Le double bêchage

Le 7 septembre 2016 par Isabelle C.

Pratique fastidieuse, le double bêchage fait peur et est peu utilisé. Peur du travail que cela représente, peur de perturber la vie souterraine et pourtant elle peut s'avérer être intéressante dans certains cas comme la culture sur sol argileux ou la réhabilitation d'un terrain en friche.

Vous avez dit « double bêchage » ?

BêcheLa particularité du double bêchage est le travail du sol en profondeur. Un bêchage classique se fait à la bêche, dont la hauteur de fer est de 30 cm. Un double bêchage agit sur une profondeur égale à deux fois la hauteur du fer de bêche. Pratique incongrue en ces temps où l'on ne parle que de jardinage « sans travailler le sol » !

Pourtant, l'idée n'est pas si déplacée que ça. En effet, si on y regarde de plus près, on s'aperçoit que, dans la pratique, le double bêchage améliore la structure du sous-sol, sans, pour autant, le ramener à la surface, à la différence d'un labour mécanisé. En brisant, sur 60 cm de profondeur, une couche de terre compacte et dure, la pédofaune* (vers, micro-organisme...) peut s'y développer correctement (lire : La faune du sol, pour un sol vivant et fertile). Et, si on ajoute à cela un développement favorisé des racines des plantes qui y seront installées, on obtient une activité souterraine qui entretiendra, pour les années suivantes, la structure meuble du sol initiée par le travail de la fourche bêche. Un travail pénible, mais que l'on fait qu'une seule fois au même endroit.

Quand utiliser le double bêchage ?

Double bêchageIl est entendu que le double bêchage n'est pas utile pour tous les terrains. En effet, les sols meubles et humifères n'ont pas besoin d'une intervention en profondeur. Cette technique est essentiellement utilisée lorsque la mise en place d'une couverture végétale (mulch ou engrais vert) ne suffit pas à décompacter et aérer le sol. C'est le cas des terres argileuses sur lesquelles se sont formées des couches dures et compactes ou bien des terrains en friche que l'on souhaite mettre en culture.

La mise en œuvre en 7 étapes

Le double bêchage d'un terrain est à réaliser au cours de l'automne.

En partant du principe que la parcelle à travailler est rectangulaire, démarrez le bêchage dans un angle.

  • À l'aide d'une fourche bêche, creusez une tranchée large de 60 cm environ (de la longueur de votre choix) et profonde d'un fer de bêche (soit 30 cm), puis déposez la terre extraite le long de la tranchée, à l'extérieur de la parcelle travaillée.
  • Toujours avec la fourche-bêche, ameublissez, sans retourner la terre, le fond de la tranchée, sur 30 cm de profondeur, par un mouvement de va-et-vient effectué sur le manche, lorsque les dents de l'outil sont enfoncées dans la terre.
  • Le long de la première tranchée, creusez une deuxième tranchée de la même façon qu'indiqué précédemment et déposez la terre extraite dans la tranchée nº 1.
  • Ajoutez du compost à cette terre.
  • Ameublissez le fond de la tranchée nº 2.
  • Continuez ainsi, en creusant autant de tranchées nécessaires pour que toute la parcelle soit travaillée.
  • Terminez en remplissant la dernière tranchée avec la terre extraite dans la tranchée nº 1, que vous transporterez à l'aide d'une brouette, sans oublier d'y apporter du compost.

Double bêchage : principe

En attendant l'hiver

Brouette remplie de terre durant le bêchageUne fois la parcelle travaillée, deux solutions s'offrent à vous.

  • Soit vous laissez la terre telle quelle, avec de « gros morceaux » que vous laissez s'émietter grâce à l'action du gel durant l'hiver (attention, les sols laissés nus ont tendance à être lessivés par les pluies) ;
  • soit vous l'affinez en passant le croc, puis vous semez un engrais vert (lire : Choisir un engrais vert) ou la recouvrez d'un paillis organique.

(*) Pédofaune : faune du sol

Crédit photos : adambindslev / net-efekt / guillaume-berthe / laurenipsum

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 4

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le double bêchage

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la terre, le sol.

242 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Freddylove66
22/03/2017, à Perpignan

Répondre

Et comment voulez-vous faire ce genre de travaux à la grelinette?!? Ce n'est pas une baguette magique... Une fois la terre régénérée, et la vie du sol revenue, rien ne vous empêche d'utiliser votre outil. Mais avant ça, il faut bien s'en occuper, ce n'est pas de la génération spontanée.

Cecilia48
28/04/2013, à Florac

Répondre

Le double bêchage, bien décrit ci-dessus, est une technique assez dure et fatigante, mais extrêmement satisfaisante en sol argileux et compacté. Une fois qu'on a soigneusement enlevé la première couche (qui est le plus souvent de la terre noire), on défonce en grosses mottes la couche inférieure d'argile - grise, rougeâtre ou bleuâtre - sans la sortir ni la mélanger à la couche supérieure, mais surtout il faut bien ajouter dans la "fosse" toutes les matières organiques qu'on trouve sous la main : fumier, tonte, paille, tout ce qui favorisera la faune du sol et empêchera la terre de se recolmater. Ensuite on remet par dessus la couche supérieure de terre. On aura ainsi un sandwich avec la glaise défoncée en grosses mottes par dessous, plus un gros matelas de matière organique qui la maintiendra aérée, et la bonne terre par dessus. En fait c'est une tâche satisfaisante et gratifiante.

Pinsons
07/11/2012, à Fontaine-lès-dijon

Répondre

Ce que vous appelez le double bêchage n'est que le défonçage pratiqué habituellement avant de planter la vigne. Dans ce cas on vide la tranchée en totalité jusqu'à 60 cm de profondeur. Mon père me l'avait fait faire en 1967 avant de semer le gazon ! ....à ce jour le même gazon est toujours en place ! (la fourche bêche n'avait que trois dents )

Romarin612
01/11/2012, à Chateauneuf

Répondre

J'emploie jamais le hachoir a vers de terre mais d'une grelinette par respect de la bio diversité avis aux vrais jardiniers.