Doronic

Le 21 septembre 2016 par Stéphane

Vivace rustique et facile à cultiver, le doronic possède un feuillage élégant et une floraison précoce et éclatante qui illumine les massifs. Un compagnon idéal pour les tulipes, les myosotis ou les coeurs de Marie.

Le doronic, une profusion de marguerites jaunes

Appartenant à la grande famille des Astéracées dont font partie les marguerites proprement dites et les asters, le doronic, dont l’espèce la plus courante est le doronic du Caucase (Doronicum orientale, syn. D. caucasium), est une plante vivace herbacée à souche rhizomateuse épaisse mais non envahissante. Au bout de quelques années, le doronic forme une touffe arrondie de feuilles basales caduques vert clair en forme de coeur qui peut faire de 40 à 60cm de large.

Doronic
DoronicAgrandir l'image

Les fleurs éclosent dès le mois de mars pour les espèces les plus hâtives et jusqu’en avril-mai pour les autres. Portées par de grandes tiges minces et non ramifiées de 20 à 80cm de haut selon les variétés, ces fleurs solitaires aux ligules jaune foncé et au cœur orangé sont semblables à des marguerites jaunes. Cette floraison généreuse mais pleine de légèreté se prolonge durant plusieurs semaines quand les conditions sont favorables.

Mode de culture du doronic

Exposition

Le doronic prospère en situation ensoleillée mais non brûlante ou à la mi-ombre.

Doronic dans un massif
Doronic dans un massifAgrandir l'image

Sol

Le doronic a besoin d’un sol très bien drainé, pas trop riche en matière organique et restant toujours frais en été. Apportez si nécessaire du sable (ou un peu de terre de bruyère en sol calcaire) pour améliorer le drainage. Le doronic craint beaucoup la sécheresse et ne tolère pas les sols arides où il ne survit pas longtemps.

Entretien

Arrosez copieusement l’été suivant la plantation, ensuite uniquement en cas de sécheresse. N’apportez pas de matière organique pour éviter tout risque de pourriture. Supprimez les fleurs fanées en taillant les tiges au niveau de la souche. La plante entre parfois en dormance en été lorsqu’il fait chaud. Marquez son emplacement afin de ne pas endommager les racines. Elle peut tout aussi bien refleurir un peu en automne en situation favorable.

Doronicum grandiflorum en altitude
Doronicum grandiflorum en altitudeAgrandir l'image

Rusticité et maladies

Très rustique partout en France, le doronic tolère environ –30°C.

Peu sujet aux attaques de parasites ou de ravageurs, il peut se montrer sensible à la pourriture des racines si le sol retient trop l’humidité.

Multiplication

Le doronic se multiplie par division des touffes. Après la floraison, prélevez des éclats enracinés sur le pourtour de la souche. Repiquez-les en pépinière et mettez-les en place en octobre dans un sol bien ameubli en les espaçant de 40cm.

Doronic
DoronicAgrandir l'image

Principales espèces et variétés de doronic

  • Doronic du Caucase (Doronicum orientale, syn. Doronicum caucasium), espèce type à fleurs jaune d’or
  • Doronic du Caucase (Doronicum orientale) ‘Little Leo’, variété naine, fleurs jaune vif
  • Doronic du Caucase (Doronicum orientale) ‘Finesse', ligules jaune clair tubulaires d’une grande finesse
  • Doronic du Caucase (Doronicum orientale) ‘Magnificum’, grandes fleurs jaune citron
  • Doronic du Caucase (Doronicum orientale) ‘Goldcut', 70cm, nombreuses fleurs jaune d’or prononcé, tranchant avec le feuillage vert clair
  • Doronicum plantagineum 'Excelsum', 70 à 80cm, très grandes fleurs (10cm de diamètre) aux ligules très fins d’un jaune très clair.
Doronicum orientale 'Goldcut'
Doronicum orientale 'Goldcut'Agrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Doronic

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les vivaces.

239 questions

Voir tout Poser une question