décompose très lentement, surtout le pin maritime (durée de vie des paillis de gros calibre estimée entre 6 et 7 ans ; 5 ans pour les tailles moyennes).

La structure feuilletée de l'écorce lui confère une capacité d’absorption de l'eau très importante (80 % de son poids).

On dit l'écorce de pin acide. En réalité, son acidité ne perdure pas dans le temps : son pH peut varier de 4 à 8 en fonction du degré de compostage.

Enfin, l'écorce du pin maritime arbore une belle couleur brun-rouge.

La certification de qualité NF 142

Elle garantie des écorces de pin calibrées, nettoyées, et sans liber (écorce interne, fibreuse et qui se dégrade plus vite que l'écorce).

Logo NF sur un sac d'écorce de pin
Logo NF sur un sac d'écorce de pinAgrandir l'image

Les utilisations de l'écorce de pin

D'origine organique et fractionnée en morceaux, l'écorce de pin est un bon matériau à paillis. Et comme tous les paillis (lire : Le paillage), son utilisation permet :

  • D'éviter l'érosion et le compactage des sols, et donc de maintenir leur structure aérée et drainée ;
  • De limiter l'évaporation de l'eau et le développement des adventices ;
  • D'offrir aux plantes une bonne protection contre le froid ;
  • A long terme (car elle ne se dégrade que très lentement), de contribuer à l'amélioration du taux d'humus du sol.

Les avantages d'un paillis en écorce de pin

  • Sa capacité à garder l'eau permet de maintenir le sol frais et humide longtemps ;
  • Sa structure aérée ne bloque pas la pénétration de l'eau et favorise les échanges gazeux ;
  • Sa couleur est esthétique ; elle met bien en valeur le vert des feuillages. De plus, l'effet visuel est différent en fonction du calibre utilisé ;
  • Son poids lui confère une bonne résistance aux vents.
Paillis d'écorce de pin (avec liber)
Paillis d'écorce de pin (avec liber)Agrandir l'image

Les inconvénients des écorces de pin

  • L'utilisation des écorces de pins sur un sol acide (pH entre 4.5 et 5.5) et uniquement dans ce cas-là, accentue son acidification. Dans les cas d'un sol neutre ou calcaire, les dernières études réalisées montrent qu'il n'y a pas d'effet acidifiant notable qui serait préjudiciable aux cultures.
  • Sa décomposition lente ne lui permet pas d'être utilisé pour améliorer la qualité du sol, comme c'est le cas avec les paillis organiques que l'on utilise dans les potagers.

Où installer un paillis d'écorce de pin ?

Du fait de sa longue durée de vie, on limite généralement son utilisation à des endroits que l'on ne travaille pas régulièrement, c'est-à-dire au jardin d'ornement, au pied des vivaces, dans les jardinières et potées ou bien comme élément de décors d'un aménagement paysager.

La crainte du risque d'acidification du sol en a fait le paillis par excellence des massifs de plantes de terre de bruyère (azalées, camélias, érables du Japon, hortensias, rhododendrons…), mais au vu des dernières recherches, il peut être utilisé sans craintes sur tous les massifs et les parterres de fleurs, au pied des arbres d'ornement et des rosiers.

Idée : un compostage de quelques années des écorces de pin permet d'obtenir un matériau souple, fin et doux, idéal pour réaliser de petits sentiers moelleux et silencieux.

Paillage au pied d'un arbuste avec des écorces de pin
Paillage au pied d'un arbuste avec des écorces de pinAgrandir l'image

Comment installer un paillis d'écorce de pin ?

Pour un paillage à base d'écorce de pin sans entretien, il faut installer une épaisseur suffisante. Celle-ci se détermine en fonction du calibre choisi :

  • écorce calibre 5/10 mm : 3 cm d'épaisseur. Elle est utilisée principalement pour recouvrir la terre des jardinières, des braconnières et des conteneurs. L'écorce de pin maritime de calibre 5/10 est également utilisée par les amateurs d'orchidées, comme substrat de culture ;
  • écorce calibre 10/25 mm : 4 à 6 cm d'épaisseur. On l'utilise dans les massifs de plantes vivaces ou en sous-couche pour un paillis d'écorce de plus gros calibre (cela permet d'augmenter l'effet occultant du paillis et de réduire l'épaisseur totale du paillis). Le paillis d'écorce 10/25 est également utilisé pour les aménagements paysagers ;
  • écorce calibre 25/40 (20/40) mm : 4 à 9 cm d'épaisseur ;
  • écorce calibre 40/60 mm : 12 cm d'épaisseur. Ces deux derniers calibres conviennent pour le paillage des arbres et arbustes ; ils sont généralement installés sur un paillis de plus petit calibre.
Ecorce de pin dans un pot d'orchidée
Ecorce de pin dans un pot d'orchidéeAgrandir l'image

Conseil : pour conserver l'éclat d'un paillis d'écorce, il est conseillé d'effectuer un apport d'écorces de pin de 1 cm d’épaisseur, tous les ans.

Astuce

La mise en place de bordures permet d'éviter que le paillis ne s'éparpille (suite au passage d'animaux, par exemple).

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 8

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Ecorce de pin : utilisation, intérêt et inconvénients

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

212 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Isabelle c
11/10/2016, à

Répondre

Bonjour Dodu, un agrume assoiffé a les feuilles qui s'enroulent sur elles-mêmes. Ensuite, il peut y avoir d'autres problèmes culturaux responsables d'un mauvais état de la plante : http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_agrumes.php3

Dodu
05/10/2016, à Lyon

Répondre

Comment sait on si le sol est assez humide (écorce sous des agrumes) arbres en mauvais état depuis la pose des écorces

Bagalou
08/05/2016, à Montreuil

Répondre

Je dirais que du BRF plutôt que du paillis d'écorce serait plus bénéfique. Tu as de l'humus et plus besoin d'engrais. Et si c'est très sablonneux pourquoi pas un amendement avec de l'argile ?

Minouchka
19/10/2015, à Wavre (belgique)

Répondre

Mon terrain très sablonneux nécessite un apport d'humus et d'engrais constant. Comment puis-je le faire si je couvre tout d'un paillis d'écorces?

Isabelle c
15/10/2015, à

Répondre

Bonjour Asterlazuli78, malheureusement, les campagnols apprécient de manière générale les terres recouvertes de paillis.

Voir tous les commentaires (8)