Diviser les bulbes, rhizomes et autres tubercules

Le 3 novembre 2016 par Isabelle C.

La division des plantes bulbeuses se fait parfois naturellement, mais un petit coup de pouce peut s’avérer nécessaire. Voici comment s'y prendre.

La division

Bulbes de jonquilles avant divisionLa division est un mode de multiplication végétative des plantes bulbeuses et des plantes vivaces en général, qui consiste à diviser en plusieurs morceaux la partie souterraine de la plante. Cela permet, d'une part, d'obtenir rapidement de nouveaux plants à partir d'un seul pied et, d'autre part, de rajeunir un pied ancien devenu trop dense et en perte de vigueur.

Division des bulbes et cormes

Cormes de glaïeulLes bulbes et les cormes (ou cormus) se multiplient de la même façon.
Les bulbes (narcisses, jacinthes, tulipes, lis...) sont des bourgeons recouverts d'écailles charnues, contenant les éléments nutritifs de la future plante. Pour se reproduire, certains bulbes laissent la place à un nouveau bulbe ou à des bulbilles.
Le cormes (glaïeuls, crocus, colchiques...) n'est pas un vrai bulbe. Il correspond à la base de la tige florifère de la plante, se trouvant sous terre. Il est gonflé de réserves nutritives. Les plantes à cormes se reproduisent spontanément en émettant de nouveaux cormes.
La division de ces plantes bulbeuses doit intervenir pendant leur repos végétatif, c’est-à-dire après la floraison, lorsqu'elles ont fini de faire leurs réserves pour la saison prochaine. Le signal : un feuillage desséché.

Méthode

Les jacinthes sauvages se divisent facilementA l'aide d'une fourche bêche, déterrez les bulbes. Séparez les bulbilles et les nouveaux bulbes du bulbe mère et gardez les plus gros. Plantez-les la pointe vers le haut, à une profondeur égale à deux ou trois fois la hauteur du bulbe, sauf indications contraires. En effet, certaines plantes ont des besoins particuliers. Par exemple, Crocus sativus est planté à 10 cm de profondeur en terre calcaire, tandis qu'en terre argileuse, la fourchette de plantation se situe entre 25 et 30 cm. De même, une variété de tulipe haute de 60 cm sera plantée 5 cm plus profond, qu'une variété de 35 cm. À titre indicatif : tulipe, 10 cm ; crocus, 5 à 10 cm ; amaryllis, en surface (lire aussi : Bulbes : plantez à la bonne profondeur).
NB : La profondeur de plantation correspond à la distance comprise entre le sommet du bulbe et la surface du sol.
Une fois le bulbe posé dans son trou de plantation, rebouchez-le en prenant soin de bien mettre en contact le bulbe avec la terre. Enfin, marquez l'emplacement de vos plantations.

Division des tubercules et racines tubéreuses

Tubercule de dahliaProcédez à la fin de l'hiver

Un tubercule (anémones, bégonias tubéreux, cyclamens...) est une portion de tige souterraine, de forme plus ou moins arrondie, renflée par les réserves de la plante et portant des bourgeons dormants. Ces derniers donneront naissance à de nouvelles tiges aériennes.

Une racine tubéreuse (dahlias, pivoines...) est une racine qui emmagasine des réserves nutritives. Elle émet des bourgeons (généralement au niveau du collet) qui permettent la reproduction végétative de la plante.
La division des plantes tubéreuses se pratique le plus souvent à la fin de l'hiver, lorsque les bourgeons commencent à se transformer en jeunes pousses.

Gardez un bourgeon sur chaque morceau

Division du tubercule

La méthode est simple et le taux de reprise relativement élevé. À l'aide d'un couteau bien affûté, divisez la souche en plusieurs morceaux. Il est important de réaliser des coupes bien nettes. Chaque morceau doit porter une jeune pousse ou un bourgeon viable pour assurer sa reprise.

Si, lors de la division, certains tubercules ou grosses racines se trouvent coupés en deux, pas de panique ! Cela ne remet pas en cause la reprise, du moment qu'ils ne sont pas sectionnés au niveau du collet.

Rajeunir et multiplier 

Un nouveau plant de dahliaVous obtenez alors de nouveaux jeunes plants. Saupoudrez de poudre de charbon de bois ou d'un antifongique les parties à vif pour limiter le risque de pourriture ou de maladies cryptogamiques . Mettez-les ensuite en pot ou en pleine terre, d'abord à l'abri tant que le risque de gelées n'est pas écarté. Arrosez régulièrement et sans excès. Plantez ensuite dehors en pleine terre ou sortez les pots à l'extérieur lorsque vous aurez constaté la reprise. 

Division des rhizomes

Une souche d'Iris à diviserQu'est-ce qu'un rhizome ?

Les rhizomes (iris, fougère aigle, muguet, sceau de Salomon...) sont des tiges souterraines qui se développent horizontalement, et qui produisent des tiges aériennes.

Elles sont gonflées par les réserves alimentaires qu'elles stockent.

La division des plantes à rhizomes est souvent nécessaire pour aérer et donner un nouveau souffle aux touffes denses.

Repérez les pousses périphériques

division des irisAprès avoir déterré la touffe à l'aide de la fourche bêche, en prenant soin de ne pas abîmer les racines, secouez-la délicatement pour faire tomber la terre accrochée.

Repérez les rhizomes les plus jeunes, situés à la périphérie de la touffe ety dégagez-les. Coupez-les en tronçons. Chaque tronçon doit porter des feuilles ou au moins un départ de feuilles. La coupe se fait à la base des feuilles, au niveau de la zone resserrée entre deux pieds.  

Un nouveau plant d'irisAssurez la reprise des nouveaux plants

Les feuilles déjà formées sont coupées de moitié, puis les tronçons sont mis en terre. Les racines doivent être légèrement enterrées mais le tronçon doit affleurer le niveau du sol.

La partie centrale de la souche correspond à la partie la plus vieille de la plante. Cette partie est souvent moins vigoureuse et ne produit plus de fleurs. Il n'est donc souvent pas intéressant de la conserver.

>> Lire aussi : Diviser les végétaux : arbustes, vivaces, bulbes, graminées...

Crédit photos : Dvortygirl (1)/ Em?ke Dénes (2) / FoeNyx (3) / Thibault Dartois (4 - 9)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Diviser les bulbes, rhizomes et autres tubercules

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les bulbes.

111 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jean pierre bailleux
21/04/2017, à 95240 cormeilles en parisis

Répondre

Nb : la profondeur de plantation correspond à la distance comprise entre le sommet du bulbe et la surface du sol. (http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/division-bulbes-rhizomes-tubercules,1018.html) bulbes : profondeur de plantation (http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_bulbes_profondeur.php3) le schéma de la seconde page contredit la définition (nb) de la première ou bien il y a confusion entre base et sommet du bulbe. très cordialement